WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse et développement d'un logiciel de gestion des donneurs de sang:cas du CNTS

( Télécharger le fichier original )
par Pie Pacifique NTINANIRWA
Université des grands lacs - Licence en informatique 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

II.3. Choix des méthodes et outils

Ce choix justifie le pourquoi et les raisons qui sont à l'origine de l'utilisation de l'une ou de l'autre méthode ou outil.

II.3 .1.Choix de la méthode de modélisation

Merise et UML sont deux grands principes de « traduction » ou modélisation d'un système d'information. Néanmoins, ils ne sont pas aussi proches qu'on pourrait le penser.

Le choix de l'un ou de l'autre se fait selon trois axes à savoir l'accessibilité, la précision et l'exploitabilité.

Pour le premier axe (accessibilité) MERISE présente l'intérêt d'avoir des modèles logiques moins détaillés facilement compréhensibles. 

Tandis qu'UML conçu pour s'adapter à n'importe quel langage de programmation orientée objet (POO), présente plusieurs modèles (diagrammes) dont leurs compréhensions nécessitent une grande attention.

En ce qui concerne le deuxième critère (précision), MERISE est moins préférable. Malgré sa clarté, il manque une précision du fait qu'elle est éloignée du langage donc difficile à implémenter alors qu'UML intègre les éléments communs des différents langages, sa volonté est d'être fidèle à la réalisation finale. Elle est beaucoup plus complète avec ses différents diagrammes.

Pour en finir avec l'exploitabilité, MERISE est une méthode plus généraliste. Elle donne une vue globale de la solution sans autant entrer dans les petits détails. Contrairement à UML qui est conçu pour l'implémentation objet avec ses différents détails et sa portabilité (s'adapte à n'importe quelle plateforme) elle est donc plus exploitable.

L'une ou l'autre présente des avantages et des inconvénients. Il est réservé au concepteur de choisir la méthode la mieux adaptée pour son cas. Si on cherche la précision et l'exploitabilité UML devance MERISE. Tandis que, si c'est la clarté et l'accessibilité qui sont en question MERISE est préférable.

Mon application gère des données moins complexes d'où merise est la mieux recommandée, vue qu'elle rend la modélisation plus simple à implémenter.

II.3.2. Choix du langage de développement

Le schéma suivant nous fait un bref aperçu concernant quelques langages. Il montre le domaine principal d'application, de l'année de l'essor du langage ainsi que l'interdépendance entre les différents langages.

Fig. II. 1. Relation entre les langages

Comme déjà dit, le schéma ci-dessus donne une vue globale de l'évolution des langages. La plupart des langages présents dans ce schéma sont développés par des sociétés privées et sont donc destinés pour le marché, ils subissent alors la loi du marché (des hauts et des bas).

Souvent la sortie d'un nouveau langage n'est pas un fruit du hasard mais il s'appuie sur les anciens en profitant de leurs qualités et en essayant de remédier les défauts.

Ici, je vais essayer de faire une étude comparative sur les langages de programmation orientés objets qui sont en vogue sur le marché et essayer d'en sélectionner un qui répondra bien aux besoins d'implémentation de mon application.

On va s'intéresser surtout sur les langages Java, C++ et Visual Basic.

· Java 

Java est pourvu d'une grande sécurité, la richesse de ses bibliothèques, son adaptation à plusieurs plateformes, la qualité présentée par ses composantes graphiques (Swing) qui suivent le modèle MVC, sa facilité de déploiement en réseau (RMI) et le fait qu'on peut avoir plusieurs « Look And Feel », font de lui un langage redoutable, puissant et performant. Une grande partie de sa syntaxe est empruntée de C et C++. La lenteur de sa machine virtuelle (JVM) constitue son principal défaut.

· Visual Basic (VB) 

VB fait parti des langages suivant le concept orienté objet il a un environnement de développement intégré (EDI) qui permet de développer facilement des interfaces graphiques.

En appliquant quelques propriétés à ces dernières et en écrivant quelques petits bouts de codes on obtient des résultats satisfaisants.

VB est facilement accessible et assimilable.

· C++ 

Comme je l'ai dit précédemment, Java puise une grande partie de ses sources dans le C++ ce qui fait que les défauts rencontrés sur le deuxième sont améliorés, voire éliminés par le premier.

Les comparaisons faites ci-dessus nous permettent de choisir VB 6.0 comme langage d'implémentation de notre application vue son approche orienté objet son environnement de développement intégré (EDI) qui permet de développer facilement des interfaces graphiques.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy