WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le packaging de demain.


par Anne-Sophie RICHARD
UNIVERIA - Master MMCI  2016
  

précédent sommaire suivant

B. L'innovation, le pilier d'évolution du packaging

Le packaging et l'innovation sont étroitement liés, l'histoire du packaging prouve que son développement est indissociable des besoins des Hommes toujours plus exigeant. En effet, il y a de nombreuses années, le packaging a vu le jour en tant que contenant remplissant une mission purement fonctionnelle car depuis que l'homme est nomade, il est amené à transporter ses aliments solides comme liquides. Nous pouvons affirmer que l'Histoire du Packaging est indissociable de l'Histoire des déplacements des Hommes. Annexe 1

Cette indissociabilité commence à la Préhistoire, car dès lors que l'Homme doit se déplacer en tribu ou même loin de sa tribu, ce dernier se doit d'emporter des vivres, les premiers emballages sont alors inventés, pour regrouper, transporter, protéger et conserver des aliments. Les emballages de l'époque étaient très rudimentaires, étant pour la plupart composés de peaux d'animaux, de certains coquillages, de feuilles ou encore de calebasses (courge séchée et évidée).

Taillé dans le bois, dans la chair, puis dans la pierre, la présence de poteries et récipients en pâte argileuse cuite, est ensuite affirmée au Proche-Orient environ 6 500 ans avant Jésus-Christ. Cette avancé est du fondamentalement à la découverte du feu qui a permis à l'homme de faire chauffer l'argile pour en former divers objets. Néanmoins, il semblerait que le développement de l'agriculture est permis à la production de poterie de prendre une toute autre importance.

Anne-Sophie RICHARD - Mémoire de recherche MMCI 2ième - 2015/2016

Car ce n'est que vers 6000 av. J.-C. que les matériaux de fabrication de l'emballage qui sont alors plus élaborer, les contenants étant majoritairement faits en argile (terre cuite) ou encore tresser de manière à fabriquer des paniers sont devenus des indispensables. Tout comme en Italie du Sud où l'amphore où vieillit le vin et où se conserve l'huile d'olive, devient l'emballage de prédilection de l'époque ou encore comme les vanneries qui transportent les légumes ou enferment les volailles. Mais l'importance de l'Antiquité se trouve toute ailleurs car elle a vu naitre la préfiguration de la marque avec les contenants fermés du sceau du fabricant installant le principe de reconnaissance du produit.

Les Egyptiens précurseurs de beaucoup d'inventions, quant à eux, apporteront leur pierre à l'édifice en proposant des contenants en verre comme il est encore possible d'en voir de nos jours. Par la suite, la technologie a permis d'améliorer les emballages en verre mais aussi en métal, afin de préserver les aliments et les parfums.

Depuis les années 1950 et l'arrivée de la télévision commerciale ainsi que des magasins libre-service, le rôle du packaging prend un nouveau départ : il doit répondre d'avantage aux désirs et besoins des consommateurs et devenir l'élément déclencheur d'achats d'autant plus qu'il s'agit d'une époque charnière où le temps est au rêve et le pouvoir d'achat est florissant.

Malgré ces constations tardives de l'importance du Packaging-Design, certains industriels furent précurseurs et novateurs de ce culte de l'esthétisme dans l'emballage. C'est ainsi qu'en 1868, la maison Huntley et Palmers commence à comprendre la nécessité de donner une identité et une personnalité à leur marchandise avec leur produit « Ben George » en introduisant à l'identique le même design de leurs affiches publicitaires sur leurs emballages produits. Ne donnant plus un rôle de contenant à l'emballage, mais un rôle d'emballage qui doit simplifier l'étalage et la reconnaissance du produit, captiver le choix du client parmi plusieurs produits concurrentiels, faciliter l'utilisation du produit après l'achat grâce à sa forme. Tout en communicant sur un seul support, un message.

C'est à ce moment-là que tout s'accélère. Le packaging devient alors comme une source de business aux yeux des entreprises. Face à une concurrence de plus en plus rude, le packaging joue donc un rôle évident en point de vente, mais peut également contribuer à la fidélisation après l'achat.

D'après Sophie Romet, Directrice Générale de l'agence de design Dragon Rouge, le packaging « est une rencontre entre le vrai marketing, l'anticipation sur ce qui pourrait intéresser les consommateurs, et la création, qui est un artisanat. C'est trouver l'idée qui fait qu'on répond au souhait du consommateur à un moment donné ».

Anne-Sophie RICHARD - Mémoire de recherche MMCI 2ième - 2015/2016

Anne-Sophie RICHARD - Mémoire de recherche MMCI 2ième - 2015/2016

précédent sommaire suivant