WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'impact des communications modernes et traditionnelles sur les relations sociales dans le secteur Gisenyi (1998-2010)

( Télécharger le fichier original )
par Pascal BIZIMANA
Université libre de Kigali campus de Gisenyi - Licence 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

3.9. CRITIQUES FACE A LA SOCIETE INFORMATIONNELLE MODERNE

Depuis un certain nombre d'années, la notion de la société de l'information est présentée comme le seul moyen de dépasser les crises économiques et sociales actuelles, au moyen de la dissémination généralisée de l'information dans toutes les activités humaines. Dans le point suivant, nous tenterons de montrer en quoi cette notion de la société de l'information méconnaît ou ne tient pas compte de la complémentarité du rôle social dans la société.

Tableau 23: Opinion sur la société informationnelle moderne

Opinion sur les moyens de communication moderne

effectif

pourcentage

Opinion négative

41

48.2%

Opinion neutre

30

35.3%

Opinion positive

14

16.5%

total

85

100%

Source : notre enquête, janvier 2010

Comme nous le remarquons dans le tableau ci-dessus, les avis des enquêtés concernant les critiques face à la société informationnelle moderne ne sont équilibrés. Près de la moitié des enquêtés soit 48.2%, ont une opinion négative à l'égard de la société informationnelle moderne. «Le téléphone, l'internet, sont autant des moyens dont nombreux se servent pour faire du mal aux autres, notamment l'escroquerie qui se fait par le biais de l'internet sans toute fois des nombreux harcèlements sur téléphone dont certaines personnes sont victimes chaque jour», souligne un enquêté. L'impact des nouvelles technologies sur le comportement n'est pas négligeable, au contraire.

Dans la société actuelle, l'individu est soumis à une forme de harcèlement médiatique, l'explosion des échanges informationnels par E-mail ou par téléphone, se mesure au quotidien. Certains sont même persuadés qu'il faut être équipé pour être branché (MATTELART, A, 2000 :52). Ceci nous montre qu'il ya une aliénation ou dépendance face à l'équipement et à l'usage des TIC par la société actuelle.

16.5% des personnes interrogées ont souligné que la société informationnelle moderne n'était pas un obstacle au développement social en général. «Si aujourd'hui nous connaissons ce qui se passe en Europe ou partout ailleurs dans le monde, c'est une large part grâce aux nouvelles technologies d'information et de communication, sans toute fois ignorer leur rôle dans le développement du monde moderne», souligne un enquêté. Au cours d'une conférence tenue en Suisse sur le SMSI, le représentant de la Tanzanie souligna à juste titre que les TIC sont un moyen de nouer un dialogue interculturel, clé de voûte de la paix et du développement social dans le monde. Il a ensuite fait remarquer que les TIC doivent être «nationaux» afin de transformer les pays les moins avancés, en producteurs des connaissances. (Http// :www.eu-esis.org/homebasics.html consulté le 23/04/2010).

Malgré quelques opinions optimistes sur la société informationnelle dans son impact sur le social, la présence des ordinateurs, y compris dans les foyers, et un usage généralisé d'internet, une grande partie de la population s'avoue effrayée par l'offensive des nouvelles technologies sur leur existence. «La société de l'information est au coeur des questions politiques, sociales, culturelles et économiques aux quelles nous devons faire face en ce début du 21 siècle». Par conséquent, nous devons non seulement nous axé sur la technologie pour son rôle dans le développement économique, mais aussi son influence sur l'être humain en tant que composant de la société. (Http// :www.afrique-demain.org/debat-100-lesjeunes-aficains-identite.hpt consulté le 23/04/2010).

35.3% des enquêtés se sont montrés neutre à l'égard de la question. «Il est impossible de ne pas remarquer le rôle des TIC en matière de développement économique, mais aussi ces TIC font que l'homme s'isole du monde affectif», souligne un enquêté.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net