WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Chambre d'isolement : du point de vue des patients. Impact d'un temps d'élaboration sur le vécu des patients après un séjour en chambre d'isolement dans une unité d'hospitalisation de psychiatrie adulte

( Télécharger le fichier original )
par Charlotte Mouillerac
Université Paris 8 - Master 1 psychologie clinique et psychopathologie 2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.2.4 TEMPS DE PAROLE

Ce point vient surtout en réponse à la question 15. Au total, 32 propositions ont été relevées, classées en 4 catégories:

1) Pas de temps de parole

2) Des consignes plutôt que des temps de parole

3) Soignants pressés

4) Ça manque

Tableau 4 - Temps de parole / Nombre de sujets par catégorie de réponse

Temps de parole

Nombre de

sujets

Moyenne

en %

Pas de temps de parole

8

72.72%

Des consignes plutôt que des temps de parole

5

45.45%

Soignants pressés

4

36.36%

Ca manque

1

9.09%

Total

11

Figure 4 - Temps de parole/ Moyennes du nombre de sujets par catégorie de réponse

1) Pas de temps de parole

8 patients sur 11 (73%) estiment n'avoir tout simplement pas eu de temps de parole en CI, ou du moins pas tellement pour l'une d'entre eux : « Un peu avec les infirmiers. Un peu avec le médecin (2) ».

2) Des consignes plutôt que des temps de parole

Pour 5 patients (45%), les échanges avec les soignants ne sont pas vraiment des temps de parole : « plus des consignes, pas des temps de parole (4) ».

Il ne s'agit pas vraiment de s'exprimer sur son vécu de l'isolement. C'est plutôt « pour savoir comment ça va, mais pas trop sur les sentiments (2) », « plus des questions-réponses (D) ».

3) Soignants pressés

4 patients (36%) expliquent le manque de temps de parole par le fait que les soignants manquent de temps. « On amène le plateau et ils repartent. Ils n'ont pas le temps (F) ».

4) Ça manque

Le patient 4 est le seul à exprimer un manque. Selon lui, la guérison passe par la parole : « il faudrait plus d'écoute des patients ».

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net