WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La littérature jeunes adultes en médiathèque aujourd'hui

( Télécharger le fichier original )
par Coline Paillet
Université Bordeaux-Montaigne - DUT Information-Communication option métiers du livre 2014
  

précédent sommaire suivant

3) Au niveau des animations: quelques actions à mettre en place

En ce qui concerne les animations pour les jeunes adultes, l'intérêt principal pour le public et pour les professionnels est de se rapprocher des personnes qui viennent régulièrement, ainsi que de faire participer au fonctionnement de la bibliothèque les personnes concernées. Les animations sont un facteur social important: elles permettent des rencontres entre lecteurs ou usagers de la bibliothèque.

a. Club de lecture

La première animation proposée est un club de lecture, où lycéens et étudiants se rencontrent: cela pourrait favoriser les échanges entre plus jeunes et plus âgés, plus expérimentés, et surtout, hors des journées portes ouvertes des IUT ou des facs. Ce serait donc dans un endroit éloigné du contexte scolaire que les jeunes adultes pourraient échanger, sur leurs lectures, mais aussi sur leurs expériences: premier emploi, stages, recherche d'emploi, cours...

Ce club de lecture serait aussi l'occasion pour les usagers de participer au fonctionnement de la bibliothèque: coups de coeur des lecteurs pour mettre en valeur des documents inconnus, et discussion avec les professionnels seraient l'occasion d'un enrichissement mutuel.

22

b. Publication professionnelle

23

Une publication régulière par les professionnels pourrait être un outil d'acquisition pour les autres, dans le monde professionnel, mais aussi l'occasion de réutiliser les coups de coeur des lecteurs, comme la BMVR de Marseille qui avait mis en place durant 5 ans une sélection pour les personnes entre 15 et 25 ans.

Cette publication pourrait ainsi se baser sur celle des lecteurs, mais aussi celle de parents, pour leur faire prendre conscience que la lecture de leurs enfants n'est pas forcément "mauvaise". La réutilisation d'une sélection par les lecteurs pourrait leur faire prendre conscience qu'ils jouent un rôle dans la bibliothèque. De plus, ces coups de coeur pourraient être complétés par un dossier thématique, et une sélection par les professionnels. Cela pourrait ainsi devenir un outil de référence pour les professionnels du monde du livre en ce qui concerne le public des 15-25 ans, mais aussi pour les parents et les jeunes adultes.

c. Prix des étudiants:

En parallèle à un prix des lycéens et des apprentis, comme celui organisé par la région PACA et la bibliothèque de l'Alcazar par exemple, un prix des étudiants pourrait être mis en place. Cela concernerait des étudiants de l'université en 1ère, 2e année, quelques soit leur cursus, ainsi que les étudiants des IUT et ceux qui étudient au lycée: BTS ou en classe de préparation de concours et se déroulerait en quatre étapes.

Tout d'abord, la sélection d'une vingtaine de romans, de bd et de mangas, ainsi que des documentaires sur des sujets d'actualité et en lien avec la région serait intéressante. Elle pourrait être le fruit d'un travail collectif entre les bibliothécaires de la section adulte ou jeunesse et des étudiants qui veulent participer.

Ensuite, certains de ces documents, avec un maximum de 5 par personne, seront retenus par un jury de professionnels et étudiants. Il pourrait être composé de professionnels des métiers du livre comme des documentalistes, des bibliothécaires, des éditeurs, des auteurs, ainsi que par des professeurs mais pas forcément de lettres. Pour varier un peu, cela pourrait être des professeurs de mathématiques, d'histoire, ou de sciences qui seraient dans ce jury.

24

Dans un troisième temps, les étudiants pourront voter pour leur document favori, ou bien installer un système d'un Top 3. Cela oblige à choisir parmi un large panel de documents, tout en laissant une certaine marge de manoeuvre pour les étudiants.

Pour terminer, les cinq documents avec le plus de vote en leur faveur sont retenus pour différentes catégories. Par exemple, ils pourraient avoir comme nom: le prix du jury, le prix premier roman, le prix pour le documentaire étudiant, médaille des étudiants, l'actu récompensée. Chaque prix récompensant un ouvrage qui a réussi à arriver en finale, un peu comme les récompenses du Festival international de la Bande-dessinée d'Angoulème. Le prix du jury récompense ainsi le document ayant le plus de votes des membres du jury en sa faveur; celui pour le premier roman met en valeur le premier roman d'un écrivain. Le troisième prix rétribue le documentaire ayant eu le plus de votes, que ce soit du jury ou des étudiants. Le quatrième prix gratifie le roman ayant eu le plus de votes de la part des étudiants, et enfin, le cinquième prix diplôme le meilleur livre qui porte sur l'actualité régionale. Après la répartition de ces prix, une cérémonie de remise pourrait être organisée, avec la présence des auteurs ou des éditeurs des livres qui ont remporté des prix. De plus, des conférences et des débats pourront être organisés en partenariat avec l'université.

La raison s'oppose à l'organisation d'un tel événement est principalement la masse de travail titanesque qu'il faudrait déployer de la part des bibliothécaires, mais aussi de l'université. En effet, cela demande aux deux structures du temps, mais surtout des moyens financiers et humains dont elle ne dispose que très rarement. De plus, cela nécessite qu'un partenariat soit déjà en cours entre la bibliothèque et l'université. Par contre, cette action peut se mettre en place à plus petite échelle, par les bibliothèques universitaires par exemple. En effet, le lien entre université et bibliothèque est déjà en place. Le partenariat peut aussi s'effectuer entre bibliothèque territoriale et universitaire: la première prête les documents sélectionnés, et la deuxième s'occupe de tout ce qui concerne l'université et les étudiants. Ainsi, cela favorise le lien entre les deux types de bibliothèques, et renforce une relation qui ne doit pas être sous-estimée.

Pour conclure, on peut donc dire que certains problèmes existent, mais des solutions peuvent être mises en place, même si chacune présente des faiblesses. Aucune n'est parfaite, que ce soit au niveau des collections, de la mise en place d'un espace, ou des actions à organiser avec divers partenaires. Ce panorama n'a pas le mérite d'être exhaustif, de

25

nombreuses autres solutions et problèmes existent. Chaque bibliothèque est unique, ainsi que son public; ce qui est proposé ici s'appuie sur des observations et des constats.

26

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Visitez Arcy sur Cure

Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)