WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Fondamentaux dans la fixation du prix des métaux de base

( Télécharger le fichier original )
par Benjamin ZUILI
Epsci- groupe ESSEC -  2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

I .5 Le LME au début de la crise

Durant 2007 alors que la crise n'a pas éclaté, le marché immobilier américain et la hausse de la demande chinoise avaient propulsé les cours du métal rouge, augmentant de prés de 45%.

Entre Juin et Décembre 2007, le cours du cuivre perd tout de même un peu moins de 20% de sa valeur, en raison des prévisions de ralentissement de l'économie. Cette chute va néanmoins être rapidement compensée puis même dépassée, détachant le cuivre de l'évolution anticipée de l'économie réelle. Or les secteurs qui consomment du cuivre sont très sensibles aux cycles économiques, ce qui fait que cette matière est particulièrement liée à l'évolution de la conjoncture mondiale.

Fin 2007 l'inquiétude grandit sur la situation économique mondiale, qui influencée par les signes de faiblesses que montrent le marché américain, particulièrement dans le secteur immobilier et des crédits, semble être condamnée à ralentir. Le FMI revoit ainsi à la baisse sa prévision de croissance mondiale de 3,3% contre 4,8% dans une première estimation.

Alors que les 2 moteurs fondamentaux de la hausse du cours de cuivre sont touchés de plein fouet avec un fort ralentissement attendu aux Etats Unis notamment le marché immobilier américain, et la consommation de cuivre de la Chine, (alors premier consommateur mondial) qui est forcément amenée à se rétracter, les cours s'envolent.

En effet, de Décembre 2007 à Avril 2008, (voir graphique ci dessous), la tonne de cuivre passe de 4450€ à près de 5700€, soit une hausse de 40% en 4 mois, et 30% entre janvier et avril.

Cours du cuivre

Au début 2008, les craintes liés au crédit se renforcent, la crise des subprimes se propage à la consommation américaine et les bourses commencent l'année par d'importantes chutes : En France, le CAC 40 dégringole de 10% en Janvier, et près de 15% jusqu'en Avril.

La perspective d'une récession américaine aurait du particulièrement affecter les cours du cuivre : les Etats Unis sont en effet les seconds consommateurs de cuivre au monde, derrière la Chine, et l'essentiel de son utilisation est destinée à la construction et au bâtiment. En avril, les Etats Unis annoncent pour la 3eme fois de l'année des destructions d'emplois, atteignant un niveau record depuis plus de 7 ans.

La récession menace également l'Europe : des pays comme l'Espagne ayant bâti leur croissance sur le développement immobilier prévoit alors une baisse drastique de la construction de logements courant 2008.

Cependant, malgré ces perspectives, le cours du cuivre reste particulièrement décorrélé de l'économie réelle. En effet pendant ces 4 mois, alors que la menace d'une récession mondiale s'étend, le cours du cuivre augmente de façon spectaculaire.

Diverses raisons sont alors évoquées pour tenter d'expliquer cette évolution : des analystes spécialisés estiment que le Chine ne sera pas tout de suite impactée par la crise et que la demande de Beijing devrait compenser la baisse de la consommation américaine. Ce scénario se révèle vide invalidé avec l'aggravation de la crise et la hausse « irrationnelle » du cuivre est à chercher du coté de la spéculation sur le LME, notamment de la part de hedges funds.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net