WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Enjeux énergétiques et insécurité dans le golfe de guinée: contribution à l'étude des menaces liées à la ruée vers le pétrole au nigéria.

( Télécharger le fichier original )
par Fabrice NOAH NOAH
Universiré de Yaoundé II- Soa - DEA en géostratégie 2013
  

précédent sommaire suivant

B- Structure de l'insécurité pétrolière portée par les compagnies pétrolières inter-

nationales :

La responsabilité des multinationales pétrolières dans l'insécurité multiforme qui prévaut dans les régions pétrolières est incontestable. Les habitants de la région se plaignent, en général, de l'impact de l'industrie pétrolière sur leur environnement et du faible résultat social de la rente. La multinationale Shell, dont les bénéfices annuels s'élèvent à des milliards de dollars,242 n'a par exemple pas pu, en plus d'un demi-siècle d'activité pétrolière, réaliser une amélioration significative des conditions de vie de nombreux nigérians. Comme ses consoeurs, elle a donc une grande responsabilité dans la misère au Nigéria et dans les conflits sociaux que cette situation provoque. Le faible impact social de l'activité des compagnies pétrolières est propice au développement dans le pays de facteurs déstabilisants.

Pour s'assurer le soutien politique nécessaire à leurs activités, les compagnies pétrolières n'hésitent pas à se compromettre dans le financement d'actions mili-taires243ou l'instrumentalisation des autorités politiques. Elles réduisent ainsi les chances des populations, dans la participation à la gestion des revenus tirés des richesses de leur sol. L'influence politique des compagnies pétrolières étrangères et leur collusion, réelle ou supposée, avec les autorités étatiques a provoqué, au sein des populations, un sentiment de révulsion et de défiance à leur endroit. Un câble de Wikileaks, en date du 20 octobre 2009, fait état de télégrammes de diplomates américains rapportant les propos d'un représentant de Shell affirmant que la compagnie a, au Nigéria, « des gens dans tous les ministères intéressants » et qu'elle sait ainsi tout ce qui s'y passe.244 L'incurie avec laquelle les multinationales réalisent leurs activités, fait planer sur l'industrie pétrolière l'ombre d'une « entente secrète » entre elles et l'élite politique et administrative, visant à exploiter le pétrole au détriment des populations. L'activité des multinationales au Nigéria est une source d'insécurité majeure et multiforme. Si l'influence politique des majors est avérée, l'impact économique et environnemental de leurs activités mérite d'être souligné.

L'activité des multinationales est une cause directe ou indirecte d'insécurité économique. En effet, les revenus tirés de l'exploitation du pétrole, lorsqu'ils inondent l'économie, provoquent une hausse du taux de change de la devise nationale et, par ricochet, la perte de compétitivité des autres secteurs de l'activité économique. On parle alors de « syndrome hollandais ». De même, la manipulation, par les compagnies pétrolières, des chiffres des réserves prouvées245ou même des quantités de

242 -

243 - Le cas de la société ELF dans la guerre du Biafra est une illustration à cet effet (cf. supra).

244 -Amnesty international, CEHRD, La vraie « tragédie ».Rretards et incapacité à stopper les fuites de pétrole dans le Delta du Niger, Amnesty international, nov.2011, p.28.

245 -la compagnie Shell aurait ainsi triché sur ses réserves mondiales prouvées en 2004. Cf. Eric Laurent, La face cachée du pétrole, Plon 2006, p.277.

Noah Noah Fabrice, Science po 5, Université de Yaoundé II-Soa. Page 56

Enjeux énergétiques et insécurité dans le golfe de Guinée : contribution à l'étude des menaces liées a la ruée vers le pétrole au Nigéria.

pétrole extraites vient fausser les prévisions économiques du pays, et réduire sa capacité à faire face à des troubles éventuels sur le marché du brut. Il peut alors faire face à des problèmes de trésorerie susceptibles de provoquer une fronde sociale.

L'action des multinationales du pétrole a des conséquences économiques et sociales indéniables sur la vie des populations des zones d'exploitation. Le chômage, la pauvreté, ou l'augmentation du coût de la vie sont quelques unes d'entre elles.246 Sur le plan environnemental, les conséquences de l'activité des multinationales sur la sécurité des populations sont encore plus importantes. En effet, celles-ci opèrent dans une telle incurie qu'Amnesty international, affirme dans un de ses rapports, qu'elles peuvent facilement passer outre des recommandations étatiques en matière de lutte contre la pollution.247 Généralement, les compagnies pétrolières préfèrent payer des amendes, relativement faibles, pour non-conformité à des normes environnementales, présentes ou non dans les contrats, plutôt que financer des dispositifs de surveillance et de contrôle de la pollution.248 Les catastrophes écologiques de Bodo entre aout 2008 et février 2009 sont des illustrations de l'insécurité environnementale à laquelle sont exposés, depuis plusieurs années, les populations nigérianes. Les conséquences sur l'environnement (destruction de la flore aquatique, pollution des nappes d'eau souterraines et de l'air, réduction de la fertilité des sols, etc.)249 provoquées par la négligence de Sheï50et l'incapacité des pouvoirs publics à réguler le secteur sont venues aggraver la misère des populations du Delta du Niger. Selon la Commission africaine des droits de l'homme et des peuples « En pays Ogo-ni,251 une pollution et une dégradation environnementale d'une ampleur humaine inacceptable ont transformé la vie en cauchemar ».252 D'autres multinationales comme Mobil ont également été auteures de nombreuses catastrophes écologiques. En 1998 par exemple, la rupture de deux oléoducs reliant 14 plates-formes offshores et transportant du pétrole et du gaz en direction du terminal pétrolier de QUA IBOE a provoqué un déversement dans l'océan atlantique qui aurait atteint les eaux territoriales du Cameroun et de la Guinée Equatoriale. Au total, 40 000 barils de pétrole se seraient ainsi retrouvés dans l'eau. Ces catastrophes écologiques, qui sont, pour la

246 - Amnesty international, CEHRD, La vraie « tragédie ».Retards et incapacité à stopper les fuites de pétrole dans le Delta du Niger, Amnesty international, nov.201, 54 p.

247 -Idem, p.9.

248 - Voir Jenik Radon, « Notions de base sur les contrats pétroliers : contrats de concession, joint-venture et contrats de partage de production. », in Le pétrole. Guide de l'énergie et du développement à l'intention des journalistes. Lever la malédiction des ressources naturelles.2, Open society institute, New York, 2005, pp.71-92

249 -Ibid.

250 - Il est curieux que 40 % des déversements de pétrole qui sont le fait dans le monde de la compagnie pétro-lière se soient produits au Nigéria ! Shell, qui pourtant reconnait qu'à plus de 15 ans les conduits doivent être remplacés, se permet de fonctionner avec un circuit de pipelines au Nigéria dont la moitié a dépassé cette limite d'âge. C'est dire le peu d'intérêt qu'a la compagnie pour la sécurité des populations dans le pays.

251 - Tribu originaire des régions pétrolières.

252 - Amnesty international, CEHRD, La vraie « tragédie ».Retards et incapacité à stopper les fuites de pétrole dans le Delta du Niger, Amnesty international, nov.201, P.19.

Noah Noah Fabrice, Science po 5, Université de Yaoundé II-Soa. Page 57

Enjeux énergétiques et insécurité dans le golfe de Guinée : contribution à l'étude des menaces liées a la ruée vers le pétrole au Nigéria.

plupart, causées par la vétusté des installations pétrolières,253 auraient occasionné depuis le début de l'exploitation pétrolière près de 4000 déversements de pétrole.254

L'action néfaste des multinationales du pétrole est un secret de polichinelle. L'impact économique, social, politique ou écologique de leurs activités en fait des responsables de l'insécurité pétrolière au Nigéria. Les raisons profondes de cette situation sont la grande liberté dont elles jouissent de la part des autorités fédérales, et leur avidité au gain. Ces multinationales, qui font d'importants profits au Nigéria, bénéficient d'un soutien sans faille des grands consommateurs de pétrole dont elles ne sont en réalité que des instruments géostratégiques. En effet, un télégramme de Wikileaks, datant du 2 février 2009, fait état des liens étroits entre Shell et les autorités politiques du Royaume Uni et des Pays-Bas.255 Les populations sont les victimes innocentes d'une lutte pour la puissance qu'elles ne maîtrisent pas et dont les conséquences sur le plan de leur sécurité se font ressentir de jour en jour. Les autorités politiques nigérianes constituent un autre facteur potentiel d'insécurité.

Paragraphe 2 : Puissance économique et clientélisme politique ou les ferments de l'insécurité pétrolière au Nigéria.

précédent sommaire suivant