WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution de l'audit interne à  la maitrise des risques dans la gestion d'une entreprise.


par Augustin BATABABUDI
Institut Superieur de Commerce « ISC/GOMBE» - Licence 2015
  

précédent sommaire suivant

2. L'audit et les théories des organisations

A. La théorie classique et l'audit

Le contrôle est un des fondements de cette vision de l'organisation, principalement quantitatif, il est nécessaire à tous les niveaux de l'entreprise.

Le contrôle de gestion qui apparaît vers les années 1930 est un outil de gestion élaboré pour s'intégrer dans cette problématique.

Il s'insère tout à fait dans les principaux concepts suivants ;

o La séparation des coûts directs et indirects souvent fixes, le calcul des coûts unitaires.

o Le découpage de l'activité, la décomposition du coût de production selon les étapes techniques.

o Le calcul et l'analyse des écarts permettant le contrôle de l'exécution des tâches.

Le contrôle interne permet de mesurer quantitativement des actions pour les comparer aux normes préétablies et les corriger si un besoin s'avère nécessaire.

Il a souvent été utilisé comme moyen de contrôle, voire de sanction pour les salariés de l'entreprise.

B. La théorie béhavioriste et le contrôle de gestion

Le contrôle de gestion est un outil de contrôle des individus mais aussi un instrument de motivation et de participation

C. La théorie psychosociologique et le contrôle de gestion

l'introduction du contrôle de gestion dans une structure correspondant à la théorie psychosociologique part du principe qu'il faut, désormais, créer avec les hommes, et non pas les considérer comme un simple instrument, mais cela n'empêche que le contrôle des hommes demeurera dans l'organisation, de plus, le contrôle de gestion est un outil, source de conseil et de suivi des réalisations permettant d'assurer la pérennité de l'entreprise.

D. L'approche systémique et le contrôle interne

L'entreprise est un système structuré de manière à assurer sa survie. Donc celle-ci doit disposer de moyens lui permettant de lutter efficacement contre l'entropie, parmi ces moyens il y a le contrôle de gestion. Cet instrument aide à la prise de décision permet d'élaborer des organigrammes, et donc, les relations entre les sous-systèmes, d'établir des plans d'action, des budgets...

Par conséquent, le contrôle de gestion apparaît comme un sous-système à part entière, permettant de contrôler les résultats par rapport aux objectifs prévus et essayant de maintenir l'entreprise en tant que système à l'état prévu.

précédent sommaire suivant