WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Adolescents placés : des familles à  l'épreuve du lien


par Rozenn Léauté
ITES Brest - DEES 2015
  

précédent sommaire suivant

I.1.b - Personnes accueillies en Placement familial social

Les enfants sont accueillis soit par ordonnance de garde judiciaire du juge des enfants en vertu de l'article 375 du code civil modifié par l'article 14 de la loi n°2007-293 du 5 mars 2007: « Si la sécurité ou la moralité d'un mineur non émancipé sont en danger, ou si les conditions de son éducation ou de son développement physique, affectif, intellectuel et social sont gravement compromises, des mesures d'assistance éducative peuvent être ordonnées par justice à la requête des pères et mères conjointement, ou de l'un d'eux, de la personne ou du service à qui l'enfant a été confié ou du tuteur, du mineur lui-même ou du ministère public (...) Elle peuvent être ordonnées en même temps pour plusieurs enfants relevant de la même autorité parentale », soit dans un contexte de placement de pupille de l'état lorsque celui-ci n'a pas de filiation connue ou qu'il n'a plus de lien avec sa famille.

Le PFS accueille 55 enfants de 0 à 18 ans dont la situation familiale est complexe et qui présentent, pour la plupart, des troubles du comportement et du développement de la personnalité1 ayant pour origine des carences affectives et éducatives ou des violences psychologiques et physiques. Cela entraîne :

« - des difficultés du comportement .
· instabilité psychomotrice, immaturité et pseudo-maturité, agressivité envers les pairs, refus des règles, manifestations de toute-puissance, dégradations diverses de l'environnement.

- des manifestations physiques ou psychosomatiques .
· somatisation, désinvestissement corporel, difficultés psychomotrices importantes, boulimie-anorexie.

- des difficultés affectives .
· avidité affective, angoisse d'abandon, dépendance importante à l'adulte, manque de distance à l'autre, mauvaise estimation des repères d'intimité, estime de soi dégradée.

- des difficultés d'adaptation sociale .
· difficultés à l'extérieur à tenir des comportements adaptés, difficultés d'insertion sociale et scolaire, déscolarisation.
»2

1 Trouble du développement de la personnalité : sécurité de base altérée, différenciation à l'autre, personnalité non unifiée, imprévisibilité

2 Projet d'établissement 2008-2013, actualisation 2014

6

Du latin carere, la carence signifie « manquer ». La carence affective est un « manque d'affection parentale, susceptible de provoquer chez un enfant certains troubles psychologiques »1.

Les enfants accueillis au PFS bénéficient quasiment tous des aides de la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées) qui considère leurs troubles comme étant un handicap. Cela peut se traduire par une assistance dans les transports assurés par les taxis, le droit à un auxiliaire de vie scolaire, une orientation en IME (Institut médico-éducatif) ou en ITEP (institut thérapeutique, éducatif et pédagogique) par exemple. Certains enfants évoluent dans un contexte scolaire ordinaire mais ils sont peu nombreux, trop perturbés par leur histoire.

précédent sommaire suivant