WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La littérature jeunes adultes en médiathèque aujourd'hui

( Télécharger le fichier original )
par Coline Paillet
Université Bordeaux-Montaigne - DUT Information-Communication option métiers du livre 2014
  

précédent sommaire suivant

2) En France: deux bibliothèques représentatives

a. Angers et sa sélection Passerelle

Le réseau des bibliothèques d'Angers s'inscrit avec le projet Passerelle dans une volonté de faire connaître au public adolescent de la littérature plus "moderne", mais aussi celle de faire découvrir la littérature jeunesse aux adultes.

Les professionnels établissent une sélection de documents grâce à un comité de lecture composé de représentants des deux sections (jeunesse et adulte). Ainsi, le critère principal de sélection était de la littérature « non expérimentale, présentant des qualités sur le plan littéraire (écriture) et de lisibilité (construction, style) »24, après avoir été lu par les membres du comité.

Dans l'objectif de faire vivre cette sélection, les bibliothèques angevines ont travaillé en partenariat avec les lycées de la ville. Cela a rencontré un succès auprès des lycéens, qui à leur tour, ont proposé aussi des titres. En 2010, lors de la fin de l'année scolaire, une classe de 2nde a élaboré un spectacle autour de cette sélection par les bibliothèques: mises en scènes de romans, projection de vidéos, lectures... Cela montre l'intérêt pour cette sélection, qu'il soit d'ordre scolaire ou de divertissement.

Mais, au-delà des actions en milieu scolaire, les "romans-passerelles" sont aussi empruntés dans les bibliothèques de la ville, et rapidement identifiables grâce à un logo. Chaque établissement valorise à sa façon la sélection: tables de présentation, mise en scènes, coups de coeurs... De plus, cette sélection a donné lieu en 2008 puis 2011 à deux bibliographies, qui comptent une cinquantaine de titres et se répartissent entre collections de littérature général et adolescente. Classée par thèmes (Faits de sociétés, mes amis mes amours...), la sélection de romans s'est élargie en 2011 aux bande-dessinées.

L'équipe souhaite améliorer encore cette sélection, et ajouter des textes "témoignages", beaucoup empruntés par le public, et continuer la collaboration avec les lycéens.

24 In article complémentaire au numéro 136 de Lecture jeunes, mars 2011 [en ligne] : Des espaces « passerelles » en bibliothèques [en ligne] : http://bloglecturejeune.blogspot.fr/2011/03/des-espaces-passerelles-en.html [consulté le 2 avril]

36

b. Toulouse: l'espace Intermezzo

Cet espace « passerelle » qu'est Intermezzo a été pensé en même temps que la « programmation culturelle de la médiathèque José Cabanis », en 2004. Il vise un public d'adolescents, de jeunes adultes et de « faibles lecteurs ». L'équipe a voulu instaurer un « espace intimiste et convivial, [avec] une sélection attractive et accessible, avec une priorité aux images. » Ainsi, les mangas et la bande-dessinée sont mis en valeur dans cet espace. Cette volonté montre bien que les jeunes adultes et les adolescents sont identifiés comme des « gros » lecteurs de mangas et BD, ce que confirment plusieurs études et enquêtes. De plus, une place importante est aussi accordée aux documentaires illustrés, et aux albums. Cela montre ainsi que ces supports ne sont pas réservés qu'aux jeunes enfants, interrogation que se posent les bibliothécaires de cet espace. Ainsi, ces supports imagés appuient la volonté d'aller vers un public « fragile », en difficulté d'intégration au niveau de la langue. Intermezzo se veut, entre autres, un espace mixte où les publics sont mélangés, et où barrières d'âges, de langue et de catégorie s'effondrent.

La sélection des documents s'effectue grâce à deux comités de professionnels répartis en deux pôles : fiction et documentaires. Ils se réunissent, selon l'article dans Livres jeunes (complément au numéro 136 de mars 2011), « entre 5 et 7 fois par an », choisissant environ 10 livres par réunion, dans le but de « choisir les ouvrages à présenter dans l'espace. » De plus, grâce à un partenariat avec la librairie La Préface, celle-ci présélectionne les romans de littérature générale et contemporaine. En complément à cela, l'équipe de professionnels d'Intermezzo repère « les nouveautés dans la presse. », autrement dit dans la presse professionnelle comme Livres Hebdo ou d'autres quotidiens littéraires.

Il est à noter une certaine évolution du public : d'abord des adolescents, ce sont désromais des jeunes adultes qui viennent à l'espace Intermezzo. Durant les premières années, c'étaient essentiellement des adolescents entre 12 et 18 ans qui fréquentaient cet espace ; en revanche, depuis, les jeunes adultes les ont remplacés. Ils ont l'avantage d'être plus autonomes, et « nécessitent une méditation moindre. » Les accueils de groupe sont multiples. Ainsi, les groupes scolaires étudient des thèmes particuliers, ou ont des projets littéraires bien définis. De plus, l'espace collabore aussi avec des associations de lutte contre l'illettrisme et de soutien scolaire notamment. Cette volonté s'inscrit dans la

seconde dimension du projet Intermezzo, qui est celle d'en faire un espace « passerelle ». Elle a été vraiment mise en oeuvre entre 2010 et 2011. L'équipe qui met en place toutes ces actions et mène une politique d'acquisition envers ce public s'interroge aussi, dans cette volonté de cibler les personnes en difficulté d'intégration sociale, sur « l'apprentissage de la langue, l'emploi, l'accès à la formation de ce public ». Ces interrogations font écho celles qui animent régulièrement les débats professionnels lors de colloques et d'interventions, autour de « la bibliothèque comme troisième lieu », notion venue des pays anglo-saxons, très en avance sur les structures françaises sur ce point.

Enfin, les coups de coeurs des bibliothécaires de l'espace font aussi l'objet d'une publication annuelle intitulée : Du9souslacouv, organisée sous forme de magazine, très coloré. Un blog 25 est aussi tenu par l'équipe : « il présente l'actualité d'Intermezzo, les coups de coeur des bibliothécaires » de tous supports : romans, films, spectacles...

Avec aujourd'hui 10 ans d'existence, l'espace Intermezzo s'est adapté aux nouvelles pratiques des adolescents et des jeunes adultes : depuis le milieu de l'année 2010, l'équipe a mis en place une Wii, console de salon, à disposition du public, suite à une demande croissante des usagers, surtout du public adolescent. Ainsi, 73% des usagers sont des adolescents et 21% sont des adultes26. On retrouve donc le lien entre cultures adolescentes et celle des adultes : ces derniers adoptent les pratiques des premiers, ou restent ancrés dans leur « culture adolescente », désormais moins d'actualité.

37

25 Adresse du blog : Blog à part http://blogapart.bibliotheque.toulouse.fr/ [consulté le 13 avril]

26 Chiffres tirés de l'article complémentaire au numéro 136 de Lecture jeunes, mars 2011 [en ligne] : http://bloglecturejeune.blogspot.fr/2011/03/des-espaces-passerelles-en.html [consulté le 2 avril]

38

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.