WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La fabrication artisanal de briques et conditions socio-économiques des briquetiers a Lubumbashi

( Télécharger le fichier original )
par Emmanuel SIPILA KAHOZI
Université de Lubumbashi - Graduat en sciences économiques et de gestion 2014
  

précédent sommaire suivant

Aidez l'hopital de Montfermeil

SECTION 1: DEFINITION DES CONCEPTS

Le sens que l'on peut donner à un mot, à un concept peut de fois le dévier du sens réel de recherche.

Compris de cette façon donc, il est impérieux sinon nécessaire de pouvoir donner au préalable un sens à certains concepts clés dont nous ferons usage le long de notre étude. Ceci pour plus de clarté de notre dissertation afin de permettre à nos lecteurs d'apprendre le sens profond dans lequel notre travail a été fait.

Pour orienter ce qui précède, nous dirons avec :

Ø R.K MERTON qui déclare qu'une recherche consciente de ses besoins ne peut passer outre la nécessité de clarifier ses concepts de base, car une exigence essentielle de la recherche est que, les concepts soient définis avec une clarté suffisante pour lui permettre la progression11(*)

Ø Dans le même ordre d'idée, MALRAUX dit : « Raisonner avec un vocabulaire inexact, c'est peser avec un faux poids »12(*)

Dès lors et vu ce qui précède, soulignons que les concepts sont catégorisés en deux groupes : les concepts généraux et les concepts fondamentaux.

1.1 LES CONCEPTS GENERAUX

Ce sont donc les concepts que nous avons utilisé dans notre travail, mais qui ne sont pas exclusivement fondamentaux. En d'autres termes, ne faisant pas partis du langage courant.

A. BRIQUE

La brique est un parallélépipède rectangulaire, de terre rectangle, de terre argileuse crue et séché au soleil ou cuite au four, utilisée comme matériau de construction l'argile est souvent mêlée de sable.

B. FABRICATION MODERNE DE BRIQUES

La fabrication moderne d'une brique passe par les grandes étapes suivantes :

v L'extraction de l'argile rouge et de l'argile verte

v Broyage de la terre pour obtenir la granulométrie13(*)désirée.

v Humidification et mélange des divers types de terres :

v Extrusion au travers des filières correspondant à une forme donnée de brique.

v Coupage.

v Séchage dans un séchoir traditionnel ou moderne type ANJOU (durée entre vingt et cinquante heures).

v Cuisson a environ 900·Celsius cependant trente heures

v Eventuellement rectification (fraisage des bords jointifs pour faciliter le montage).14(*)

D. DEBOISER

Dans l'optique de notre travail d'étude, le déboisement est perçu selon le dictionnaire «  LE ROBERT-SEJER » comme le fait de dégarnir (dépouiller) un terrain de ses arbres.

E. CHOMAGE

Dans le cadre de notre travail, nous qualifions le chômage comme crise d'emploi et de résultat de la coïncidence de plusieurs éléments :

Explosion démographique, fuite des investissements, détérioration des cours des matières premières ,modification de l'attitude des congolais à l'égard de l'emploi salarié, celui-ci étant mal ou pas rémunéré ,exode rurale massif, structures économiques extraverties, guerre, trouble politique et baisse de la production.

* 11R.K MERTON, cité par MULUMBATI NGASHA, OP.cit.P.63

* 12MALRAUX, cité par BAKENGE KADIMA, analyse sociologique des motifs d'adhésion des fideles à une communauté religieuse, mémoire de LICENCE, UNIZA, LUBUMBASHI, 1966, P.11

* 13Mesure des dimensions des particules des matières qui constituent un échantillon de minéral, terre.

Détermination de la dimension des grains qui entrent dans un composé.

* 14Martin sauvage, la brique et sa mise en oeuvre en Mésopotamie. Des origines à l'époque achedemenide. Paris, éditions recherché sur la civilisation. 1998 (ISBN 2-86538-272-9)

précédent sommaire suivant






Aidez l'hopital de Montfermeil

Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour