WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Evaluation des conditions de mise en oeuvre des normes issues des directives CEE/ ONU dans la production des noix brutes de Cajou à  Kouandé, Atacora, Bénin

( Télécharger le fichier original )
par Boris HOUENOU
Université d'Abomey- Calavi faculté des sciences agronomiques - Diplôme d'ingénieur agronome, option économie-socio-anthropologie et communication pour le développement rural 2008
  

précédent sommaire suivant

5.1.2. Utilisation des recettes de la vente de l'anacardier

La vente de noix brutes d'anacarde génère d'importantes ressources que le producteur investit dans nombre de dépenses dont les plus importantes sont: le renouvellement et l'acquisition des cheptels mort et vivant, les cérémonies diverses, instruction et écolage de la progéniture, travaux champêtres, santé, panier de la ménagère et autres. La figure N°22 présente en détails la part de chacun de ces postes de dépenses dans les dépenses totales.

Encadré 6: On fait le champ d'arachide pour assurer l'écolage alors que les noix de cajou assument beaucoup plus des cérémonies et l'achat de bien matériels comme les motos, voitures, moulins à maïs etpostes électroniques. MOUSSA Soulé, Producteur de Tassigourou.

Les données de la figure ont été pondérées avec le nombre de producteurs. 25% des recettes des noix brutes d'anacardier sont utilisées pour renouveler et acquérir aussi bien du matériel agricole que des animaux en élevage. En témoigne l'encadré 3. La vente des noix participe en premier à soutenir l'activité principale dans cette commune rurale.

Encadré 3: La première récolte m'a servi à acheter des moutons qui aujourd'hui se reproduisent. Pour moi, ça dope mon activité principale et constitue un fond de réserve pour soigner mes animaux etpour relever chaque fois mon cheptel, remplacer les reproducteurs et les performants réformés afin de maintenir le niveau de rentabilité et de pérennité de mon activité principale que représente l'élevage. MAMADOU Bio, producteur et éleveurpeulh à Becket-Djadji.

Environ 20% des revenus des noix brutes de cajou sont consacrées aux cérémonies diverses dont les mariages, alors que les rites funéraires emportent la grande partie. L'instantanéité et l'assurance de ce gain autorisent la programmation des mariages et d'autres cérémonies.

Par ailleurs, 30% des recettes sont consacrées aux travaux champêtres, alors qu'à l'instruction et l'écolage de la progéniture sont consacrés 15%.(Voir encadré 4) Nous n'avons pas pris en compte ici la participation des producteurs au sein de l'Association des Parents d'Elèves pour le paiement des enseignants communautaires. Mais nous remarquons aisément que la production soutient la scolarisation des enfants dans la commune. De plus, on peut agréger à près de 40% des ressources de la noix d'anacardier consacrées aux activités a gricoles des producteurs (renouvellement et acquisition du matériel agricole et de cheptel, travaux champêtres comme la rémunération de la main d'oeuvre).

Encadré 4 : L'anacardier est pour le bien de tous et l'argent quiy est tiré sert aux enfants en prioritépour leur instruction... GBARA Ibourahim, producteur de Birni-Maro.

D'un autre côté, 5% et 12% des recettes sont consacrées respectivement à la santé et au panier de la ménagère pour acheter les condiments, voire des vivriers (voir encadré 5).

Encadré 5 : En période de soudure et de rareté des céréales ou du vivrier, les recettes générées par la vente des noix deviennent la caisse des cérémonies, des achats complémentaires des vivriers et d'achats de condiments. MOUSSA Soulé, Producteur de Tassigourou.

En dehors de ces postes, les recettes de la vente des noix d'anacardier sont consacrées à d'autres utilisations, souvent variées allant de l'acquisition de motos, voire de voitures et de moulins à maïs (voir encadré 6).

Ces statistiques et les opinions relatées dans cette analyse indiquent clairement que l'anacardier ou tout simplement ses noix, sont très utiles et leurs recettes assument de véritables fonctions sociales (instruction, santé, cérémonies, lutte et prévention de la faim, cuisine...) et dopent l'économie en agissant comme fonds d'investissement de l'activité économique (renouvellement et acquisition de matériels agricoles et de cheptel, conversion ou diversification des activités économiques à travers l'achat de voitures et/ ou de motos et de moulins à maïs). Les noix d'anacardier assument bien plus sur le plan social.

5.1.3. La production de l'anacardier comme source importante d'emplois occasionnels L'activité de production de noix brutes de cajou à Kouandé est une source évidente d'emplois occasionnels. Les pans de l'activité les plus concernés sont dans l'ordre la production et la commercialisation.

En ce qui concerne la production, les activités d'entretien et de récolte offrent un emploi occasionnel à une main d'oeuvre salariée essentiellement constituée de jeunes déscolarisés et de migrants agricoles qui viennent des communes voisines. Pour mieux saisir l'importance de cet emploi, voir en annexe N°II les temps et coûts de travaux standards de la culture d'anacardier dans la commune de Kouandé.

Ce tableau indique que l'activité de production génère des emplois occasionnels. Les activités d'installation que sont le désherbage, le défrichement et la trouaison totalisent 17h/j par hectare. Ces activités se réalisent une fois pour une plantation et se réalisent sur de nouvelles friches. Elles coûtent par ailleurs beaucoup aux producteurs qui ne le réalisent pas, car les producteurs dans leur majorité installent leur plantation sur des champs déjà cultivés. Lors des années d'exploitation, les opérations d'entretien (Sarclage, pare-feu) qui sont réalisées totalisent 14h/j/ha et emploient beaucoup de personnes. Les activités de sarclage et de pare-feu et celles d'installation sont exécutées essentiellement par les hommes aussi bien en main d'oeuvre salariée que familiale. La récolte de noix est une activité très coûteuse et nécessite 5h/j/ha pour un coût de 18. 000 F CFA. Elle est donc très rémunérée et elle e st exécutée par les femmes et les jeunes essentiellement. Les grands exploitants souvent très majoritaires dans cette région emploient ainsi donc cette main d'oeuvre. La population jeune de la commune de Kouandé est aussi très active dans la commercialisation.

Au niveau de la commercialisation, les exportateurs emploient la main d'oeuvre locale dans la collecte primaire. Ils sont quelques dizaines à être employés, leurs âges varient de 20 à 55ans. Nous avons par exemple dénombré à Birni, environ une cinquante de «teekoun » qui est engagée dans cette collecte. En effet, la tonne de noix collectée est rémunérée à 10.000 FCFA et suivant son dynamisme un collecteur peut remplir en une campagne un gros porteur de près de 40 tonnes. Ce qui fait environ 400.000 FCFA pour une campagne de commercialisation, indépendamment du fait que le collecteur

puisse avoir sa propre plantation. Toutes ces donnees attestent le fait que le PAPEJ16 est retenu dans on etude conjointe avec le PNUD, l'anacardier comme première filière porteuse d'emplois dans la commune de Kouande. Ces transactions combinees au developpement d'une relation usurier- producteur contribuent à une forte activite economique dans cette periode de commercialisation.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.