WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La fabrication artisanal de briques et conditions socio-économiques des briquetiers a Lubumbashi

( Télécharger le fichier original )
par Emmanuel SIPILA KAHOZI
Université de Lubumbashi - Graduat en sciences économiques et de gestion 2014
  

précédent sommaire suivant

3.3 INTERPRETATION GENERALE

Surgie sur le territoire national congolais, comme tout autre métier de rang, la fabrication artisanale des briques se prévoyait comme un métier avec ambition économique de produire et croitre en étant fiscalisé par l'autorité et contribuer à la croissance du P.I.B ,mais cela n'est pas le cas puis que l'activité de briques connait des cassures notamment le faible rendement de salaire qui y ai fournis concomitamment a la force de travail qui s'y livre en retour mais aussi des condition sociales des briquetiers. Car les théories économiques présument que toute activité économique se doit de produire, croître et connaitre ainsi une rentabilité dont le bilan sera positif.

Cette pratique cache non seulement différent revenus non fiscalisés, mais aussi différent citoyens de la nation qui sont parfois privés d'instruction pour les plus jeunes, ce qui accroit le taux d'analphabétisation.

Les données statistiques chiffrées tirées du tableau synthétique n- 5 révèlent une réalité exprimant une grande insatisfaction du salaire reçu lors de la fabrication artisanale des briques qui se présente comme suit : pas satisfaits 47,76%,moins satisfaits 37,31%,assez satisfaits 10,48% et satisfaits 4,48%,ces deux derniers sont des cas assez particuliers déjà développés dans nos commentaires ci-haut.( « ceteris paribus » :toute chose restant égale par ailleurs.)

Quant à la satisfaction sur le métier, l'avis des concernés se présente comme suit : enregistrant un taux élevé d'insatisfaction de 82,09% et de côté de celui 8,96% des moins satisfait et assez satisfait.

Ce qui prouve à suffisance que la situation économique des individus briquetiers est en déséquilibre.

Le niveau bas du revenu perçu a pour incidence le non satisfaction du métier, qui a comme impact négatif des conditions socio-économiques déplorables.

3.4SUGGESTIONS

La fabrication artisanale de briques étant une activité comme toutes les autres dans le sens où elle doit produire, croître et améliorer les conditions socio-économiques de ses pratiquants et dans le souci majeur que l'Etat congolais aie aussi son empreinte en la fiscalisant pour aboutir à une bonne croissance économique globale et un développement harmonieux, il faudrait :

1. En sa qualité de patron de toute activité économique se déroulant sur son territoire, qu'il puisse non seulement y trouver son bénéfice en fiscalisant ce métier visant la croissance du P.I.B, en mettant en place une politique d'emploi ;

2. S'impliquer personnellement pour mécaniser ou industrialiser la fabrication de briques à l'aide de ses fonds propres et technologies de pointe ou diriger les investissements privés étrangers vers ce secteur d'exploitation de briques ;

De cette façon, il constituera une cheville ouvrière au centre des activités économiques qu'il faudra et bien entretenir pour la poursuite des objectifs fixés

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.