WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'utilisation d'un lexique spécifique dans une interaction agent/client au sein d'une agence de voyage

( Télécharger le fichier original )
par DAHAOUI Abderaouf / HETRAF Mohammed Reda
Université Abou bakr Belkaid Tlemcen - Licence  2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Conclusion

Bibliographie

Annexes

Introduction :

Notre travail sur le lexique de spécialité dans une situation de communication au sein d'une agence de voyage, est partis de l'hypothèse que les Algériens ont tendance à utilisé une gamme de mots entre le Français et l'Arabe dialectale pour s'exprimer dans leurs interactions langagières.

Si nous prenons un passage d'une conversation, en Arabe dialectale Algérien, dans une situation de communication, combien de mots en Français allons-nous trouver dans ce passage, ou dans ce dialogue ?

En Algérie la quasi-totalité de la population parle un dialecte qui est normalement considéré comme langue de la première socialisation, mais la vérité est qu'une bonne partie des mots sont des mots en français, même s'ils sont parfois déformés.

Cela n'est pas le produit du hasard, cette variété langagière des mots est due a plusieurs facteurs, l'un de ces principaux facteurs qui sont remis en cause, c'est les différents mouvements de populations et de civilisations qui se sont succédé sur le territoire Algérien.

Il serait difficile de suivre, année par année en Algérie les différents mouvements de population qui se sont succédés, il suffit de citer le mouvement de population le plus proche d'entre eux.

L'époque coloniale a engendré un changement progressive sur le parler algérien (langue de la première socialisation) ce qui a crée un métissage langagier.

Ce métissage langagier est dû probablement au contact de deux langues (Arabofrançais).

Ce contact de langues est un facteur primordial dans la coexistence de deux langues, provoquant le plus souvent le bilinguisme ou le plurilinguisme, voir un métissage langagier au sein d'une communauté. Selon le linguiste Jean Dubois « Le contact des langues est la situation humaine dans laquelle un individu ou un groupe sont conduits à utiliser deux ou plusieurs langues. Le contact de langues est donc l'événement concret qui provoque le bilinguisme ... » (1973 :119).

En s'appuyant sur cette première définition, on peut déduire que le métissage langagier (Arabo-français), c'est produit suite a une longue mise en contact de deux système linguistiques différents, entrainent obligatoirement des contaminations réciproques de l'un par l'autre.

D'autre part l'occupation Française de l'Algérie a provoqué une prédominance du français, dans notre pays, cette langue romane rustique devient celle des habitants, après une période de bilinguisme plus ou moins prolongé.

Dans une recherche effectué par Ahmed Moatassim dans son livre « Arabisation et langue Française au Maghreb », il fait une analyse assez proche de se qui c'est passé dans les pays du Maghreb durant l'aire Française et il démontre comment l'impacte culturelle a eu lieu !

La langue française a réussis à se trouver une place au sein de la famille algérienne, et malgré cela, le dialecte Algérien de la rue n'a pas disparue ! Il est présent, à la maison, dans les marchés, entres les Algériens qui faisaient de la politique, il est toujours vivant ! C'est justement se qui a créé un dualisme culturelle « Le dualisme culturelle se manifeste dans une dichotomisation de la société, non seulement a travers l'écrit et l'oral, mais aussi et surtout aux seins des cultures écrites elle mêmes~

L'hypothèse de notre recherche est partie de ce principe, nous avo ns choisis de faire une enquête de terrain et voir si le français est utilisé comme langage commun, ou comme langue de spécialité utilisé dans un contexte bien précis et un but bien définis.

Nous allons essayé à partir de cette recherche, de prendre des échantillons au hasard, de personnes de différentes couches sociales, et de différents niveaux culturelles, ainsi que de différents endroits ,et voir comment ils réagissent en face d'un agent de comptoir qui travail au sein d'une agence de voyage !

L'analyse est ici tournée vers les pratiques langagières de différentes personnes issues de différents milieux sociaux et même différentes cultures.

D'une manière générale ces gens ont affaire à deux modèles linguistiques : l'Arabe véhiculé essentiellement par l'école, et le Français essentiellement par le passé coloniale de l'Algérie et ses retombées sur plusieurs générations !

Là aussi les conséquences d'après guerre dont un grand mouvement de populations et une vague d'immigration ont influencé sur le parler de ses peuples souvent en mouvement.

* Dans le premier chapitre nous allons essayer de donner un aperçus sur notre choix et nos motivations, nous allons expliquer pourquoi nous avons choisis, ce corpus, ensuite nous allons expliquer le cadre théorique de notre travail qui consiste à expliquer un peut ce que veut dire langue de spécialité, lexique spécialisé, et dans quel domaine est il utilisé, qui sont les chercheurs qui ont effectué des expériences similaires ?

Ensuite nous allons aborder le cadre méthodologique, ou nous allons parler de la méthode utilisé dans le choix du corpus et l'explication de ce choix et de cette méthode avec tous les outils utilisés afin de mener a bien notre enquête de terrain.

Nous allons aussi parler de la population d'enquête, qui est-elle ? D'où viens t elle ? Comment elle a été choisie ? Et bien sure nous parlerons des outils utilisé pour la collecte du corpus, comment il a été choisi, de quel genre s'agit il ?

Nous allons parler à la fin du premier chapitre du choix de l'approche théorique, pourquoi ce choix ? Et sure quels critères nous nous sommes basé ?

Enfin, nous allons poser les questions de recherche, comment sera exploité notre corpus ? Quels sont les questions pertinentes qui reviennent à chaque fois pour éclairer notre curiosité ? Et nous donnerons des hypothèses que nous avons supposer au début pour essayer de justifier les résultats que nous avons trouver pendant l'enquête du terrain.

* Le deuxième chapitre sera consacré à la description du corpus, nous allons citer le corpus choisis, quelles étaient nos motivations dans ce choix, nous allons parler de la façon dont ont à opérer pour la collecte du corpus, et nous parlerons aussi de la fiabilité dans l'utilisation d'un corpus dans une recherche.

Nous citerons aussi chaque partie du corpus en décrivant chaque cas a part et nous parlerons aussi des outils et des méthodes utilisé dans chacune des étapes.

Pour expliquer les résultats obtenus nous avons opter pour l'utilisation des histogrammes et des diagrammes pour mieux exposer les différentes étapes de l'enquête et donner un aperçu bien précis de chaque cas.

Nous allons ensuite commenter ses diagrammes et ses schémas en fonction de leurs utilités au moment opportun.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net