WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La problématique de l'intégration de l'Afrique face à  la multiplicité des organisations sous- régionales africaines

( Télécharger le fichier original )
par Timothée MBOMBO KASANKIDI
Université de Kinshasa - Licence 2011
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.4. Avantages de l'intégration sécuritaire en Afrique

La fin de la guerre froide qui présageait, après la chute du mur de Berlin en novembre 1989, une nouvelle ère de stabilité et de paix favorisée par la disparition de l'antagonisme idéologique entre blocs, a ouvert, au contraire, une période de fortes turbulences en Afrique. Le continent compte aujourd'hui plus de vingt foyers de conflits dont les causes sont variées : facteurs ethnique, revendications frontalières causes démographiques et recherche des espaces vitaux, arguments religieux, motivations économiques, frustrations et pauvretés, etc..., rivalisent et se présentent comme les causes les plus récurrentes qui, parfois, se croisent et s'enchevêtrent dans plus d'un conflit.123(*)

Si nous pouvons considérer l'insécurité causée en Afrique par les puissances occidentales à la recherche des espaces vitaux et les motivations économiques, nous comprenons que ces puissances déstabilisent les régimes qui ne leur sont pas favorables en leur imposant des guerres soient civiles soient étrangères, ce sont par exemple les cas de la Tunisie, de l'Egypte, de la Côte d'Ivoire et de la Lybie aujourd'hui, puisque l'Afrique n'est pas intégrée sur le plan sécuritaire.

L'intégration sécuritaire africaine aidera à la formation d'une armée régionale africaine qui fera face aux attaques extérieures du continent ; ensuite cette intégration permettra aux pays qui ne sont à mesure de s'assurer l'auto sécurité de se retrouver sécuriser par l'armée régionale ou continentale, ceci peut nous renvoyer à l'époque de la Société des Nations (SDN) où il y'avait le principe de la sécurité collective soit « Tous contre un ».

Aujourd'hui le cas de la Lybie, si l'Afrique était intégrée sur le plan sécuritaire, l'OTAN allait se retrouver face à tout le continent africain et non à l'individu KADHAFI. L'intégration sécuritaire africaine procurerait la stabilité et la paix sur l'ensemble du continent.

Somme toute, nous constatons que l'état des lieux de l'intégration en Afrique est mitigeux du fait que l'Afrique est constituée d'une multiplicité des Organisations Sous-Régionales d'intégration ayant en leur sein un certain nombre des difficultés croissantes et de quelques avantages réalisés.

Cette situation nous renvoie dans le chapitre suivant où nous aurons à donner notre point de vue objectif de l'analyse de cet état des lieux.

* 123 TSHIMPANGA MATALA KABANGU., et GONZALEZ, F.A., op-cit, p.7

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.