WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Enjeux énergétiques et insécurité dans le golfe de guinée: contribution à l'étude des menaces liées à la ruée vers le pétrole au nigéria.


par Fabrice NOAH NOAH
Universiré de Yaoundé II- Soa - DEA en géostratégie 2013
  

précédent sommaire suivant

Paragraphe 2 : La question du Delta du Niger et les manoeuvres des dirigeants poli-

tiques :

A- Le renouveau de la promotion de l'élite des régions pétrolières comme cara c-téristique majeure du retour à la démocratie :

Le Nigéria est un des pays du Golfe de Guinée qui concentre le plus de risques. Selon des données du Centre d'Analyse et de Prévision des Risques Internationaux

294 -Idem.

295 - Voir La brève du golfe de Guinée, oct. Nov. Déc. 2010, p.24

296 - Voir La brève du golfe de Guinée, oct. Nov. Déc. 2010, p.4

297 -Op.cit.

Noah Noah Fabrice, Science po 5, Université de Yaoundé II-Soa. Page 66

Enjeux énergétiques et insécurité dans le golfe de Guinée : contribution à l'étude des menaces liées a la ruée vers le pétrole au Nigéria.

(CAPRI), il est un pays nécessitant une « attention soutenue ».298 Ce statut du Nigé-ria est essentiellement tributaire de l'instabilité qui existe dans le Delta du Niger. Les attaques terroristes, les enlèvements de travailleurs de l'industrie pétrolière, les descentes de l'armée pour juguler la contestation populaire sont monnaie courante dans la région la plus riche du pays. Si la violence fait partie du quotidien des habitants du Delta, elle est une cause potentielle d'insécurité pour l'ensemble du pays, et même pour le Golfe de Guinée tout entier.

Pour essayer de réduire les tensions dans les Etats pétroliers, mais aussi rester le maître du jeu pétrolier sur l'ensemble du pays, le gouvernement fédéral développe une stratégie de séduction à l'endroit de leurs ressortissants. Une des manoeuvres politiciennes les plus récurrentes est la nomination de certaines personnes originaires du delta du Niger, à des postes de responsabilité dans la hiérarchie politique et militaire du pays. C'est une sorte de discrimination positive, à l'endroit des populations des régions pétrolières, qui vise à réduire le gap de leur représentativité dans les hautes instances fédérales. De nombreux dignitaires du delta sont ainsi les « pions » d'une stratégie étatique qui, tout en leur permettant d'acquérir une stature fédérale, les utilise comme preuves vivantes d'une volonté de l'Etat central de mettre fin à l'isolement dont sont victimes les populations des régions pétrolières. C'est ainsi que des personnalités politiques comme Goodluck Jonathan (Ijaw du delta, vice président puis président de la république fédérale) et Edmund DUKARU (Ijaw, ministre du pétrole sous OBASANJO) ont pu accéder aux plus hauts postes de l'administration fédérale.299 Dans les forces armées, l'Etat a également souhaité mettre au devant de la scène des personnalités du Delta. OGOMUDIA (de l'Etat d'Edo), les généraux Andrew AZAZI (Etat de Bayelsa) et Paul DIKE (du delta state) ont pu, ainsi, devenir respectivement chef d'état major des armées, chef d'état major de l'armée de terre et chef d'état major de l'armée de l'air.300

La nomination de personnalités issues du delta du Niger, qui a pour ambition « d'apaiser la colère des communautés du Delta du Niger » ont « conduit à des améliorations significatives dans la représentation de la région dans les instances politiques au niveau national ».301 L'ascension politique qu'a connue Goodluck Jonathan de la vice-présidence à la présidence de l'Etat fédéral illustre le fait que les ressortissants des régions pétrolières sont aussi capables d'accéder aux plus hautes responsabilités étatiques. Même si son arrivée à la tête de l'Etat a été favorisée par la mort en exercice du président YAR'ADUA, son élection en 2010 (dans des circonstances jugées floues par certains analystes et ayant provoquées des troubles importants dans le pays) lui a accordé une envergure nationale. Il peut désormais se prévaloir d'un certain mandat populaire dans l'exercice de ses fonctions. Cependant, si la promotion de ressortissants du Delta peut être perçue comme une avancée politique

298 - Cf. Diplomatie n°55, Mars-avril 2012.

299 - Cf. Ukoha Ukiwo, « le Delta du Niger face à la démocratie virtuelle du Nigéria », in Politique Africaine, n°106 « le Nigéria sous Obasanjo. Violences et démocratie », Karthala, juin 2007, pp.128-147.

300 -Idem.

301 -Ibid.

Noah Noah Fabrice, Science po 5, Université de Yaoundé II-Soa. Page 67

Enjeux énergétiques et insécurité dans le golfe de Guinée : contribution à l'étude des menaces liées a la ruée vers le pétrole au Nigéria.

majeure, elle n'a pas suffit à provoquer un réel développement dans la région. Le Delta continue d'être une des régions les plus pauvres et les plus instables du pays.

B- Signification stratégique de la promotion politique des ressortissants du delta

du Niger :

L'arrivée de ressortissants du Delta du Niger à de hauts postes dans la hiérarchie fédérale relève de calculs stratégiques. Elle procède de la volonté d'isoler les acteurs du militantisme, qui ne trouvent plus d'arguments à leur combat pour une plus grande représentativité nationale de leur région. Les populations deviennent de moins en moins solidaires de leur action qui est alors perçue comme injustifiée. Or, en agissant de la sorte, elles permettent la réalisation de la stratégie de l'Etat fédéral qui est d'isoler les militants. L'Etat peut alors rester maitre de la gestion du secteur pétrolier et faire passer les militants pour de simples adeptes de la violence, dépourvus de toute assise populaire. Par cette stratégie, l'Etat ne se sent plus obligé de prendre en considération les revendications pourtant réelles des militants et continue de se servir de l'argent du pétrole comme d'une arme politique.

La promotion de fils de la région du delta du Niger à des hautes responsabilités au niveau fédéral les rend responsables de la misère qui y règne. Leur incapacité à faire évoluer la situation sociale et économique dans leur région, à cause des réalités de l'industrie pétrolière au Nigéria,302 fait d'eux des complices des stratégies de prédation des grands consommateurs au même titre que les dirigeants politiques précédents. Les responsables militaires issus de la région du Delta courent aussi le risque de l'impopularité. Par leurs fonctions à la tête des forces armées du pays, ils se retrouvent en première ligne des manifestations répressives de celles-ci dans la région. Ils sont alors jugés complices des assauts de l'armée sur les camps du MEND comme sur les manifestants.

Les manoeuvres politiciennes constituent alors une autre forme de gestion du pétrole par l'Etat. Si un ressortissant du Delta du Niger préside actuellement aux destinées du pays, force est de constater qu'une résolution de la question du Delta du Niger n'est pas encore effective. Les enjeux sur le pétrole étant nombreux, il est impossible de parvenir à l'amélioration des conditions de vie des populations des régions pétrolières par le fait de manoeuvres politiques. Celles- ci ne sont, en effet, qu'une fuite en avant, un moyen pour l'Etat de biaiser et d'éviter ainsi de régler le « vrai » problème du delta. C'est donc une fausse solution à un vrai problème. Tout comme la mise sur pied d'institutions administratives spécialisées.

302 -Cf. supra

Noah Noah Fabrice, Science po 5, Université de Yaoundé II-Soa. Page 68

Enjeux énergétiques et insécurité dans le golfe de Guinée : contribution à l'étude des menaces liées a la ruée vers le pétrole au Nigéria.

Paragraphe 3 : L'échec des institutions administratives spécialisées dans le développement du Delta du Niger.

précédent sommaire suivant