WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Problématique de la mobilité urbaine et de l'insécurité routière à dakar: le cas des accidents des usagers de deux roues-motorisées


par Stephen Elmer SANGALA
Ecole Supérieure d'Economie Appliquée (ESEA, ex-ENEA) de Dakar au Sénégal - Master 1 en Aménagement du territoire, Environnement et Gestion Urbaine 2015
  

précédent sommaire suivant

9.5. Répartition des causes d'accidents dans lesquelles sont impliqués les usagers de 2RM.

Graphique 18 : Causes d'accidents dans lesquelles sont impliqués les usagers de 2RM

Source : Stephen Elmer SANGALA ; Mémoire 2015

En cherchant à savoir les causes d'accidents, on se rend compte que l'excès de vitesse est la cause principale avec soit 45%. Ensuite vient le non-respect du code de la route, soit 28%. L'état de la route vient avec 10%.En effet, les problèmes des accidents concernent donc l'attitude du conducteur qui excède dans la vitesse. Alors que l'excès de vitesse est interdit car nous sommes en ville et qu'il faut conduite prudemment.

Par ailleurs, la DTR présente comme cause d'accident le manque de permis de conduire, ensuite l'infrastructure et enfin l'état de la moto.93(*)Pour la NPRS, ils évoquent aussi les même causes d'accidents, à savoir l'homme, l'état de la moto et l'infrastructure94(*). Cependant, les causes d'accidents de 2RM diffèrent du côté du CETUD. En effet, pour eux, ils estiment que« les accidents de 2RM s'expliquent par le fait qu'ils n'ont pas pensé aux 2R et aux piétons dans la mobilité urbaine de Dakar. Du coup, tout le monde se partage la même chaussée réduite, d'où la vulnérabilité des usagers de 2RM ».95(*) En administrant notre guide d'entretien à la commune d'arrondissement de Dakar plateau, pour leur part ils estiment que « les causes d'accidents sont l'incompréhension des automobilistes et taximan qui empêchent les 2RM de circuler librement et les heurtent, cognent ».

Pour le président l'association RESOUDR, il avance pour leur part comme cause d'accident « le manque de discipline et le non-respect du code de la route».96(*)En effet, il dit que les conducteurs de 2RM sont souvent pressés et refusent de respecter le code de la route. Ils ne respectent pas les feux de signalisations. En plus, lorsqu'ils se faufilent entre les véhicules. Ils dépassent à droit et non à gauche comme c'est recommandé dans le code de la route. Concernant la BNSP, selon le rapport de leur intervention lu par Mr Abdoulaye COLY lors de notre guide d'entretien, il affirme que la cause d'accident est principalement « le manque du non-respect du code de la route».97(*) Par ailleurs, pour le commissariat central,les causes majeures sont « la perte de contrôle du conducteur de 2RM, la machine avec un défaut de freins et enfin l'infrastructure ».98(*)

En somme, dans ce chapitre portant sur les accidents de la route des usagers de 2RM, nous pouvons dire que plusieurs facteurs peuvent l'expliquer comme le manque du permis de conduire. Aussi, les motos qu'ils utilisent sont des motos venant/deuxième main. En plus, ils supportent parfois une personne avec eux sur la moto, cependant ils ne possèdent pas d'équipement de protection. Ils sont par conséquent exposés aux risques de faire un accident. Pour ceux qui possèdent de casque, ils ne sont pas homologués. Enfin, les causes que nous avons répertoriées sont le comportement du conducteur qui n'est pas discipliné, fait la vitesse, conduit mal, et également le non-respect du code de la route.

* 93 Guide d'entretien administré le 17 août 2015 à la DTR, plus précisément à Mr Modou Kane DIAW le chef de la Division des politiques planification, chargé de sécurité routière.

* 94 Guide d'entretien administré le 17 août 2015 à Mr Mactar FAYE, Directeur Exécutif de la NPRS

* 95 Guide d'entretien administré le 18 août 2015 au CETUD, à Mr Ababacar FALL, chef de la division suivi-exploitation des transports publics.

* 96 Guide d'entretien administré le 25 août 2015 à Mr Mamadou NDIAYE le président de l'association RESOUDR (Réseau Sénégalais des Organisations d'Usagers de Deux-Roues).

* 97 Guide d'entretien administré le 17 août 2015 à Mr Abdoulaye COLY, chef de la division prévention routière de la BNSP

* 98 Guide d'entretien administré le 3 septembre 2015 à Mr Jules Bernard FAYE, chef de la section Prévention routière et accidents du commissariat central de Dakar.

précédent sommaire suivant