WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Evaluation des conditions de mise en oeuvre des normes issues des directives CEE/ ONU dans la production des noix brutes de Cajou à  Kouandé, Atacora, Bénin

( Télécharger le fichier original )
par Boris HOUENOU
Université d'Abomey- Calavi faculté des sciences agronomiques - Diplôme d'ingénieur agronome, option économie-socio-anthropologie et communication pour le développement rural 2008
  

précédent sommaire suivant

2.3.3.2. Au niveau de l'élaboration des normes

Comment les normes établies au Bénin pourraient-elles garantir les intérêts (financiers ou non mesurables comme les croyances et goût pas exemple) ? Les normes élaborées dans un pays ou une zone géographique en particulier peuvent discriminer les producteurs d'autres pays ou zones si elles ne prennent pas en compte les différentes conditions locales (FAO, 2004). Les normes de qualité des noix brutes établies au Bénin, bien que référencées aux normes internationales, tiendra peut-être compte de l'association des cultures qui caractérise notre agriculture en général et dans les zones de production notamment. Ce qui n'est pas forcément le cas au Brésil ou en Tanzanie, avec lesquels nous vendons sur le même marché. Une mutualisation de la procédure d'élaboration des normes et un large consensus entre les acteurs est une condition atténuante pour favoriser une forte crédibilité des normes. Cependant, ces auteurs pensent qu'il existe un compromis entre l'efficacité et la participation dans le processus d'élaboration de normes. La mesure de ce compromis est une ambiguïté qui accentue la subjectivité du processus. Néanmoins, la possibilité laissée à ceux qui le souhaitent de faire des observations grâce à la publication des normes par les élaborateurs, la recherche de la participation active des acteurs marginaux dans le développement et non dans l'impact des normes, pourrait constituer des facteurs atténuants pouvant renforcer la crédibilité tout en tenant compte d'une certaine flexibilité locale. D'ailleurs, en général, plus une norme est normative, plus il est probable qu'elle discrimine intentionnellement certains producteurs (Cora et al., 2004). Les auteurs font remarquer alors, que les normes formulées en termes de performance pour atteindre leurs objectifs permettent aux producteurs de pouvoir manoeuvrer le «comment«. Par exemple, une norme indiquant le taux d'humidité de la noix brute d'anacarde à 10% ne se préoccupera pas de savoir si ce taux a été atteint sur plusieurs jours de séchage à l'ombre ou sur peu de jours au soleil brillant, pourvu que cette pratique ne conduise pas à d'autres dérèglements dans la qualité de la noix brute. Chacune des deux procédures donnerait le même résultat, mais il semble que le séchage sur plusieurs jours entraînerait un coût supplémentaire de main d'oeuvre ou de confection d'ombrière.

Les organisations internationales d'élaboration des normes, dans beaucoup de leurs démarches
intègrent un autre moyen pour allier à la fois variabilité locale et crédibilité mondiale. Il s'agit des

normes génériques ou les normes cadre sur la base desquelles les normes nationales, sectorielles ou spécifiques et ou locales sont élaborées. Pour garantir une certaine vérifiabilité du processus, le principe d'accréditation, développée par beaucoup de structures comme ISO, est un moyen plus ou moins efficace pour contrôler le niveau de conformité entre les normes spécifiques et leurs «mères«. Mais il peut arriver que pour une même caractéristique du produit, il existe plusieurs normes spécifiques et un certain manque de confiance entre les structures de certification, même si elles partagent le même accréditeur.

Une manière différente d'assurer une flexibilité adéquate est de distinguer entre les normes minimales et les normes de progrès (Cora et al, 2004 et M Lebret, 2007). Le commerce équitable, qui est une norme créée par des ONG, illustre bien cette approche: il est ici difficile de sanctionner les producteurs ou les équipements qui ont satisfait aux normes minimales mais qui ne sont pas engagés à mettre en oeuvre les critères de progrès.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.