WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'impact des communications modernes et traditionnelles sur les relations sociales dans le secteur Gisenyi (1998-2010)

( Télécharger le fichier original )
par Pascal BIZIMANA
Université libre de Kigali campus de Gisenyi - Licence 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.5. LA PLACE DE LA COMMUNICATION MODERNE DANS LA SOCIETE

Tout au long de l'histoire de l'humanité, les technologies ont dessiné et fait évoluer l'organisation de nos sociétés. Aujourd'hui, les nouvelles technologies, et notamment celles de l'information et de la communication (TIC) ouvrent la voie à des modèles de société plus durable.

Tableau 8: Moyens de communication moderne ayant une place prépondérante dans la société

Place prépondérante dans la société actuelle

effectif

pourcentage

Internet

26

30.6%

Fax

6

7.1%

Téléphone

37

43.5%

Courrier postal

16

18.9%

total

85

100%

Source : Notre enquête, avril 2010

Comme il est clairement noté dans le tableau ci-dessus, presque la moitié de nos enquêtés, soit 43.5%, affirment que le téléphone occupe une place prépondérante au sein de notre société par rapport aux autres vu le rôle qu'elle joue dans l'accessibilité et la transmission des informations. «Le boum de la téléphonie mobile est une réalité africaine et rwandaise en particulier.

Cette année, le nombre d'abonnés mobiles a dépassé le nombre d'abonnés fixes en Afrique, et la tendance ne semble pas prêt de s'inverser», souligne un enquêté. 7.1% des enquêtés approuvent utiliser le fax, et c'est surtout des travailleurs bureaucrates qui nous l'ont affirmé «certains des documents, nous les envoyons par fax, surtout quand il s'agit des rapports que nous devons faire parvenir au siège qui se trouve en Belgique» note un de nos enquêtés. 30.6% de nos enquêtés nous affirment utiliser l'internet et cela, à cause de son accès facile au grand public. «La plupart de mes recherches, je les effectue sur le net, et c'est toujours efficace vu que la majorité tout ce qu'on peut désirait comme information, est certainement sur la toile», souligne un enquêté. 18.9% des personnes interrogées affirment utiliser toujours la poste pour transmettre l'information ou le message. «C'est moins cher même si ce n'est pas sûr à 100 pour 100 que la lettre parviendra au destinataire à cause des nos services postaux qui ne sont pas encore très développés ou même si elle lui parvenait, c'est ne pas toujours rapide que si on le faisait par le biais de l'internet ou du téléphone», souligne un enquêté.

Au-delà de cette initiation à l'information, outil désormais indispensable au citoyen, auquel fait appel aussi bien une familiarisation technique qu'une formation intellectuelle, les TIC représentent également un important potentiel d'innovations pédagogiques et un réservoir quasi infini de nouvelles pratiques pour les enseignants comme pour l'ensemble du système social.

La déclaration de principes adoptée à l'issue du sommet mondial sur la société de l'information à Genève a reconnu que l'Internet était désormais une ressource publique mondiale et que le gouvernement de l'Internet devait être un schéma essentiel sur l'agenda de la société de l'information.

Aujourd'hui, Internet n'est pas seulement une offre d'occasions privilégiée de la circulation des idées partout dans le monde, il s'avère jouer le rôle d'un outil intermédiaire entre les acheteurs et vendeurs dans la mesure où, il est possible de nos jours de vendre et d'acheter en ligne sur internet.

L'utilisation des TIC permet des gains d'efficience dans l'entreprise, une croissance de la productivité et induit des effets de réseau favorablement au développement économique.

Au niveau social, les enquêtes révèlent que les TIC modifient la façon dont les gens agissent : ce qu'`ils étudient et les emplois qu'ils exercent, comment ils mènent leurs activités quotidiennes comme leurs achats, leur opérations bancaires ou leur relations avec les administrations publiques, comment ils dépensent leurs revenus, comment ils obtiennent des informations sur divers sujets comme l'actualité ou la santé, comment ils communiquent avec leur famille et la collectivité.

Notre société se définit à présent comme société dans la quelle se généralise l'usage d'information et des TIC à bas coûts, ou plus généralement comme société de la connaissance dans la quelle le savoir, la créativité, l'innovation, l'investissement en capital humain et social sont autant de facteurs clés.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net