WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Adolescents placés : des familles à  l'épreuve du lien


par Rozenn Léauté
ITES Brest - DEES 2015
  

précédent sommaire suivant

III. PARTIE 3 : SOUTENIR UN ACCUEIL FRAGILISÉ

Le projet dont il est question est un moyen répondant à des objectifs définis au préalable pour atteindre une finalité.

La finalité de ce projet est le maintien du placement pour éviter à l'enfant de vivre une séparation supplémentaire. Dans le cas où la séparation est inévitable, l'éducateur fait en sorte qu'elle soit préparée et expliquée, afin de permettre à l'enfant et à la famille d'accueil de ne pas subir cela comme un échec.

Les objectifs principaux de ce projet sont les suivants :

- recueillir la parole des assistants familiaux face aux difficultés rencontrées avec les adolescents qu'ils accueillent et les soutenir dans leurs difficultés de travail,

- permettre aux adolescents de mettre en mots leurs questions ou leurs insatisfactions, - investir les parents dans la quête identitaire de leurs adolescents.

J'ai élaboré mon projet sur la base du travail de l'éducateur situé en tant que tiers entre l'enfant, ses parents, et sa famille d'accueil.

D'une part, j'ai mis en place un groupe de parole afin que les assistants familiaux puissent échanger quant aux problèmes qu'ils rencontrent avec les adolescents qu'ils accueillent, et qu'ils puissent s'écouter afin de se saisir de certains outils. Pour moi, il s'agit de les soutenir en tant que professionnelle neutre dans la relation.

En parallèle, j'ai accompagné régulièrement une jeune fille, Amélie, durant 5 mois les mercredis après-midi, et 3 garçons Adrien, Jules et Damien plus ponctuellement. Ces temps éducatifs m'ont permis de comprendre ce qui fragilisait leur placement, et de les aider à surmonter leur crise passagère due à l'adolescence.

D'autre part, les entretiens et visites aux parents auxquels j'ai assisté ou que j'ai animé m'ont permis de les informer des comportements que leurs jeunes mettaient en place en famille d'accueil. Ainsi, j'ai pu étudier leur point de vue sur le sujet. Aussi, ils ont établi un échange avec leurs enfants lors des visites.

31

III.1 - Le groupe de parole

Le groupe de parole est un temps collectif, durant lequel se réunissent plusieurs personnes ayant une caractéristique commune, qui échangent sur des sujets similaires, dans le but d'avoir des points de vue extérieurs à la situation. Il est un temps et un lieu d'expression.

Dans le contexte du PFS, le groupe de parole est un moyen de soutenir les familles d'accueil. Ce temps leur permet de s'exprimer librement et en toute confiance. Ainsi, il m'a semblé important de leur spécifier que je ne divulguerai pas leurs propos.

III.1.a - Construction du groupe de parole

Après un constat de conflits entre les assistants familiaux que j'accompagnais et les adolescents accueillis, j'ai ressenti un besoin de partager leurs difficultés d'éducation. J'ai alors provoqué 2 rencontres qui leur ont permis d'exprimer leurs questions et émotions. Pour la mise en place de ces temps d'expression, j'ai procédé de cette façon :

- Lors d'une réunion d'équipe, j'ai exposé mon idée d'animer un groupe de parole aux membres présents. Ils ont acquiescé quant à ce projet. Ils ont admis que ce serait bénéfique pour les familles d'accueil et aussi pour les jeunes.

- J'ai ensuite pris rendez-vous avec la psychologue du service pour connaître la méthode qu'elle employait lors de l'animation de ses groupes de parole. Elle m'a expliqué qu'elle invitait une dizaine d'assistants familiaux, et qu'elle animait en fonction de ce qu'ils exprimaient. Mon but étant de proposer quelque chose de différent, je n'ai invité que 4 assistants familiaux et j'avais défini le thème à l'avance : l'adolescence.

- Puis, j'ai proposé 2 dates par mail aux assistants familiaux en leur exposant le thème du groupe de parole. J'ai observé que les assistants familiaux se rendaient disponibles pour venir au PFS. Les 4 sollicités sont ceux avec lesquels j'ai le plus travaillé durant mon stage.

Enfin, j'ai élaboré un questionnaire aux assistants familiaux pour l'évaluation de mon

projet.

32

précédent sommaire suivant