WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse de l'efficacité de la gestion de tresorerie des sociétés Brakina et Sodibo

( Télécharger le fichier original )
par Ezéchiel Josias DJIGUEMDE
Université libre du Burkina - Licence 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

PREMIERE PARTIE : LA BRASSERIE DU BURKINA (BRAKINA) ET LA SOCIETE DE DISTRIBUTION DE BOISSONS (SODIBO)

L'environnement économique et social des années 90 fut particulièrement marquant pour les entreprises du Burkina Faso.

En effet, elles se sont heurtées a de nombreuses difficultés dont celles liées :

- aux effets pervers de la dévaluation du F CFA,

- au désengagement de l'Etat au niveau du soutien a l'initiative privée,

- a la libéralisation des prix,

- etc.

Après les moments de turbulence des années 90, la Brasserie du Burkina Faso (BRAKINA)

et la Société de Distribution de Boissons (SODIBO) se présentent aujourd'hui comme des entreprises qui se portent mieux dans le paysage économique burkinabé.

Gérés par le groupe Castel, la BRAKINA et la SODIBO passent aujourd'hui pour être des modèles de secteur privé investissant au « pays des Hommes intègres ». Des chiffres témoignent de la performance de cette société et reflètent la réussite du processus de privatisation en cours au Burkina Faso. Soixante (60) milliards de F CFA de chiffre d'affaires, environ un virgule trois (1,3) millions d'hectolitres (toutes boissons confondues) vendues en 2004, dix sept (17) milliards de F CFA reversé a l'Etat au titre des impôts et taxes, deux virgule six (2,6) milliards de F CFA de masse salariale annuelle servie a quatre cent dix sept (417) employés permanents... Ces données font de la BRAKINA et de la SODIBO un mastodonte sur la scène des entreprises implantées au Burkina Faso.

Mais cela n'a pas toujours été le cas. L'entreprise date d'avant les indépendances. Elle a connu des moments difficiles avant sa reprise par le groupe Castel. Depuis le contrôle de la BRAKINA et de la création de la SODIBO par le groupe français, l'un des leaders mondiaux

de la brasserie, d'importants actes ont été posés dans le but d'accroître les performances et la capacité de la société.

Quelles sont les activités menées par la BRAKINA et la SODIBO ? Comment fonctionnent- elles ? Quelles relations existent entre ces deux sociétés ? C'est a ces questions que nous tenterons de répondre dans cette première partie qui s'intitule :

« LA BRASSERIE DU BURKINA (BRAKINA) ET LA SOCIETE DE DISTRIBUTION DE BOISSONS (SODIBO »

CHAPITRE 1 : PRISE DE CONNAISSANCE GENERALE DE LA

BRAKINA ET DE LA SODIBO

La BRAKINA et la SODIBO, a l'instar des autres entreprises, présentent une structure assez

complexe. Ces deux entités juridiquement distinctes cohabitent ensemble avec un personnel administratif commun.

Dans ce chapitre donc, nous allons nous consacrer a la présentation de ces deux structures, car celle-ci constitue un préalable a la compréhension de sa politique.

1 HISTORIQUE

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net