WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Adolescents placés : des familles à  l'épreuve du lien


par Rozenn Léauté
ITES Brest - DEES 2015
  

précédent sommaire suivant

III.2.d - Damien

Au début de mon stage, je proposais des activités à Damien telles que la cuisine ou le sport. La relation s'est instaurée progressivement, mais il parlait peu. Lors d'une exclusion d'une semaine de son école, je l'ai accompagné sur un lieu de stage, un garage social, et ai déjeuné avec lui. Au fur et à mesure du temps, Damien s'éloignait du service et ne se présentait plus. Quand quelque chose ne l'intéresse pas, il s'enfuit. Petit à petit, je n'ai plus accès à lui, Damien se réfugie dans un certain isolement.

A 15 ans, Damien fuit de plus en plus le domicile de sa famille d'accueil. Il part le matin et revient le soir. Mr et Mme R ont dû faire une déclaration de fugue suite à une nuit d'absence.

Sauf le soir de la déclaration de fugue, il respecte généralement les horaires posés avec la famille d'accueil. Cela correspond plutôt à des fuites, mais je retrouve les aspects de la fugue dans le comportement du jeune. La fugue est un passage à l'acte caractéristique de la période adolescente.

« La fugue est d'abord l'impuissance à assumer un présent trop lourd, une réalité trop accablante, trop rejetante ; c'est le sentiment d'un échec de la vie de relation, du manque d'amour et de confiance de la part des autres ; c'est l'impression déchirante de se trouver seul. Est-ce alors une réaction de mort ou de bien de vie que d'essayer de vivre ailleurs, autrement, avec d'autres gens, de se montrer sans passé, homme nouveau qui a le droit d'exister ? [...] La fugue est une fuite devant un présent sans espérance, une démission, presque un suicide, avec parfois l'illusion d'un « ailleurs » où on pourra être heureux. »1

Mon travail est ici de soutenir la famille d'accueil qui ne comprend pas l'attitude du jeune. Je les ai accompagnés à deux reprises à son école pour rencontrer l'enseignante référente de Damien. Elle nous a confirmé le comportement contestataire de l'adolescent, mais ne constate pas de fugues de l'école. Mr et Mme R s'interrogent quant à leurs capacités d'accueillants, mais je leur soumets mon interprétation dû à la difficulté de Damien à se positionner entre son père et sa famille d'accueil. La solution qu'il trouve dans ces moments-là est de fuir le domicile.

1 Pierre GALLIMARD, op.cit., p.45

50

précédent sommaire suivant