WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La problématique de l'intégration de l'Afrique face à  la multiplicité des organisations sous- régionales africaines

( Télécharger le fichier original )
par Timothée MBOMBO KASANKIDI
Université de Kinshasa - Licence 2011
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.2.1. La détérioration des termes de l'échange

Les termes de l'échange sont définis comme le rapport des indices de prix à l'exportation et des indices de prix à l'importation. En effet, sur le plan des échanges internationaux, les économiques des pays africains se caractérisent par un secteur des produits de base à faible productivité, à faible valeur ajoutée et à faible compétitivité, qui se limite généralement à un éventail restreint de produits à des marchés internationaux.

La dépendance vis-à-vis du marché mondial qui caractérise encore aujourd'hui le secteur d'exploitation économique des pays africains explique largement tout à la fois son dynamisme et sa vulnérabilité.60(*)

Cette dépendance du secteur d'exploitation vis-à-vis du marché mondial marqué par les fluctuations des prix des matières premières exporté par les pays africains est à l'origine de la dégradation des termes de l'échange des pays africains.

À ce sujet, la CNUCED souligne que : « les problèmes dus à la détérioration des termes de l'échange pour les pays d'Afrique tributaires des produits de base sont exacerbés par la forte instabilité des prix de leurs principales exportations. Cette situation est aggravée par la diminution de la part de l'Afrique dans le commerce mondial et par l'incapacité du continent de participer aux échanges internationaux d'articles manufacturés et des produits dynamiques ».61(*)

Dans le même ordre d'idées, LANDEL MILLS souligne que la part de l'Afrique sur les marchés mondiaux à diminué de moitié depuis 1970. L'Afrique est devenue de moins en moins complétive sur le marché mondial où la concurrence s'intensifie. Le recul porte non seulement sur le volume, mais aussi sur le cours des produits exportés. Depuis 1985, les termes de l'échange ont diminué de 10% et, de ce fait, les exportations africaines ne représentent plus que 2% des échanges mondiaux.62(*)

Et cette situation ne s'est guère améliorée. En 2000, la part de l'Afrique s'effondre davantage dans les échanges internationaux qui ne représentent que 1%.

En définitive, comme le note CNUCED, la dégradation des termes de l'échange a été lourde de conséquence en terme de manque à gagner, d'endettement, d'investissement, de pauvreté et de développement.63(*)

2.3. L'aide publique au développement

L'amorce du processus du développement répond à plusieurs exigences dont la détention du facteur capital est l'une parmi tant d'autres qu'il faut remplir pour prétendre se lancer sur la voie de développement économique. Or, l'Afrique, au plan financier, est dépourvue de ressources suffisantes capables de lui permettre de financer ses projets de développement.

C'est en raison de cette pénurie de capitaux pour réaliser les investissements nécessaires à leur développement économique que les pays africains se tournent vers l'extérieur et font appel à l'aide au développement. Alors qu'entendons-nous par l'aide publique au développement (APD) ?

La réponse à cette question a été fournie par CAD et l'OCDE en 1969, qui en a donné une définition.

* 60 NORRO, M., Economie africaine : analyse économique de l'Afrique subsaharienne, de Boeck, Bruxelles 1994, p.33.

* 61 LANDEL MILLS, P., Afrique, tel le phénix, in La version originale, le trimestriel de réflexion, Spécial Afrique, 1992, p.23.

* 62 CNUCED, op-cit, p.1

* 63 Idem

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.