WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Chambre d'isolement : du point de vue des patients. Impact d'un temps d'élaboration sur le vécu des patients après un séjour en chambre d'isolement dans une unité d'hospitalisation de psychiatrie adulte

( Télécharger le fichier original )
par Charlotte Mouillerac
Université Paris 8 - Master 1 psychologie clinique et psychopathologie 2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9.3 L'ÉTUDE DE MEEHAN ET AL

L'étude de Meehan et al103(*), publiée en 2000, porte sur 12 patients entre 18 et 52 ans, après une période courte d'isolement (3 à 4 heures) dans les 7 jours précédents.

Elle fait ressortir 5 points principaux :

1) Perception de l'isolement

Les patients estiment que l'usage de l'isolement bénéficie plus au personnel qu'aux patients. La plupart trouve que l'usage de la force pour isoler les patients, de même que le fait de leur retirer leurs vêtements et leurs effets personnels et de leur donner un traitement est injustifié.

A nouveau, ils associent isolement et punition.

Certains cependant perçoivent l'isolement comme la possibilité de retrouver le contrôle de soi dans un environnement sécurisé.

2) Impact émotionnel

D'un point de vue émotionnel, l'isolement engendre de la colère, d'abord dirigée vers le personnel, perte de contrôle, humiliation, peur (des espaces confinés, des injections, des traitements). Ces sentiments persistent après la sortie de CI.

3) Isolement sensoriel

Les patients décrivent des sensations de dépression, une plus grande sensibilité aux bruits, une difficulté à se repérer dans le temps, des sensations de perte de contrôle.

4) Stratégies

Différentes stratégies sont mises en oeuvre pour tenter de reprendre le contrôle : se parler à soi-même pour briser le silence, rester calme pour sortir plus vite...

5) Interaction thérapeutique

Tous les patients se plaignent du manque de communication avec les soignants durant et après la période d'isolement. La plupart auraient aimé être informés sur l'isolement et sur les moyens de l'éviter. Ils soulignent le fait que l'isolement les a privé de leurs droits élémentaires. Ils expriment enfin le souhait d'un véritable débriefing après le temps d'isolement.

9.4 AUTRES ÉTUDES

I. Pépier104(*) mentionne l'étude de Soliday (1985) dans laquelle des questionnaires distribués aux patients et aux soignants d'un même hôpital montraient des opinions diamétralement opposées entre les deux groupes. Les patients éprouvaient des sentiments négatifs, considérant que l'isolement était humiliant, que c'était comme une punition et que ça durait trop longtemps, alors que les soignants ne relevaient que des aspects positifs.

Martinez et al105(*) ont conduit une étude sur l'isolement du point de vue des patients auprès de 15 enfants, 13 adolescents et 41 adultes dans un hôpital de Denver. Comme dans les autres études, les patients parlent de sentiments de vulnérabilité, abandon, punition, peur, rejet, ennui et claustrophobie. Selon eux, c'est l'isolement qui conduit à l'expression de colère et d'agitation.

Mann, Wise, et Shay106(*) (1993) étudient le point de vue de 50 patients peu après leur sortie d'isolement et obtiennent des résultats similaires.

Wadeson et Carpenter107(*) soulignent le retentissement qu'une mise en CI peut avoir sur l'atmosphère du service et sur le vécu des autres patients. Ils notent que ceux-ci peuvent se sentir rassurés, jaloux de l'attention manifestée envers un seul, nerveux ...

Les patients non isolés peuvent se sentir mal à l'aise et nerveux lorsqu'il savent qu'il y a un patient en isolement, même s'ils peuvent s'avouer rassurés de ne plus les croiser dans les couloirs.

Pour Hammpi et al, cités par I. Pépier108(*), « les souvenirs des patients concernant leur expérience personnelle ont été généralement précis et exacts quant aux faits (estimation de la durée, des motifs, des circonstances de mise en isolement, contact avec les infirmiers), si l'on excepte une tendance de quelques patients à minimiser tout comportement agressif ou agité de leur part. »

La plupart des études montrent aussi que malgré le vécu négatif dont parlent les patients, tous sont d'accord pour dire que la CI est nécessaire pour empêcher les blessures et maîtriser un comportement agité.

Antonin Artaud décrit en ces termes l'enfermement qui fut le sien lors de son internement : « A force d'être enfermé, on finit par s'imaginer que le monde extérieur n'existe pas. Et la conscience s'en ressent. Elle finit par perdre le sens concret, de l'objectif, et par conséquence du vrai, et elle est menacée de s'attarder inconsidérément sur de fausses images, de fausses impressions. Et d'y croire avec le temps. »109(*)

* 103 Meehan, T./ Vermeer, C./ Windsor, C. (février 2000) Patients' perceptions of seclusion: a qualitative investigation. J Adv Nurs. n° 31. p 370-377

* 104 Pépier, I. (1992). A propos de l'utilisation des chambres d'isolement dans l'institution psychiatrique. Thèse de médecine. Faculté de Dijon. p 23- 24

* 105 Martinez, R.J. / Grimm, M. / Adamson, M. (1999) From the other side of the door : Patient views of seclusion. Journal of psychosocial nursing and mental health services. 37(33), p13-22

* 106 Mann, L. S. / Wise, T. N. / Shay, L. (1993) A prospective study of psychiatry patients' attitudes toward the seclusion room experience. General hospital psychiatry. vol. 15,. no3, p. 177-182 

* 107 Wadeson, H./ Carpenter, W.T. (1976) Impact of the seclusion room experience. Journal of nervous and mental disease. vol. 163, n°5. p 318-328

* 108Pépier, I. (1992). A propos de l'utilisation des chambres d'isolement dans l'institution psychiatrique. Thèse de médecine. Faculté de Dijon. p 23- 24

* 109 Roumieux, A. (1996) Artaud et l'asile 1. Paris : Ed. Séguier, p 70

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy