WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Participation des populations au processus d'élaboration et de mise en œuvre du plan de développement de la commune de Dogbo

( Télécharger le fichier original )
par François ZINSOU
Université d'Abomey-Calavi ( Bénin) - Maàtrise 2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.1.3 La question de fils de terroir

La notion de fils de terroir développée par Jean-Pierre Olivier de SARDAN est relevée lors de cette étude comme un handicap sérieux à l'enracinement de la décentralisation et à la démocratie participative. Elle est traduite par des expressions telles que:

· " c'est notre frère, il est chez lui, c'est sa terre natale, nul ne peut le déranger"

· "Le linge sale se lave en famille"

· "L'on ne perce pas ses propres intestins".

Donc l'élu local de Dogbo, natif du milieu se retrouve dans ses divers réseaux de relation faits de parenté, d'alliance et d'amitié. Ses actions ont besoin d'être soutenues. Il s'agit d'un appel à la complicité des administrés autour du développement local dont le fil conducteur est le maire. Mais il s'agit aussi là, à la limite, d'une intimidation vis-à-vis des détracteurs du pouvoir en place qui tentent de bloquer sa politique sous quelques formes que ce soit. Une telle culture qui s'entretient dans la mise en oeuvre des activités du PDC au sein de la mairie est une limite aux actions des populations à contribuer au développement de la commune dans la mesure où elle ne favorise pas la différentiation des idées.

Or, si l'on sait que les critiques ne sont pas toujours bonnes, l'on doit comprendre tout de même qu'elles remplissent le même rôle que la douleur en signalant que quelque chose ne va pas. Des expressions sus-évoquées ne sont pas que ethnocentriques, elles constituent un frein à l'expression de certaines couches sociales, ce qui limite leur participation au processus de développement communal.

Au total, la participation des acteurs à la mise en oeuvre du PDC se trouve souvent heurter à des résistances socioculturelles. L'on peut dire que celles-ci constituent des blocages à la participation effective des populations à la prise de décision. A cela s'ajoutent les facteurs économiques.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net