WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Dans quelle mesure le modèle de l'économie collaborative et participative s'applique-t-il au marketing b2b ?


par Kévin Meszczynski
Institut Français des Affaires - Master Manager du marketing et de la communication intégrée 2016
  

précédent sommaire suivant

Conclusion

L'économie collaborative est un modèle économique qui a émergé suite aux effets de la crise économique de 2008, l'essor des nouvelles technologies digitales et la remise en question du système capitaliste. Ce modèle qui a mis en exergue de nombreux maux

73 Et si nos entreprises se mettaient aussi à partager ? - Ouishare.net - 01/05/2013

Utilisateur de Microsoft Office

50

Utilisateur de Microsoft Office

51

économiques et sociétaux, a également fait naitre un nouveau type de consommation prônant la collaboration, le partage, la confiance, l'écologie et la revalorisation de l'être humain.

Suite à l'émergence de ce modèle pour le C (consommateur à consommateur), les entreprises de type B2B (entreprise à entreprise) ont commencé à s'y intéresser pour de nombreuses raisons : La situation économique actuelle empêche les sociétés à se développer correctement, les nouvelles technologies digitales offrent de nouvelles possibilités, le marketing 3.0 défini par Kotler favorise ce modèle grâce entre autre au marketing collaboratif qui intègre davantage les parties tierces dans le mix marketing. De plus, les employés commencent à être remis au centre des préoccupations de l'entreprise avec un type de management et d'organisation du travail plus collaboratif et horizontal. Nous avons vu que les décisions stratégiques et opérationnelles que les salariés prennent pour l'entreprise sont influencées par leur mode de vie et de consommation. Ils représentent donc un facteur supplémentaire à l'intégration de ce mouvement au sein de la culture d'entreprise. Toujours d'un point de vue interne à l'entreprise, les postes commencent à évoluer dû à l'ubérisation des métiers. Les tâches simples sont de plus en plus externalisées vers des plateformes collaboratives. Ce qui entraine donc des changements de missions pour chaque métier de l'entreprise. Cette ubérisation touche en parralèle le marché du travail qui rend les actifs plus indépendants et flexibles à travers de nouveaux statuts et opportunités.

L'intégration d'un business model collaboratif pour une entreprise traditionnelle implique une évaluation précise de son environnement et de son corps de métier. Ainsi les enjeux économiques, financiers, humains, matériels et stratégiques doivent être scrupuleusement analysés.

La difficulté à remettre en cause le modèle économique de l'entreprise ne doit pas être vu comme un frein mais plutôt comme une opportunité à suivre l'évolution du marché et des consommateurs. L'économie collaborative n'est, à ce stade, plus une théorie mais bel et bien une réalité qui a été adoptée par les consommateurs et qui déteint sur le marché B2B.

Les entreprises B2B devront donc effectuer cette analyse et ce changement stratégique, dans tous les cas de figure, pour assurer la pérennisation de leur business

Utilisateur de Microsoft Office

52

même si des questions sur la sécurité et la transparence de l'information peuvent poser problème.

Alors que les entreprises traditionnelles tels que General Electric, PSA, ... sont en train de revoir leur chaine de valeur et leur business model, les autres doivent envisager, le plus rapidement possible, la direction qu'elles souhaitent entreprendre. Soit en intégrant les pratiques de l'économie collaborative au sein leur chaine de valeur et leur organisation, soit en révisant leur business model ou soit les deux. Tout en prenant compte des moyens qu'elles ont à leur disposition et des attentes du marché. Cette économie alternative n'effacera pas le modèle capitaliste traditionnelle, elle aura plutôt un rôle alternatif et proposera plus de possibilités aux entreprises.

précédent sommaire suivant