WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Evaluation des conditions de mise en oeuvre des normes issues des directives CEE/ ONU dans la production des noix brutes de Cajou à  Kouandé, Atacora, Bénin

( Télécharger le fichier original )
par Boris HOUENOU
Université d'Abomey- Calavi faculté des sciences agronomiques - Diplôme d'ingénieur agronome, option économie-socio-anthropologie et communication pour le développement rural 2008
  

précédent sommaire suivant

6.2.1.2. Analyse prospectiveproprement dite

L'analyse prospective nous permet de dégager des scénarii probables dans la production des noix brutes de qualité. Sur la base de l'analyse FFOM, nous avons dégagé des forces majeures qu'on qualifie de motrices.

Les forces motrices

La question cruciale de la qualité et de sa gestion au niveau des producteurs à travers l'observance des normes de production est tellement complexe vue la dynamique des nombreux aspects et facettes pouvant se présenter aux acteurs que sont d'abord les producteurs et ensuite les exportateurs qui espèrent bien améliorer l'adéquation des produits exportés ou à exporter avec les normes internationales. Dans un contexte très complexe et dynamique où les décisions sont prises en matière de développement, l'exercice scénarique est complexe en raison de l'évolution des facteurs environnementaux, institutionnels, économiques, politiques et démographiques. Cet assemblage de facteurs qui déterminent la production des noix brutes de qualité est influencé par des forces externes pertinentes ou forces motrices. Elles échappent à l'environnement interne des producteurs, mais ils peuvent les influencer pour leur donner une direction d'évolution. Au regard de l'analyse FFOM réalisée avec les producteurs, il a été retenu, pour l'efficience des scénarii, cinq Forces motrices majeures que sont :

1 Demande des noix brutes de qualité (qualité et respect des normes en général)

2 Organisation de la commercialisation (liée au stockage et à la récolte)

3 Organisation du conseil agricole (liée à la fois au stockage, à l'écartement et à la récolte)

4 Crédits appropriés au financement des activités d'entretien des plantations (lié au respect des normes en général)

5 La fréquence et l'importance quantitative des vols de noix (lié à la récolte et au stockage)

Ces forces motrices peuvent évoluer de plusieurs manières. La demande en noix brutes de qualité aura une tendance positive (+) au vu des éléments concluants énumérés plus haut. L'organisation de la commercialisation peut évoluer positivement (+), négativement (-) ou ne pas du tout changer de face. L'organisation du conseil agricole peut avoir une tendance positive (+), négative (-) ou resté inchangée (=) par rapport à la situation actuelle. Les crédits appropriés au financement des activités d'installation, d'entretien et de commercialisation peuvent tendre vers une disponibilité (+), une diminution ou rareté (-) ou une situation statu quo (=). La fréquence et l'importance quantitative des vols de noix peuvent s'accroître (+), se réduire (-) ou en rester à la situation actuelle (=). La combinaison des ces tendances a conduit, ensemble avec les producteurs, à déterminer des scénarii que sont : optimiste, pessimiste, rien ne change et réaliste. Ces scénarii peignent le futur avec ses incertitudes, futur auquel les producteurs pourraient être confrontés. Le tableau ci-dessous synthétise ces scénarii.

Tableau N°13 : Matrice des scénarii

Forces motrices

Demande des noix brutes de qualité

Organisation de la commercialisation

Organisation du conseil agricole

Crédits appropriés

au financement des activités d'entretien des plantations

La fréquence et l'importance quantitative

des vols de noix

Tendances

(+)

(+)

(=)

(-)

(+)

(=)

(-)

(+)

(=)

(-)

(+)

(=)

(-)

Scénario optimiste

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Scénario

rien ne

change

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Scénario pessimiste

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Scénario réaliste

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

6.2.1.3. Analyse des scénarii et leurs effets

Dans cette partie, nous décrirons chacun des scénarii et indiquerons leurs effets sur le respect des normes de production, et partant sur la qualité des noix récoltées.

Scénario optimiste

C'est le scénario de l'idéal qui positive toutes les forces motrices et minimisent au mieux leurs implications négatives. Dans un tel scénario, la demande des noix brutes de qualité augmente et de façon à se maintenir dans cette tendance haussière sur u ne période relativement supérieure ou égale à celle du scénario. Comme le souhaitent les producteurs, ce scénario indique également que les conditions de commercialisation ont positivement évolué. En effet, ce scénario suppose que la commercialisation des noix cajou s'aligne sur celle du coton graine telle que les acteurs l'ont proposée dans l'actuel processus de restructuration.

D'un autre côté, le scénario optimiste présuppose également une meilleure organisation du conseil agricole et sa dotation en moyens humains et techniques et aussi en amont une recherche active et toute spécifique sur l'anacardier.

Le même scénario nécessite un financement adéquat, un système de financement décentralisé, certes, mais surtout approprié au calendrier des opérations culturales. Après la mise en place de tous ces atouts, la qualité des noix attendue ne pourrait s'en trouver améliorée que si l'importance de la quantité et de la fréquence du vol des noix brutes de cajou ne baisse. Les effets essentiels de ce scénario sont le maintien et l'amélioration du label du cajou béninois et l'amélioration de la qualité des noix en conformité avec la directive CEE/ONU, une amélioration des revenus des producteurs,

une diversification durable des exportations et une participation accrue de cette filière à la structuration de l'économie nationale et sa croissance.

Scénario pessimiste

Dans ce scénario, la demande en noix brutes de qualité garde sa tendance haussière mais les conditions de stockage se détériorent et n'incitent guère à la culture ou à lui porter des soins. L'encadrement agricole est mal organisé lorsqu'il existe et manque des moyens humains, techniques pour conduire la formation et le suivi des planteurs. Le système de financement de la filière n'existe ou au mieux des cas propose des services inappropriés et ou inaccessibles alors que de son côté la fréquence et la quantité du vol des noix brutes ne baissent guère. Ce scénario est le pire à craindre pour la filière noix de cajou et ses effets seront la baisse de la qualité des noix et la perte de label béninois des noix. Par conséquent on aura, par exemple, une détérioration des conditions de vie des producteurs par la baisse des revenus agricoles, l'exode rurale, une baisse des recettes des collectivités locales de Kouandé, une accentuation de la dépendance du Bénin par rapport au coton et une déstructuration de l'économie agricole.

Scénario rien ne change

Il indique une situation stationnaire ou de statu quo où les forces motrices en restent là où elles sont au moment de l'étude. En dehors de la demande en noix brutes de qualité qui va toujours augmenter, les condition s de commercialisation, de conseil agricole, de financement de la filière et la fréquence et l'importance quantitative du vol des noix n'auraient connu aucune évolution. Un tel scénario a des conséquences aussi indésirables pour la qualité des noix et donc pour le revenu des producteurs. En effet, la commercialisation et le vol, s'ils gardent leur proportion et conditions actuelles, suffisent à elles dans une grande part, à décourager la production des noix et le respect des normes de production. Il s'en suivra une baisse de la qualité et la mise en péril du label béninois des noix, peut - être atténuée par les efforts sporadiques du conseil agricole et les tentatives toujours improvisées des structures de financement actuelles. Il peut donc aboutir à une bais se de la contribution de cette filière aux exportations et à l'économie nationale, une baisse du revenu agricole des producteurs.

Scénario réaliste

Cette perspective résume une situation fort probable au regard des implications actuelles et futures qui sont possibles. La demande va conserver sa hausse, les efforts de dynamisation du conseil agricole vont être poursuivis et surtout renforcés pour offrir un encadrement en quantité et qualité suffisantes pour promouvoir cette filière. Par ailleurs, il est à espérer que les efforts d'implication de l'Etat dans la commercialisation (fixation de prix et lancement officiel de la campagne de commercialisation) soient perfectionnés et on assistera effectivement à la mise en oeuvre dans le

temps du plan strategique de relance de la filière anacarde dont surtout les mesures en faveur de la commercialisation, de l'itineraire technique et de la recherche. De même, une organisation des producteurs et la meilleure gestion desdites organisations se poursuivent positivement et des solutions locales durables sont executees pour le recul de la frequence et de l'importance de la quantite du vol. Ce scenario aura pour effets le maintien et l'amelioration de la qualite des noix brutes produites à Kouande, l'amelioration du revenu des producteurs, des emplois pour la population et les jeunes, la croissance economique nationale.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.