WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Adolescents placés : des familles à  l'épreuve du lien


par Rozenn Léauté
ITES Brest - DEES 2015
  

précédent sommaire suivant

II. PARTIE 2 : ADOLESCENCE EN FAMILLE D'ACCUEIL

Durant ces 30 semaines de stage, j'ai suivi notamment les situations d'Amélie, Damien, Adrien et Jules en famille d'accueil. Tous les 4 sont en pleine période d'adolescence, ils ont entre 13 et 15 ans et leur placement est actuellement fragilisé en raison de leurs comportements.

Cette deuxième partie répond à mes questionnements :

- Combien d'adolescents y a-t-il dans l'équipe avec laquelle je travaille ?

- Comment les enfants et leurs parents vivent-ils la séparation ?

- Quel est le travail des familles d'accueil ?

- Qu'est-ce qui caractérise la période de l'adolescence ?

- Comment est-elle vécue en famille d'accueil ?

Afin d'y répondre, je vais présenter une étude de population effectuée au PFS. Les constats dégagés permettront de s'interroger sur l'adolescence, et le rôle des assistants familiaux, et de définir la problématique de ce mémoire.

13

II.1 - Étude de population

II.1.a - Méthodes utilisées

Pour réaliser une étude de population des jeunes suivis par les membres de l'équipe, j'ai d'abord élaboré un questionnaire auprès des deux éducatrices (cf annexe 1, p.61). Il s'agit d'un tableau avec le nom de tous les enfants dont les éducatrices suivent le placement. Les questions fermées et leurs réponses (en gras) sont telles que :

- Age des enfants suivis par les éducatrices :

De 22 mois à 17 ans

- Cause du placement, problématiques des parents des enfants accueillis :

Déficience/maladie psychiatrique (8)

Abandon/négligence/violences (23)

Dépendance alcoolique (8)

- Nombre de placements de l'enfant depuis la naissance :

De 1 à 3 placements différents

- L'enfant a-t-il déjà mis à mal son placement actuel par le passé ?

question non pertinente

- L'enfant met-il à mal le placement actuellement ?

question non pertinente

- Efficacité du placement (de 1 très faible, à 5 très bonne) :

question trop imprécise

Puis, j'ai posé 3 questions ouvertes à la suite du tableau, et j'ai relevé les réponses des éducatrices, qui sont les suivantes :

14

- Pour les enfants qui ont déjà mis à mal leur placement dans le passé (colonne n°4), quels moyens ont été mis en place (par le PFS, la famille d'accueil, les parents ou l'enfant) afin d'améliorer la situation de l'enfant ?

« Le meilleur outil est de sensibiliser la famille d'accueil à vouloir dépasser ce qui ne peut
être qu'une crise passagère et à comprendre ce qui se joue si la crise est au-delà du passager.
On pourra mettre en place des relais, des entretiens plus fréquents éventuellement la mise en
place d'un séjour en institution pour que l'enfant puisse évaluer où il en est dans son
parcours. »

- J'ai pu constater que le placement pouvait se fragiliser au moment de l'adolescence. Qu'en pensez-vous ?

« Oui, à l'adolescence se jouent les phénomènes d'appartenance et de l'identité. »

- Pour vous, un placement en famille d'accueil doit-il perdurer, et si oui, quels sont vos outils pour qu'il fonctionne à long terme ?

« Les changements de famille d'accueil sont préjudiciables le plus souvent. »

« Pour moi, la finalité d'un placement est de durer, surtout si l'enfant y a passé de longues

années. »

Les deux éducatrices - sans se concerter - m'ont fait remarquer que certaines questions n'étaient pas assez explicites, et qu'il leur était impossible d'y répondre.

Cependant, j'ai établi des constats intéressants avec leurs réponses sur les causes des placements. En réalité, j'en déduis que les caractéristiques d'états de dépendances ou de maladies psychiatriques, entraînent des négligences, des violences ou un abandon de l'enfant. Et c'est ce qui donne lieu au placement.

J'ai également étudié toutes les dernières ordonnances de placement pour déterminer les dates de naissance exactes des enfants, les droits de visites et d'hébergement, et davantage de précisions sur les causes du placement et l'attitude des parents envers leurs enfants. En croisant les données recueillies par les professionnelles et mes recherches, voici ce que j'ai obtenu :

précédent sommaire suivant