WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Evaluation des paramètres de croissance de l'essai d'irvingia wombolu vermoesen (irvingiaceae)


par Patrick Bustrel Choungo N.
Higher Institute of Environmental Sciences (HIES) - Licence en Agroforesterie 2015
  

précédent sommaire suivant

4.2-Etude de cas : Irvingia wombolu Vermoesen

4.2.1-Taxonomie de Irvingia wombolu

La classification du genre Irvingia (Irvingiaceae) a été revue par (Harris, D J, 1996) in(Asaah et al., 2003) qui décrit sept espèces dont six sont natives d'Afrique et une native du Sud-est de l'Asie. Parmi les spécimens présents en Afrique, il existe deux espèces qui sont potentiellement et économiquement importantes : Irvingia gabonensis et Irvingia womboluVermoesen qui est celle sur laquelle porte nos études (Ainge et Brown, 2001; Ladipo, 1999).

Le plus grand groupe ethnique dans les zones de forêt dense et humide est familié avec Irvingia wombolu(Asaah et al., 2003). Localement, les noms varient entre les tribusewene (Gabon), ogwi(Bénin),ogbono(Nigéria) et nsenge (Cameroun) (Asaah et al., 2003) ; (Ainge et Brown, 2001 ).

Tableau 1: Classification scientifique de Irvingia wombolu

Classification scientifique

Uni

Plantae

Non classé

Angiospermes

Non classé

Eudicots

Non classé

Rosids

Ordre

Malpighiales

Famille

Irvingiaceae

Genre

Irvingia

Source : Angiosperms Phylogenic Group,2009

4.2.2-Origine, écologie, phénologie et distribution géographique de I. wombolu

La distribution géographique de I. wombolu va de la zone forestière depuis la Casamance au Sénégal jusqu'au Sud du Soudan, en Ouganda, vers le Sud jusqu'au Sud-ouest de la RDC, au Nord de l'Angola et aussi au Cameroun (figure 1).Elle est  présente dans les forêts sèches où la pluviométrie annuelle est supérieure à 1500 mm, elle fleurit en Octobre (Okafor, 1975) in (Ainge et Brown, 2001) et les fruits apparaissent pendant la grande saison sèche de Janvier-Mars(Ndoye et al., 1998 ; Okafor, 1975 ; Tchoundjeu, 2005).

Dans certains endroits, il pousse dans les forêts régulièrement inondées et sur les berges des rivières. Il est adapté à une pluviométrie plus variable que d'autres Irvingia spp. Les arbres constituent une proie pour les incendies lorsque l'on veut parfois pratiquer une agriculture sur brulis. C'est une espèce qui se multipliait auparavant par les graines.Mais depuis lors, il y a eu l'avènement des techniques de multiplication végétative qui sont venues alléger la tâche aux paysans et aux exploitants de la ressource. Elle est généralement conservée et protégée dans les plantations cacaoyères, dans les champs de cultures vivrières annuelles et dans les jardins de case. Mais dans certaines régions notamment à Mamfe, au Sud-ouest du Cameroun, où la plupart des arbres sont plantés dans les cacaoyères et les caféières. Lorsqu'on introduit des essences agroforestières dans une parcelle, les règles sylvicoles sont appliquées en vue de son entretien, le développementet le suivi. Notamment, la fertilisation et la récolte (Cueillette sur pied ou ramassage à terre). Les fruits sont ramassés au pied de l'arbre. Après le ramassage, l'étape suivante est l'extraction de l'amande de la graine puis elles sont séchées au soleil ou dans un panier au-dessus du feu.

Figure 1: Carte de distribution deIrvingia wombolu en Afrique

Source :Vivien et Faure,(1985)

précédent sommaire suivant