WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Evaluation des conditions de mise en oeuvre des normes issues des directives CEE/ ONU dans la production des noix brutes de Cajou à  Kouandé, Atacora, Bénin

( Télécharger le fichier original )
par Boris HOUENOU
Université d'Abomey- Calavi faculté des sciences agronomiques - Diplôme d'ingénieur agronome, option économie-socio-anthropologie et communication pour le développement rural 2008
  

précédent sommaire suivant

4.1.2. La main-d'oeuvre

La production des noix brutes dans la commune de Kouandé emploie essentiellement la main d'oeuvre familiale. La taille moyenne des ménages producteurs est de 7,2. 27% des producteurs sont des responsables d'unités au sein des ménages et 73% sont des chefs de ménages. Par ailleurs, 74% des femmes contre 78% des hommes sont chefs de ménages. La main d'oeuvre familiale est constituée d'aussi bien des hommes et des femmes et enfants. Les travaux essentiels exécutés par les hommes sont le défrichement, le désherbage, l'éclaircie et les pare-feux. Les opérations comme la trouaison et la récolte sont faites par les enfants et les femmes. La main d'oeuvre salariée est affectée à des opérations comme le désherbage, notamment le premier qui se déroule au même moment que la campagne vivrière dans la zone d'étude. La pénibilité de l'opération et sa période de déroulement expliquent l'emploi, certes peu fréquent, de la main d'oeuvre salariée. Le tableau en annexe N°I présente la demande en main d'oeuvre de chaque opération culturale dans la production des noix brutes d'anacardier.

4.1.3 Le financement de la production des noix brutes d'anacardier

Les opérations culturales dans leur majorité ne sont pas tout à fait financées. La production de noix brutes d'anacardier est financée par les revenus globaux du producteur issus aussi bien de la production agricole et d'autres activités. Nous avons noté que les charges d'exploitation des plantations agricoles occupent une part non négligeable des charges totales de la production végétale (voir figure N°21). Par ailleurs, seule la commerciali sation mobilise un début de financement formel et un engagement des institutions de microfinance, notamment le réseau FECECAM qui finance les opérations de collecte des noix brutes par les groupements de producteurs.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.