WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à l'histoire économique du Soudan Français, le commerce colonial de 1870 à 1960

( Télécharger le fichier original )
par Djibril Issa Niaré
Université de Bamako Faculté des Lettres, Langues, Arts et Sciences Humaines (FLASH) - Maitr??se 2003
  

précédent sommaire suivant

2- La réorganisation dans les colonies ou colonisation :

Apres la conquête, la France réorganise ses colonies. Cette réorganisation touche plusieurs domaines : administratif, fiscal, commercial et militaire. Ce processus débute depuis la France. Les colonies étaient d`abord gérées par le ministère de la Marine. En1889, le Sous-secrétariat d`Etat aux Colonies est crée dont le premier responsable est Eugène Etienne. Ce Sous-secrétariat d`Etat est rattaché au Ministère du Commerce. En 1894, le Ministère des Colonies est créé.

a-Sur le plan administratif :

La France va procéder à une division administrative. D`abord le Sénégal est divisé en quatre communes principales qui sont Dakar, Gorée, Rufisque et Saint-Louis. Le Soudan sera divisé en cercles qui seront divisés en subdivisions et les subdivisions en canton.

Les Cercles sont au nombre de dix-sept à savoir :Kayes, Bafoulabé, Kita, Bamako, Nioro, Goumbou, Sokolo, Satadougou, Sikasso, Ségou , Koutiala, San , Djenné, Mopti, Issa-Ber ou Niafunké, Bandiagara et Tombouctou plus tard en 1911. Les Cercles sont dirigés par des Commandants civils ou militaires. Ils étaient instruits et rendaient compte au Lieutenant-gouverneur du Soudan Français siégeant à Bamako. Les chefs des subdivisons étaient des administrateurs le plus souvent civils. Quant aux chefs de cantons ils étaient des indigènes et choisis dans le groupe des chefs de village constituant le canton.

Cette administration travaillait étroitement avec des gardes affectés à leur compte. Parmi ceux-ci l'on pouvait retrouver et des indigènes, et des Français. Ces indigènes étaient recrutés parmi les soldats qui avaient servi dans l`armée française au moment des batailles de pénétration. Ils se sont rendus célèbres tristement a travers la terreur qu`ils semaient au sein de la population

b. Sur le plan fiscal :

1900, déjà la conquête militaire du Soudan Occidental est presque achevée, à partir de 1895 la France crée l'A.O.F.(l'Afrique Occidentale Française), un gouvernement général dirigé par un gouverneur regroupant huit territoires a savoir la Côte d'Ivoire, le Dahomey, la Guinée, la Haute Volta, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Soudan. Le siège du gouvernement était à Dakar

La France organise également ses colonies sur le plan fiscal. Le décret du 14 Avril 1905 fixa les tarifs douaniers dans les colonies. Au titre du même décret un bureau des douanes est ouvert à Kayes le 17 octobre 1907. La tarification était beaucoup plus souple dans l`A.O.F. par exemple la gomme était taxée à 30F la tonne, les peaux à 100F la tonne, et le coton exempt de droit de douanes. Pour l`entrée en France, certains produits étaient admis en franchise. Parmi ceux-ci nous avons la gomme, les peaux, le karité, la laine et le caoutchouc. Les territoires qui bénéficiaient de cette déréglementation étaient : La Guinée, la Mauritanie, le Niger et le Soudan. Ils constituaient la `'Zone libre `'

Toutes les marchandises entrant dans l'A.O.F. non originaires de la Métropole étaient surtaxées. Cette mesure traduit les politiques protectionnistes de l'époque devant la surproduction agricole et industrielle européenne et américaine. Le protectionnisme se définit comme les mesures adoptées par un Etat, pour protéger ses frontières à l'entrée des marchandises étrangères. Ainsi les produits alcooliques sont prohibés à l'entrée, mesure qui n'empêche pas leur entrée.

Les impôts procèdent à la classification des commerçants. Il y avait sept classes de commerçants et les plus importantes étaient les trois premières. La première était constituée par les représentations principales des grandes maisons de commerce et des grands négociants, les banques, les importateurs et les exportateurs en gros. Ils payaient un impôt de 1500f et 12% de leur chiffre d'affaire. La deuxième classe était constituée par les commissaires en marchandises, les agents de douane, les entrepreneurs de travaux publics, les entrepreneurs des transports eau et terre, l'importateur en gros ou l'exportateur en gros, la succursale d'une maison de commerce ou d'un négociant. Cette classe payait un impôt de 1000f et 10% de leur chiffre d'affaire.

La France avait fixé des impôts pour tous ceux qui intervenaient dans le circuit économique. Ainsi les exploitants de carrière devraient payer un impôt de 5F par ouvrier et 10% de leur chiffre d'affaire. Pour les fabricants de briques, de carreaux, de ciment, de poteries, de tuiles, de tuyaux, etc., l'impôt était 10F par ouvrier. Un impôt de 10F par hectolitre de capacité brute des alambics et 3F par hectolitre de capacité brute des bassines pour les fabricants distillateurs et liquoristes. Un impôt de10F par ouvrier travaillant dans les usines d'égrenage était payé, et 10F par cheval-vapeur de force motrice pour les machines et tout autre engin.

c - Sur le plan commercial :

Sur ce plan la France pose les jalons indispensables pour un commerce consistant. D'abord les premières réalisations furent la création de deux chambres de commerce. La première vit le jour en 1884 sous le nom de `'Chambre de commerce Française de Kayes -Médine `' son siège est à Kayes. La deuxième vit le jour le 04 janvier 1896 sous le nom `'Association des Commerçants et Employés de Commerce du Soudan Français `'.Son siège est à Bamako.

Beaucoup de difficultés se sont posées pour la fixation des prix. Les difficultés sont dues à la distance et les facteurs liés au transport. Pour cela le colonisateur avait pris des mesures palliatives. L'on tenait désormais compte du coût élevé de transport et les voies de communication. Ainsi l'arachide achetée à Kayes était plus chère pour le traitant que celle achetée à Bougouni ou à Dioïla. Cela se comprend aisément dans la mesure où la différence du prix est compensée dans le transport. Le traitant pouvait imposer son prix en fonction de la zone dans laquelle il opère. L'acheminement des produits vers la côte sénégalaise revenait un peu cher. La France avait uniformisé les prix établissant ce qu'on appelle les Mercuriales une mercuriale est une liste comportant le prix des articles vendus sur le marché. Ainsi en 1910 il y avait deux mercuriales une à Kayes et une à Bamako.

La MERCURIALE de KAYES à la date du 1er JUILLET 1910

PRODUITS EUROPEENS

 

 

Produits

Unités

Prix

Guinée

Pièce de 15 mètres

7 Francs

Toile blanche

Pièce de 30 mètres

15 Francs

Guinée Chandoer

Pièce de 15 mètres

9 Francs

Liménéas

Le mètre

1 Franc

Toile de Vosges

Pièce de 30 mètres

15 Francs

Sucreton

Pièce de 30 mètres

14,50 Francs

Ambre faux

La boule

2 à 5 Francs

Perles

La filière

0,30 à 0,50 Franc

Farine

Le kg

1 Franc

Sucre

Le kg

0,80 Franc

Vin

Le litre

1 Franc

Cognac

La bouteille

7 Francs

Absinte

Le litre

4,50 Francs

Pétrole

Le litre

0,50 Franc

PRODUITS INDIGENES

 

 

Produits

Unités

Prix

Mil

Le kg

0,15 Franc

Maïs

Le kg

0,15 Franc

Arachides

Le kg

0,20 Franc

Haricots

Le kg

0,20 Franc

Huile d'arachides

Le litre

1,50 franc

Kolas

Ensemble de 1000 noix

100 Francs

Sel

La barre

11 Franc

Beurre de Karité

Le kg

1 Franc

Pagnes

La pièce

4 à 10 Francs

Couverture de Ségou

La pièce

15 à 20 Francs

Couverture de laine

La pièce

5 Francs

Bandes de coton

Le mètre

0,10 Franc

Gomme

Le kg

0,35 Franc

Coton

Le kg

0,30 Franc

Chevaux

Tête

200 à 300 Fr

Boeufs

Tête

25 à 75 Francs

Boeufs porteurs

Tête

60 à 100 Francs

Moutons

Tête

3 à 10 Francs

Boeufs pour bouchérie

Le kg

4 à 5 Francs

Moutons pour boucherie

Le kg

1,25 Franc

Riz

Le kg

0,30 Franc

Miel

Le kg

1 Franc

Tabac

Le kg

0,20 Kg

Peaux de boeufs

Le kg

1 Franc

Peaux de moutons

Le kg

0,50 Franc

Peaux d'agneaux

Le kg

0,75 Franc

Or

Le gramme

3 Francs

Samara

La paire

2 à 5 Francs

Indigo

Le kg

1Franc

Anes

Tête

40 à 60 Francs

Poule

Tête

0,50 à 1 Franc

Canard

Tête

2 à 5 Francs

La MERCURIALE de BAMAKO à la date du 01er juillet 1910

PRODUITS EUROPEENS

 

 

Produits

Unités

Prix

Farine

Le kg

1,50 Franc

Sucre

Le kg

1,50 Franc

Café

Le kg

1,50 Franc

Huile

Le litre

4,25 Francs

Vinaigre

Le litre

2,50 Francs

Poivre

Le kg

3,25 Francs

Sel

Le kg

0,25 Franc

Vin blanc

Le litre

2,25 Francs

Vin rouge

Le litre

1,75 Franc

Roume

Le mètre

0,50 Franc

Bazin

Le mètre

0,75 Franc

Percale

Le mètre

0,75 à 1 Franc

Andrinople

Le mètre

1 Franc

PRODUITS INDIGENES

 

 

Produits

Unités

Prix

Mil

Le kg

0,20 Franc

Riz

Le kg

0,40 Franc

Sel en barre

La barre

15 à 20 Francs

Arachides

Le kg

0,12 Franc

Huile

Le litre

1 Franc

Tabac

La charge

0,30 Franc

Beurre de Karité

Le kg

0,30 Franc

Sel en vrac

Le kg

0,25 Franc

Bandes de coton

Le mètre

0,40 Franc

Couvertures de Kassa

La pièce

5 à 7 Francs

Toiles

Le mètre

0,3 Franc

Guinée

Le mètre

0,50 Franc

Pagne

L'unité

6 à 10 Francs

Cire

Le kg

1,50 Franc

Vache

La tête

60 à 70 Francs

Taureau

La tête

35 à 40 Francs

Ane

La tête

35 Francs

Cheval

La tête

150 à 200 Francs

Mouton

La tête

5 à 6 Francs

Chèvre

La tête

3 à 5 Francs

Source : Mémoire SIDIBE Daouda `'Maisons de Commerce et Commerce Colonial au Soudan Français.1878-1933 `' pp 42-44,  Session de juin 1983 ENSUP, Département Histoire-Géographie.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.