WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Essai d'évaluation de la politique laitière en perspective de l'adhésion de lAlgérie à l'Organisation Mondiale du Commerce et à la Zone de Libre Echange avec l'Union Européenne


par KHERZAT Bahidja
Institut National Agronomique -ELHARRACH- - magister en sciences agronomiques 2007
  

précédent sommaire suivant

III- DISCUSSION DES POLITIQUES LAITIERES :

1.- Structure de la Matrice d'analyse des politiques :

Comme il a été présenté précédemment, l'utilisation d'une Matrice d'Analyse des Politiques (MAP) permet de discuter les objectifs et perspectives des politiques laitières retenues par rapport aux résultats escomptés et obtenus. Elle permet, par ailleurs, de projeter les actions futures à engager dans le but de promouvoir toute forme de développement de la disponibilité en lait et produits laitiers nécessaires à la consommation de la population.

« La MAP est conçue pour traiter spécifiquement de la mesure d'impact des politiques sur les secteurs productifs. Comme les politiques peuvent avoir un impact tant sur les marchés de produits finaux que sur les marchés de consommations intermédiaires, la MAP constitue un moyen utile d'identifier les sources de transferts liées aux politiques appliquées, ainsi que l'origine d'inefficiences dans l'allocation des ressources, et de mesurer leurs effets cumulatifs sur une filière de produit donnée » (R.H.Goldman, C.Grodzins et Charles Mann, 1992).

L'évaluation de l'impact des politiques s'effectue par une évaluation des distorsions entre deux situations :

Ø une situation sans l'intervention gouvernementale : le prix reflète réellement les coûts ainsi que le bénéfice au point d'efficience ;

Ø une situation avec l'intervention gouvernementale, où des mécanismes de régulation sont appliqués par les pouvoirs publics afin d'atteindre des objectifs fixés par ces derniers.

L'analyse fondée sur la variation des prix, peut être effectuée le long de la filière. Dans le présent travail l'analyse concernera la production ainsi que la transformation.

La MAP va fournir un cadre comptable ordonné pour repérer les effets d'intervention spécifiques au fur et à mesure qu'ils s'accumulent aux différents stades de la filière. Les données chiffrées de la MAP peuvent être aisément maniées pour fournir des mesures adéquates et simples de l'impact des politiques sur l'efficience économique et d'autres objectifs.

Ces données chiffrées correspondent aux :

Ø prix financier ou prix du marché, prix que les acteurs économiques rencontrent effectivement dans leurs activités et dans lesquels les subventions et taxes sont comprises ;

Ø prix économique où prix de référence : prix sur les marchés internationaux.

La différence entre les deux types de prix représente les transferts qui vont informer sur le degré d'influence de l'intervention gouvernementale. Les données chiffrées sont représentées dans la matrice sous forme de tableau comme suit :

Tableau N°36 : Représentation de la Matrice d'Analyse des Politiques.

Données

Recette

Intrants échangeables

Ressources domestiques

Bénéfice

Prix du marché

A

B

C

D

Prix de référence

E

F

G

H

Transferts

I

J

K

L

Source : Analyse économique des politiques agricoles 1992.

La MAP est fondée sur le principe de «  Bénéfice = Recettes - Dépenses ». Pour la formation des prix, en matière de dépenses lors de l'analyse, on fait la distinction entre les Biens échangeables (BE) composés de l'ensemble des intrants comme l'énergie, les charges liées à l'entretien, l'alimentation et la santé du cheptel et, les Biens non échangeables (BNE) où l'on retrouve les ressources de base telles que la terre, la main d'oeuvre, la maintenance des infrastructures et leurs amortissements.

Les différentes soustractions effectuées seront utilisées pour mesurer le bénéfice en termes de prix de marché et de prix de référence. Elles permettent d'apprécier aussi l'impact net des politiques sur les prix des produits et intrants, ainsi que le bénéfice de référence net.

Les éléments de la MAP peuvent être utilisés aussi pour calculer des coefficients, qui mesurent l'impact des politiques sur les prix et sur l'efficience dans l'utilisation des ressources. Trois de ces coefficients sont les plus importants pour une évaluation des effets de politiques sur un ou plusieurs produits.

Définition :

Ø Le coefficient de protection nominale (CPN) : mesure l'impact des politiques sur les prix des produits. C'est le rapport entre le prix interne d'un produit et son prix de référence (prix CAF plus mise à disposition hors droits de douane au prix FOB à l'exportation) : CPN = A / E

Ø Le coefficient de protection effective (CPE) : compare les valeurs ajoutées mesurées aux prix de référence et aux prix aux termes du marché. C'est une mesure plus complète de l'impact des politiques, puisqu'elle comprend l'effet total des politiques, sur les produits et sur les intrants : CPE = (A - B) / (E - F)

Ø Le coefficient de coût en ressources domestiques (CRD) : compare le coût de référence des ressources domestiques utilisées avec la valeur nette des devises étrangères ainsi obtenues ; le CRD mesure l'efficience globale de la filière de production : CRD = G / (E - F)

précédent sommaire suivant