WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'énergie et le processus de mise en valeur du Cameroun français (1946-1959)

( Télécharger le fichier original )
par Moà»se Williams Pokam Kamdem
Dschang - Maitrise 2007
  

précédent sommaire suivant

ANNEXES

ANNEXE 1: Questionnaire d'enquête

1. L'énergie semble avoir occupé une certaine place dans l'économie coloniale : qu'est-ce qui justifie cela ?

2. Quelles étaient les différentes sources d'énergie considérées comme dignes d'intérêt au Cameroun ?

3. Avant la Deuxième Guerre mondiale, quelles avaient été les initiatives prises dans le domaine de l'énergie ?

4. Un plan d'équipement avait été adopté après cette guerre ; de quoi s'agissait-il ?

5. Quelle place l'énergie occupait-elle dans ce plan ?

6. A quelles utilisations était destinée l'énergie recherchée ?

7. Quelles ont été les activités entreprises alors dans le domaine de l'énergie ?

8. Qui (individus, institutions, sociétés) étaient impliqués dans ces activités ?

9. Quels moyens avaient été mis en oeuvre dans cette optique ?

10. En définitive, comment peut-on évaluer l'effort de la France dans le domaine de l'énergie au Cameroun ?

Annexe 2 : Correspondances de la CCDEE et d'ENELCAM, adressées au Haut-commissaire

JEAN FAYET

B.P. 116 DOUALA

------------

Président du Conseil d'Administration de la Sté Energie Electrique du Cameroun

-----------------------------

A

Monsieur le HAUT COMMISSAIRE DE LA REPUBLIQUE

YAOUNDE

---------

Monsieur le Haut Commissaire,

J'ai l'honneur de porter à votre connaissance que je viens d'être informé d'un fait qui paraît extrêmement curieux :

Il paraîtrait que monsieur MUNICH, Président Directeur Général de la C.C.D.E.E. s'est vanté d'avoir obtenu du Territoire, un engagement formel lui assurant l'exclusivité de la fourniture en électricité, tant force motrice que lumière, de tous les ateliers administratifs, du Service des Eaux et en général de tous les services administratifs usant d'électricité.

Cet engagement aurait fait l'objet d'un avenant signé par des fonctionnaires responsables du territoire à une date récente...

La chose me parait monstrueuse puisque ce n'est pas d'aujourd'hui que l'on parle d'aménager les chutes d'Edéa... Je ne comprends donc pas comment, le Territoire, qui est directement intéressé au développement de la " Sté énergie électrique du Cameroun" aurait pu souscrire un engagement qui enlève à cette Société une très importante clientèle.

Je vous serais très reconnaissant de saisir de la question le Commissaire du Gouvernement qui vous présente au Conseil d'administration de la Société ENERGIE ELECTRIQUE DU CAMEROUN et de lui demander de faire une enquête précise afin d'être en mesure de renseigner le Conseil d'administration, lors de la prochaine réunion.

Je serais personnellement heureux de connaître votre point de vue avant la réunion.

Je vous prie d'agréer, monsieur le Haut Commissaire, l'expression de ma très haute considération.

FAYET

P.C.C.

YAOUNDE le 4 décembre 1948

Le Chef de la Section d'Etudes du Secrétariat Général

Copie à :

Dr Finances

Dr T.P.

Mr Descottes

INSPECTION GENERALE

COMPAGNIE COLONIALE DE DISTRIBUTION

D'ENERGIE ELECTRIQUE

SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 25.000.000 DE FRS

SIEGE SOCIAL : DOUALA (CAMEROUN)

BUREAUX A PARIS :

42, AVENUE DE LA GRANDE ARMEE (17E)

R.C. DOUALA N°9

N° IG/80

MR/L.

NOUVELLES ELECTRIFICATION CAMEROUN

DOUALA, LE 27 janvier 1950

BOITE POSTALE 82

Monsieur le HAUT-COMMISSAIRE de la République Française

YAOUNDE

---------------

Monsieur le Haut-Commissaire,

Nous apprenons que le Territoire s'intéresserait particulièrement à l'électrification de KRIBI, à partir des chutes de la Lobé.

Nous vous rappelons que notre Compagnie est particulièrement qualifiée, tant pour les études de tous travaux de barrage, équipement de chutes, que des travaux d'électrification correspondants, de la gérance des concessions de distributions et qu'il nous ferait fort agréable d'être consultés dans le cas présent.

Nous nous permettons également de vous rappeler, que Monsieur le Haut-Commissaire nous avait assuré que dorénavant tout projet d'électrification donnerait lieu à un appel d'offres des différentes Sociétés représentées au Cameroun, et espérons que notre société, dont les références sont nombreuses en Afrique et aux Antilles, ne sera pas oubliée sur la liste des concurrents éventuels.

Veuillez agréer, monsieur le Haut-Commissaire, l'assurance de notre haute considération./-

AMPLIATION :

Monsieur le Directeur des Travaux Publics

Source : ANY, 1AC527 (1), Electrification du Cameroun. 1948-1950.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.