WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Evaluation des conditions de mise en oeuvre des normes issues des directives CEE/ ONU dans la production des noix brutes de Cajou à  Kouandé, Atacora, Bénin

( Télécharger le fichier original )
par Boris HOUENOU
Université d'Abomey- Calavi faculté des sciences agronomiques - Diplôme d'ingénieur agronome, option économie-socio-anthropologie et communication pour le développement rural 2008
  

précédent sommaire suivant

5.2. ANALYSE DE LA PERFORMANCE ECONOMIQUE DE LA PRODUCTION DE NOIX BRUTES D'ANACARDIER A KOUANDE

Cette analyse sommaire permettra de comparer deux systèmes de culture et de dégager les enseignements essentiels pouvant aider à la compréhension de l'attitude attentiste des producteurs face à certaines opérations culturales.

Les recettes sont principalement constituées des gains issus de la vente des noix d'anacardier. Quant aux charges, elles se rapportent aux dépenses relatives à l'installation et l'entretien des plantations, aux opérations de récolte, etc.

Tableau N°5 : Charges sur la période d'estimation

Années17

Postes

Montants pour IT 2

Montants pour IT 1

1

Installation+ exploitation+ matériels18

 

201

000

 

154

000

2

Exploitation

 

82

000

 

69

000

3

Exploitation

 

82

000

 

69

000

4

Exploitation

 

82

000

 

69

000

5

Exploitation

 

82

000

 

69

000

6

Exploitation

 

82

000

 

69

000

8

Exploitation

 

82

000

 

69

000

9

Exploitation

 

82

000

 

69

000

10

Exploitation

 

82

000

 

69

000

11

Exploitation

 

82

000

 

69

000

12

Exploitation

 

82

000

 

69

000

13

Exploitation

 

82

000

 

69

000

14

Exploitation

 

82

000

 

69

000

15

Exploitation

 

82

000

 

69

000

Total charges

1

349

000

1

120

000

Source : notre recherche à Kouandé, 2008

L'estimation des recettes sera faite sur la base des rendements obtenus en milieu paysan estimés par le PRRF (PRRF, 2000) et ceux obtenus sur la base des ventes des producteurs enquêtés.

17 Années signifient années d'exploitation. Mais pour les simplifications du calcul, nous avons reporté les dépenses d'acquisition d'outils agricoles et d'installation.

18 Matériels concernent les outils agricoles dont le forfait est estimé à 50.000F CFA

Tableau N°6 : Rendement moyen des noix d'anacardier à Kouandé comparé à l'estimation du PRRF.

Age (en années)

Rendement en kg de (noix/ha/an) IT1

Rendement en kg de

(noix/ha/an)

IT2

Rendement en kg de

noix/ha/an

(estimation du PRRF

en 2000)

3

35#177; 3

50#177;10

50

4

75 #177; 10

100#177;15

120

5

110#177;20

200#177;20

150

6

405#177; 100

600#177;120

450

7

405#177; 100

600#177;120

450

8

405#177; 100

600#177;120

450

9

520#177;100

800#177;120

600 à 700

10

520#177;100

800#177;120

600à 700

11

520#177;100

800#177;120

600 à 700

12

520#177;100

800#177;120

600 à 700

13

900#177; 150

1200#177;200

Plus de 700

14

900#177; 150

1200#177;200

Plus de 700

15

900#177; 150

1200#177;200

Plus de 700

Total

 
 
 

Source : Notre recherche à Kouandé, 2008 et PRRF, 2000 IT1= Itinéraire Technique 1

IT2= Itinéraire Technique 2

Tableau N°7: Recettes moyennes d'exploitation de noix d'anacarde ha/ an

Age (en années)

Rendement en kg de
(noix/ha/an) IT1

Recettes moyennes par
ha/an (IT1)

Rendement en kg de
(noix/ha/an) IT2

Recettes moyennes

par ha/an (IT2)

3

35

7000

50

10000

4

75

15000

100

20000

5

110

22000

200

40000

6

405

81000

600

120000

7

405

81000

600

120000

8

405

81000

600

120000

9

520

104000

800

160000

10

520

104000

800

160000

11

520

104000

800

160000

12

520

104000

800

160000

13

900

180000

1200

240000

14

900

180000

1200

240000

15

900

180000

1200

240000

Total

6215

1243000

8950

1790000

Source : Notre recherche à Kouandé, 2008

Le prix indicatif du kilo de noix brutes est estimé en moyenne à 200 F CFA

BFIt ? ta R - i = (1243000 -1 120 000)= 123 000 F CFA

ta

BFIt ? R - i = (1790000 -1 349 000) = 441 000 F CFA

BF>0 quel que soit le système de culture mais l'on note que l'itinéraire technique 2 est plus rentable
que l'itinéraire technique 1 (BF IT2> BF IT1). Mieux BF It =3,58 fois BF It1. De plus le TSR est

2 2

supérieur au TSR1. En effet, le retour sur investissement de l'itinéraire 2 est de 132% conte 111%
pour l'itinéraire1. Ce paramètre permet de mieux apprécier la rentabilité des deux itinéraires

(TSR2= 1 , 1 8fois TSR1). On conclure donc que globalement, la production de noix brutes de cajou à Kouandé est financièrement rentable. Ces résultats sont conformes à ceux obtenus par Aïna (1996). Par ailleurs, en mettant en relation les marges brutes calculées et les classes des producteurs, on note que :

- L'itinéraire 1 correspond à la pratique des classes 2, 3, 4, 6,7

- L'itinéraire 2 correspond à la pratique des classes 1 et 5. Alors on a:

BF It1 ?BF C2?BF C3?BF C4?BF C6?BF C7

BF It2 ?BF C1 ?BF C5

On peut donc conclure à une variation des marges brutes selon les classes des producteurs. 5.3. PERCEPTIONS DES PRODUCTEURS SUR LES NORMES

Dans ce sous-chapitre, nous présentons quelques perceptions des producteurs sur les normes de production auxquelles ils sont instamment ou seront plus durement astreints. Cette partie de notre travail a pour but principal de faire le point des opinions que les producteurs ont des normes de production et des influences éventuelles que nous pourrons dégager sur leur système de production et la société en général. Elle se veut aussi une contribution à l'analyse de l'évaluation et de la compréhension des scénarii que nous avions esquissés à l'issue de cette étude.

5.3.1. Connaissance des normes de qualité

L'objet de cette étude est avant tout la question des normes de qualité qui sont d'ailleurs objet d'enjeux dans le commerce international et constitue une étape importante d'entrée sur un marché. Sa connaissance donc participe du partage d'information et de la régularité de fonctionnement du marché. Ainsi comme en Economie n éoclassique, la littérature sur la notion de qualité est abordée avec un lien direct avec l'asymétrie d'information (Akerloff 1970et Stiglitz 1987). Les situations d'asymétrie informationnelle pourraient exister en «nature » dans le cas où le vendeur a une meilleure connaissance que l'acheteur du bon produit et vice-versa (Daviron, 2007). Cette situation peut autoriser des comportements opportunistes (risque moral, sélection défavorable) qui affecte le bon fonctionnement du marché ou même lui est fatal. On ne peut donc travailler sur les normes sans, à défaut de mesurer, avoir une idée de la connaissance des normes par les producteurs. Les résultats obtenus témoignent d'une connaissance, même à minima, des normes de qualité des noix brutes d'anacardier. En effet, 90% contre 10% des producteurs déclarent avoir connaissance d'au moins un paramètre des normes de qualité. Les paramètres cités sont essentiellement le KOR (que certains producteurs savent déterminer eux-mêmes), nombre de noix par kilogramme. Les tests mentionnés

pour usités sont: le test acoustique, le test de l'ongle, le test de ciseaux, le test de flottaison, classement des noix en trois différents grades, le tri des noix. Dès lors que la symétrie d'information est « établie », examinons la relation entre normes de production et qualité des noix

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.