WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Enjeux énergétiques et insécurité dans le golfe de guinée: contribution à l'étude des menaces liées à la ruée vers le pétrole au nigéria.


par Fabrice NOAH NOAH
Universiré de Yaoundé II- Soa - DEA en géostratégie 2013
  

précédent sommaire suivant

B- Les visages du militantisme dans le delta du Niger :

Le militantisme dans le delta du Niger a revêtu de nombreux visages. Du Niger volunteer force d'Isaac Jasper BORO (qui organisa «la révolution des douze jours» en 1966) au MEND d'Henry OKAH en passant par le MOSOP de Kenule « Ken » SARO WIWA, il a toujours été mené par des fortes personnalités qui ont eu maille à partir avec les autorités fédérales.273En effet, le militantisme dans le Delta du Niger

268 - cf. Amnesty international, Pétrole, pollution et pauvreté dans le Delta du Niger, Amnesty international, juin 2009, 8p.

269 -Idem.

270 - Cf. La brève du golfe de Guinée, oct. Nov. Déc. 2010, p.26.

271 -Cf. EFAI, Nigéria : pétrole, pauvreté et violence, aout 2006, 3p.

272 - Les autorités politiques, sous les régimes militaires comme au retour de la démocratie, ont trop souvent privilégiées la solution militaire à la négociation dans le conflit du delta du Niger. Ce pan de la gestion du pé-trole par l'Etat fédéral sera abordé dans la section suivante.

273 - Certains de ces leaders charismatiques comme l'écrivain Ken Saro Wiwa ou même Isaac Boro (dont les conditions de décès sont des plus mystérieuses) et Alex Priye des Egbesu Boys of Africa (EBA) en ont payé de leur vie.

Noah Noah Fabrice, Science po 5, Université de Yaoundé II-Soa. Page 61

Enjeux énergétiques et insécurité dans le golfe de Guinée : contribution à l'étude des menaces liées a la ruée vers le pétrole au Nigéria.

constitue une menace sérieuse aux intérêts des politiques. Si la dénonciation des conditions de vie précaires des habitants des régions pétrolières est une des principales revendications des groupes militants, l'objectif de provoquer un véritable « fédéralisme fiscal »274fait planer sur les autorités politiques le risque d'une perte de leadership sur l'industrie pétrolière. Selon Jomo GBOMO, porte-parole du MEND, la politique fédérale de dérivation des recettes pétrolières ne suffit plus. Pour lui, « le type de développement dont la région a besoin, en comparaison des dommages causés par l'exploitation pétrolière, requiert une appropriation complète des ressources et le gouvernement central peut se satisfaire des impôts. ».275 Cette opinion, qui épouse le caractère fédéral de l'Etat, traduit pourtant la valeur stratégique des revendications de nombre de groupes militants dans le Delta du Niger. En effet, avec le fédéralisme fiscal les milices et autres groupes militants deviendraient les maitres du jeu pétrolier. Ils pourraient ainsi se servir à leur avantage du pouvoir que procure la gestion des ressources pétrolières et, à terme, essayer de se libérer de la tutelle fédérale. Les intérêts des populations ne constituent pas l'unique motivation des leaders militants. Certains d'entre eux se servent d'ailleurs de leur engagement à la cause des populations du delta pétrolier pour réaliser leurs propres ambitions stratégiques et politiques. Les exemples d'enrichissement personnel de leaders militants sont nombreux.276 Ils constituent des preuves de la mauvaise foi de bons nombre d'entre eux. Cette situation constitue une source potentielle d'insécurité, dans la mesure où la satisfaction des intérêts des leaders militants, au détriment de ceux des populations locales, participe du maintien de l'instabilité sociale dans ces zones. Les populations, insatisfaites de la gestion du pétrole, continueront de manifester fragilisant encore un peu plus le tissu social dans la région.

Le militantisme dans le delta du Niger constitue un véritable facteur d'instabilité. La confrontation entre les groupes militants et les autorités fédérales, qui est une lutte pour le leadership dans la gestion de l'industrie pétrolière, fragilise la résilience stratégique du pays. Le difficile consensus dans la gestion du pétrole augmente la vulnérabilité du Nigéria aux projets géostratégiques des grandes puissances. En effet, l'émancipation stratégique du premier producteur de pétrole d'Afrique passe par une concertation et une réconciliation des différentes forces en présence dans le conflit social qui se produit dans les régions pétrolières. De même, le « radicalisme défensif »277dont fait preuve le militantisme dans la région, caractérisé par une relative fermeture à la discussion avec les autorités fédérales et un recours à la violence armée, est une attitude belligène et potentiellement dangereuse pour la stabilité de la région, de l'ensemble du pays et même du Golfe de Guinée. Les revendications des populations et des militants, légitimes pour la plupart, peuvent se révéler néfastes

274 - Cf. La brève du golfe de Guinée, oct. Nov. Déc. 2010, p.26.

275 -Idem.

276 - Ibid.

277 - L'expression est d'Ukoha Ukiho cf. « le Delta du Niger face à la démocratie virtuelle du Nigéria », in Poli-tique africaine, « le Nigéria sous Obasanjo. Violences et démocratie », n°106, juin 2007, pp.128-147.

Noah Noah Fabrice, Science po 5, Université de Yaoundé II-Soa. Page 62

Enjeux énergétiques et insécurité dans le golfe de Guinée : contribution à l'étude des menaces liées a la ruée vers le pétrole au Nigéria.

pour la sécurité de toute la région. La violence constante dans le Delta du Niger a fait dire au PNUD, qu'il y prévaut un climat de « conflit endémique ».278

Le militantisme a également des conséquences économiques et écologiques. En effet, le trafic illégal du pétrole, que certaines factions militantes utilisent comme moyen de financement de leurs efforts de guerre, cause un manque à gagner important à l'Etat et aux compagnies pétrolières. Si elles ne sont pas les seules dans ce trafic illicite, elles portent tout de même la responsabilité des quelques 30 000 à 300 000 barils de pétrole volés chaque jour.279 Ce commerce a fait perdre à l'Etat du Nigéria entre 2003 et 2008, près de 100 000 milliards de dollars américains.280 Les conséquences sur le développement du pays sont évidentes. Les stratégies de contrôle de l'industrie pétrolière par le militantisme peuvent alors se révéler néfastes pour la sécurité du pays. Cette insécurité, qui se décline en des termes économiques, est tout aussi écologique. Le siphonage des pipelines ou les autres actes de piraterie menés par les populations des régions pétrolières cause souvent le déversement dans la nature de milliers de barils de pétrole. Cette pollution pétrolière met en danger ces mêmes populations, et réduit leur résilience aux fléaux comme la famine ou la mal nutrition. Les actes de vandalisme des militants ont donc des répercussions écologiques majeures, sur leur propre environnement.

précédent sommaire suivant