WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'impact des communications modernes et traditionnelles sur les relations sociales dans le secteur Gisenyi (1998-2010)

( Télécharger le fichier original )
par Pascal BIZIMANA
Université libre de Kigali campus de Gisenyi - Licence 2010
  

précédent sommaire suivant

I.2.3. La communication verbale

Une  communication verbale est faite de  signes  linguistiques. La parole est l'instrument le plus important pour rendre notre vie intéressante. Sans la parole, nous aurions beaucoup moins des possibilités de montrer aux autres ce que nous sommes, ce que nous pensons, ce que nous ressentons. Moyen de communication par excellence, la parole joue un rôle prépondérant dans les relations sociales. Les paroles sont inépuisables ; c'est le seul don qui soit toujours disponible. Une bonne parole remplace le cadeau qu'on ne peut offrir.

L'importance de l'oralité africaine réside dans le fait que presque tout le patrimoine culturel africain est mémorisé sous la forme orale.

L'utilisation des nouvelles technologies de l'information et de la communication serait un support pour faire connaître la culture africaine dans le contexte du cyberespace qu'est le réseau des réseaux : l'Internet (CALVET, L.J, 2002 :64).

Le langage nous permet de créer pour les autres, du bonheur, mais aussi de la tristesse et de la colère. Autrement dit, la communication verbale est une source importante d'émotions agréables et désagréables «Mettre nos actes en accord avec nos paroles donne à ces dernières un poids que rien ne peut égaler. C'est par des nombreux petits gestes symboles que l'on peut communiquer à autrui des sentiments positifs, mais aussi des certitudes sur nos pensées». Cependant la communication verbale affiche des inconvénients notamment le contenu informationnel peut parfois être altéré à cause de la transmission de bouche à oreille. La rumeur y trouve terrain favorable ce qui rend moins crédible l'information dans certains cas, c'est alors que le verbe est privilégié (BARRIER, G, 2006 :21).

I.2.4. La communication non verbale

Est dite «  non verbale » une communication basée sur la compréhension implicite de signes non exprimés par un  langage : l' art, la  musique, la  kinesthésie, les  couleurs, voire les vêtements ou les  odeurs. Ces signes, leur assemblage et leur compréhension ou leur interprétation sont dans leur grande majorité dépendants de la culture. La communication non verbale peut être para-verbale c'est-à-dire qui accompagne la vocalisation. Ainsi lorsque le locuteur explique qu'il faut aller à droite et qu'il bouge sa main dans cette direction, c'est un cas de communication para verbale.

Croiser les bras dans un signe de protection est aussi une communication non verbale (Idem). Nous désignons par communication non verbale, ce de communication qui s'effectue à travers les gestes du corps, des signes, des qualités physiques, les tendances observables sans pourtant tenir compte de la parole. (Http// www.wp.org/communication, consulté le 23/10/2009).

précédent sommaire suivant









La Quadrature du Net