WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Essai d'évaluation de la politique laitière en perspective de l'adhésion de lAlgérie à l'Organisation Mondiale du Commerce et à la Zone de Libre Echange avec l'Union Européenne


par KHERZAT Bahidja
Institut National Agronomique -ELHARRACH- - magister en sciences agronomiques 2007
  

précédent sommaire suivant

2.- Attitude de l'unité de transformation face au libre échange :

Avec la libéralisation totale du marché, vers la fin de l'année 2006, l'unité de transformation sera soumise au même titre que l'ensemble des entreprises à la concurrence du marché international.

L'étude a montré qu'il est nécessaire de prendre en compte les caractéristiques suivantes pour toute forme de développement de l'industrie de transformation du lait :

- La production laitière sur le marché international est excédentaire, ses possibilités de croissance sont énormes, son système de régulation obéit beaucoup plus aux conditions socio-économiques des pays exportateurs liés à leur stabilité qu'aux exigences des transactions commerciales. Le lait est un produit de large consommation à travers le monde, qui entre souvent dans le contexte d'accords régionaux du type préférentiel que l'OMC tente de réguler.

- La transformation du lait au plan international, qu'il s'agisse de fabrication de poudres, MGLA ou de pasteurisation et conditionnement, est performante et possède la capacité de réduire fortement les prix de revient conduisant à des niveaux de profits élevés et variables en fonction du marché.

- La recombinaison du lait à partir des importations en poudres et MGLA, au niveau local est soumise dans la situation actuelle à la restriction du prix administré à la consommation avec une absence de profit à la porte de l'usine.

- La pasteurisation et le conditionnement du lait cru pour la consommation sont rares. Lorsqu'il est commercialisé sous cette forme, le prix du lait est égal en équivalent DA au prix à l'étalage du marché international.

- La transformation du lait cru pour la fabrication de fromage est de loin avantageuse dans le rapport des prix entre le local et l'international. Toutefois il serait utile de tenir compte de l'équation des rapports prix / qualité (label) pour toute suggestion.

- La consommation locale, de manière globale, se situe autour de 3 Mt, (M.A.Nedjai 2005) la production nationale assure environ 2 Mt consommés au niveau des zones rurales. Le déficit de 1 Mt pour l'approvisionnement des zones urbaines principalement, est couvert à concurrence de 70 % par des importations sur le marché international sous forme de poudres, MGLA et autres produits laitiers.

A partir de cet ensemble d'éléments, force est de souligner que la transformation est directement liée à l'assurance de la disponibilité réelle d'un produit de large consommation sur le marché. Pour que la transformation puisse maintenir son activité, dans le contexte de l'économie de marché, il serait nécessaire de l'élever au rang d'activité stratégique de base de l'alimentation de la population au même titre que la minoterie par exemple et de lui assurer un niveau de profit à moyen terme capable de faciliter son développement.

L'intérêt porté par la production laitière dominante du marché international à l'outil de transformation local est indéniable, le maintien de son activité signifie que l'exportation vers ce marché local est encore viable et par conséquent prise en compte dans le système de régulation internationale des excédents.

précédent sommaire suivant