WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'impact des communications modernes et traditionnelles sur les relations sociales dans le secteur Gisenyi (1998-2010)

( Télécharger le fichier original )
par Pascal BIZIMANA
Université libre de Kigali campus de Gisenyi - Licence 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

I.2.7.1.1. Le langage tambouriné

De tous les moyens sonores de communication dont usent les Africains en dehors de la parole, le langage tambouriné a retenu le plus l'attention : «le téléphone des noirs», ainsi qu'on l'a couramment dénommé. S'il ne constitue pas le seul mode de transmission à grande ou courte distance ; des signaux d'arme ; d'appels ; de commandement et des messages de toutes sortes, le langage tambouriné peut être considéré comme un cas particulier de langue secrète, seuls les auditeurs initiés comprenant le sens de ce qui est énoncé par une succession irrégulière de battements. En Amérique du nord, les Amérindiens utilisaient des tambours qui permettaient de communiquer à distance à l'instar des appareils modernes. Ainsi en frappant sur le tambour, un chaman peut échanger des informations avec un autre chaman ou localiser un gibier (http:// www.wikipedia.org/w/title=Amerindiens&action visité le 12/11/2009).

Au Rwanda, les tambours royaux Kalinga ; Kimumugizi ; Kiragutse ; Mpatsibihugu, étaient associés aux décisions importantes. C'est en caressant Kalinga, par exemple, que le roi prononçait les sentences de mort. De nos jours encore les festivités officielles et religieuses sont rythmées par le tambour. L'exil d'un citoyen était annoncé par le battement de tambour (MINEPRISEC, 1987 :35).

I.2.7.2. Devinette

La devinette ou énigme consiste en échange ritualisé de paroles convenues : d'abord une annonce au défi et signe d'acceptation par la personne à qui l'on va soumettre l'énigme ; puis la question elle-même, présentation paradoxale ou illustrative d'un être, d'un objet, d'une situation. Dans le Rwanda ancien, les devins jouèrent un rôle important dans la société, personne ne pouvait entreprendre une action sérieuse sans les consulter au préalable. Ces derniers étaient comme des maîtres à penser. La pratique de la divination a favorisé paresse intellectuelle et un développement lent des techniques scientifiques. De toutes les manières, les devins ont contribué pour une grande part à l'orientation de l'histoire de notre pays dans la mesure où aucune décision jugée importante ne pouvait être prise sans qu'ils soient consultés d'abord.

I.2.7.3. Le chant

Le chant reste de nos jours un instrument privilégié d'information. Les défauts de la société sont décrits à travers chants et chansons. Mathieu NGIRUMPATSE dans une conférence sur la musique traditionnelle rwandaise affirmait : « Au Rwanda, la musique en tant qu'élément de publicité, a joué un rôle très appréciable...». Les Rwandais aiment la publicité chantée (MINEPRISEC, 1987 :35).

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net