WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution de l'audit interne à  la maitrise des risques dans la gestion d'une entreprise.


par Augustin BATABABUDI
Institut Superieur de Commerce « ISC/GOMBE» - Licence 2015
  

précédent sommaire suivant

3. Définition de l'audit

Les romains employaient le terme audit pour désigner un contrôle au nom de l'empereur sur la gestion des provinces. Ce terme provient du verbe latin audire qui signifie écouter

L'audit est un examen critique qui permet de vérifier des informations données par l'entreprise et d'apprécier les opérations et les systèmes mis en place pour les traduire.

L'audit est un processus méthodique, indépendant et documenté permettant d'obtenir des preuves d'audit et de les évaluer de manière objective pour déterminer dans quelle mesure les critères d'audit sont satisfaits.

Globalement on peut donc définir l'audit comme étant, l'examen auquel procède un professionnel compétant, selon des normes préalablement établies, en vue de découvrir les failles et les anomalies, afin de mettre en place les procédures de correction nécessaire, et cela par des méthodes précises. Et enfin à communiquer le résultat aux utilisateurs intéressés.

Ø Différence entre contrôle de gestion et audit

Bien de personnes utilisent indifféremment dans un contexte courant les termes contrôle et audit, alors que les deux termes bien que voisins ne couvrent pas la même activité, il est donc utile de dégager leur différence tout en notant que le contrôle (interne ou externe) que réalise l'auditeur contribue à atteindre la performance du contrôle de gestion qui fait partie du contrôle interne dans l'entreprise2(*).

Le contrôle de gestion et l'audit sont deux métiers proches par leurs finalités et leurs domaines d'intervention, qui doit s'appuyer l'un sur l'autre. L'intérêt d'un contrôle de gestion est de servir de pilote à l'audit (identification des zones à risques ou à performance insuffisantes). Puis d'utiliser les recommandations de l'audit comme levier : prise en compte dans le budget et le suivi des performances des potentiels identifiés par l'audit.

Mais les deux fonctions diffèrent :

§ Le contrôle de gestion résonne sur les résultats, l'audit sur les processus.

§ Le contrôle de gestion consiste à analyser les données issues de l'exploitation, généralement des chiffres. L'audit consiste à s'assurer de la bonne application de procédures des processus de l'exploitation. Ainsi, le contrôle de gestion peut faire l'objet d'un audit pour s'assurer par exemple que les processus d'obtention des chiffres sont bien sous contrôle et que les procédures d'enregistrements et de traitement des données sont respectées.

§ Le contrôle de gestion utilise les informations produites par les opérationnel. L'audit va à la recherche des faits.

§ Le contrôle de gestion est fait de manière permanente et doit faire des analyses et de propositions quant aux résultats financiers. L'audit a une mission ponctuelle, un but précis, souvent suite à la révélation d'un problème particulier.

* 2 LUSENDI MATUKAMA Christophe, Contrôle de gestion, Edition CIRIEP 2015, p79

précédent sommaire suivant