WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les effets du vin sur la santé

( Télécharger le fichier original )
par Anne Drillaud, Justine Mrozek, Hortense Cabouret
ESPAS - Université Catholique de Lille - Ingénierie 2013
  

précédent sommaire suivant

II. LES BIENFAITS

Si la consommation d'alcool augmente les risques de cancer, il faut distinguer les effets du vin. Les bienfaits du vin font l'objet de nombreux débats depuis longtemps. Entre les partisans de l'abstinence et les amateurs passionnés, des scientifiques démontrent que la prise de vin modérée et quotidienne au repas, exerce un effet protecteur contre certains types de cancers. On pourrait donc, à doses raisonnables, concilier plaisir et santé.

Reste une question d'importance: le vin rouge est-il meilleur que le vin blanc pour la santé? Cela fait effectivement bien longtemps que le vin rouge a cette réputation. Ce que semble confirmer une équipe de chercheurs anglais : si l'on se base sur les résultats de l'une de leurs études, un dérivé phénolique contenu dans la peau du raisin noir (et donc dans le vin rouge) diminuerait de manière sensible les risques d'emphysème et de bronchite. Par contre, selon certains chercheurs américains, les fonctions respiratoires seraient améliorées par le vin blanc, qui aurait aussi une influence tout à fait bénéfique sur les articulations.

1. Action sur la santé

a. Maladies coronariennes

Malgré une alimentation riche en graisses saturées, les Français ont moins de maladies coronariennes que leurs voisins des pays nordiques ou des Etats-Unis. C'est le French paradoxe.

En effet, le vin n'a d'intérêt pour la santé que dans le cadre d'une alimentation "méditerranéenne" (riche en huiles d'olives et de colza, en fruits et légumes frais...). C'est uniquement le mode de vie pris dans son ensemble qui réduit les effets négatifs des graisses saturées sur nos artères.

« Bonne cuisine et bon vin, c'est le paradis sur terre » Henri IV

Son impact se vérifie en France, mais aussi en Italie, en Grèce et en Espagne. A l'inverse, la Belgique ou l'Irlande, dont les habitants boivent plutôt de la bière et se nourrissent différemment, enregistrent un nombre de maladies cardiovasculaires plus élevé que chez nous.

 

Les effets du vin sur la santé

28

On retrouve d'ailleurs le même clivage nord--sud à l'intérieur de nos frontières. Ainsi, la mortalité due aux maladies coronariennes double entre Toulouse et Lille.

b. Alzheimer

A faible dose, le vin protège des risques d'Alzheimer. Selon une étude récente45, un ou deux verres quotidiens réduiraient les possibilités de voir la maladie apparaître chez les personnes âgées. En revanche, les gros buveurs multiplieraient leurs risques par deux.

Cette étude s'appuie sur une enquête menée auprès de 3 079 sujets âgés de 75 ans et plus. Ces personnes ont été observées pendant six ans et ont été priées de noter précisément leur consommation d'alcool. Puis elles ont été réparties en quatre catégories: nul alcool, entre un et sept verres d'alcool par semaine, huit à quatorze verres et plus de quatorze verres consommés sur la même période. Après examen des patients tous les six mois, les

personnes qui se limitaient à un ou deux verres de vin par jour voyaient le risque d'être atteint de la maladie d'Alzheimer réduit de 37 %.

En revanche, parmi les personnes présentant déjà des troubles mineurs de la mémoire et qui ont consommé plus de 14 verres par semaine, le risque d'Alzheimer était jusqu'à deux fois plus élevé que parmi les personnes s'abstenant de boire quelque alcool que ce soit.

En effet, le vin contient une molécule appelée le resvératrol connu pour ses propriétés d'antioxydants et ses actions bénéfiques contre le diabète, l'obésité et le cancer.

c. Cancers

Le vin rouge, un cas à part:

Autre raison de mettre ces résultats en perspective: la découverte récente d'un potentiel effet bénéfique du vin rouge dans le traitement du cancer du sein. Des chercheurs de la faculté de pharmacie de Calabre, en Italie, ont versé une dose de resvératrol, un composant du vin rouge, dans un tube à essai contenant des cellules de cancer du sein en culture. Ce contact a eu comme effet inattendu de bloquer la croissance de cellules cancéreuses, notamment celles présentant des récepteurs hormonaux aux oestrogènes.

«Ces découvertes sont excitantes mais, en aucun cas, ne peuvent être une caution pour inciter les gens à boire du vin ou prendre des compléments de resvératrol pour se protéger

46

du cancer du sein», expliquait l'éditeur de l'étude.

Une consommation modérée et régulière à une diminution du risque de mortalité par

cancers.

45

Congrès d'experts à Vienne, en Autriche, consacré à cette maladie neuro-dégénérative, l'Alzheimer

46 Revue Eased Gerald Weissmann - octobre 2013

 

Les effets du vin sur la santé

29

47

Figure 14 : Risques de décès en fonction du nombre de verre de vin et de bière par jour

On observe sur cette courbe (fig. 13) que la prise de deux verres de vin par jour diminue le risque de décès, au delà de deux verres, le risque augmente. En comparaison à la bière, boire du vin diminue le risque de décès.

Le vin contre les effets secondaire de la radiothérapie:

Une étude clinique italienne a montré que les femmes touchées par un cancer du sein ayant une consommation modérée de vin et qui doivent subir une radiothérapie, ont moins d'effets indésirables que les femmes qui ne boivent pas.

48 femmes traitées pour un cancer du sein entre février 2003 et juin 2007 ont ainsi participé à cette étude. Les chercheurs ont comparé l'extension des dommages tissulaires en fonction de la consommation de vin .

Les patientes ne buvant jamais avaient en moyenne un risque de 38,4% de subir des effets toxiques cutanés. Les personnes buvant 1/2 verre par jour voyaient ce risque baisser à 31,8%. Celles buvant un verre par jour voyaient ce risque s'effondrer à seulement 13,6%.

47 Mortalité suivant la consommation d'alcool doc. LeGDD, source Etats Généraux de l'Alcool

 

Les effets du vin sur la santé

30

Enfin celles buvant 2 verres par jour voyaient ce risque remonter à 35%. Le vin aide ainsi à lutter contre les effets nocifs de la radiothérapie qui consiste à bombarder des zones cancéreuses de radiations susceptibles de détruire les cellules exposées.

Cette étude montre bien que les personnes qui consomment 1 verre de vin par jour sont davantage protégées que celles qui s'abstiennent ou qui ont une consommation immodérée.48

d. Maladies cardio--vasculaires

Les résultats d'une étude49 au cours de laquelle on avait comparé les effets antioxydants du resvératrol (présent dans le vin rouge) et de l'hydroxytyrosol (présent dans le vin blanc) sur des rats, indiquent que le vin blanc est tout aussi efficace pour améliorer la fonction cardiaque et prévenir l'obstruction des artères que le rouge.

Consommé avec modération, le vin est un véritable élixir de jouvence. Il protégerait des maladies cardiovasculaires. Aujourd'hui, boire un petit coup n'est plus forcément tabou.

De nombreuses enquêtes d'épidémiologie réalisées au cours des 35 dernières années dans les pays industrialisés ont confirmé que les populations consommatrices de vin, comme la France, présentaient des taux bas de mortalité pour les maladies cardiovasculaires. Certaines études suggèrent que le vin pourrait diminuer de 40% les risques d'infarctus du myocarde et de 25% les risques de thromboses vasculaires cérébrales.

Sur la base des données cliniques et expérimentales, l'effet favorable de consommation modérée d'alcool résulte de son action lipidique, les paramètres de coagulation et la réduction des marqueurs d'inflammation. Ces composés sont de puissants vasodilatateurs, c'est à dire qu'ils augmentent le diamètre des vaisseaux sanguins par dilatation de leurs fibres musculaires.50

On peut attribuer l'aspect cardio-protecteur du vin à sa contenance en resvératrol, ils sont présents dans la peau de raisin et seraient une solution aux problèmes cardio-vasculaires. Le resvératrol réduirait à lui seul, selon l'Organisation mondiale de la Santé, 40% des risques d'accident cardiovasculaires. Ces polyphénols provoquent une dilatation des artères. Ils agissent de manière similaire aux oestrogènes, hormones qui protègent naturellement les femmes, cinq fois moins nombreuses que les hommes à succomber à des maladies cardiovasculaires.

48 Source: Radiotherapy Unit, Department of Oncology, John Paul II Center for High Technology Research and Education in Biomedical Sciences, Catholic University, Campobasso, Italy

49 Etude publiée en septembre 2013 dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry

50 Selon l'OMS

 

Les effets du vin sur la santé

31

De plus, l'éthanol que contient le vin a deux effets importants sur le système cardiovasculaire : il diminue la coagulation sanguine et augmente le taux de HDL, le "bon cholestérol", dans l'organisme.

e. Action anti bactérienne

On a également mesuré l'effet antibactérien du vin par rapport à l'alcool et à d'autres produits antibactériens51. Les résultats ont montré que le vin rouge et le vin blanc ont un effet vis-à-vis des souches bactériennes étudiées supérieur à toutes les autres solutions testées.

Le vin blanc réduit plus rapidement le nombre de colonies bactériennes que les solutions de vin rouge.

De plus, plusieurs études épidémiologiques et "in vitro"mettent en évidence la capacité du vin à lutter contre l'helicobacter Pylori , une bactérie fréquemment montrée du doigt dans l'apparition d'ulcères et complications gastriques.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.





BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.





Visitez Arcy sur Cure

Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)