WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Enjeux énergétiques et insécurité dans le golfe de guinée: contribution à l'étude des menaces liées à la ruée vers le pétrole au nigéria.


par Fabrice NOAH NOAH
Universiré de Yaoundé II- Soa - DEA en géostratégie 2013
  

précédent sommaire suivant

Paragraphe 3 : Exploitation pétrolière et criminalité au Nigéria : une relation presque

naturelle.

A- Le phénomène de « l'oil bunkering » :

L'industrie pétrolière est l'activité économique la plus prospère au Nigéria. La forte production vouée, pour l'essentiel, à l'export et la volonté des autorités politiques d'associer le plus de partenaires extérieurs à la gestion de la filière fait du pétrole un atout essentiel au dynamisme et à l'influence économiques du pays. Son attractivité est si grande qu'elle attire de nombreux acteurs déterminés à tirer leur épingle du jeu pétrolier. La relative incapacité du pays à assurer un réel contrôle sur son pétrole, permet à nombre de ces acteurs, d'agir à leur guise. Il se créée alors une relation presque naturelle entre exploitation du pétrole et criminalité au Nigéria.

L'attrait des revenus du pétrole pousse de nombreux acteurs de la filière à s'engager dans l'« oil bunkering » ou pillage du pétrole. Cette activité dangereuse pour l'environnement, lorsqu'elle se fait directement sur les pipelines, peut également prendre la forme de vol de pétrole dans les entrepôts d'exportation, dans les stations de traitement, et même lors du chargement des pétroliers.334 Le coût du pillage du pétrole dans le pays est tellement important (près de 100 billions de dollars américains de perte pour l'économie nigériane entre 2003 et 2008)335 qu'on a donné le nom de « blood oil »336 (littéralement le pétrole du sang en référence aux diamants du sang des pays en conflit) au pétrole qui échappe ainsi chaque jour au contrôle des autorités fédérales. Des autorités politiques fédérales et locales, des militaires en retraite ou encore en exercice, des cadres supérieurs de la NNPC, des membres des groupes militants dans le Delta du Niger, certaines multinationales pétrolières, des

333 -Ibid.

334 - voir Alexandra Gillies, « Réformer la corruption de l'or noir nigérian? Première partie : cartographie des

risques de corruption dans la gouvernance de la filière pétrole », in U4 brief, n° 23, septembre 2009. Site web : http//www.u4.no/

335 -0p.cit

336 -Cf. Judith Burdin Asuni, « blood oil in the Niger Delta», in Special Report, n°229, United states institute of peace, aout 2009.

Noah Noah Fabrice, Science po 5, Université de Yaoundé II-Soa. Page 76

Enjeux énergétiques et insécurité dans le golfe de Guinée : contribution à l'étude des menaces liées a la ruée vers le pétrole au Nigéria.

pays d'Europe ou d'Asie sont impliqués dans ce trafic lucratif.337 Le pétrole volé est alors envoyé vers des pays voisins ou même éloignés.

B- L'argent du pétrole dans le financement de l'économie souterraine et des manoeuvres politiciennes :

Les sommes tirées de l'exploitation illicite du pétrole servent à l'enrichissement des acteurs impliquées dans le trafic, mais aussi à soutenir l'effort de guerre des groupes rebelles dans le Delta du Niger. C'est pour cette raison que de nombreux groupes de militants font du siphonage des pipelines une activité régulière. L'argent du pétrole vendu alimente alors le trafic d'armes, et provoque l'élévation du taux de criminalité dans les régions pétrolières. Il sert également de capital initial dans d'autres opérations à l'instar du trafic de stupéfiants ou même être blanchi dans des opérations immobilières. Des leaders militants comme Henry OKAH du MEND, sont soupçonnés de commerce illicite d'armes et d'enrichissement par le mazoutage de pétrole.338

L'argent du pétrole sert aussi à financer l'achat de positions de pouvoir avantageuses. En effet, certaines études sur le commerce illicite de pétrole estiment que celui-ci connait une hausse importante au moment des élections.339 Les sommes engrangées servent à acheter des voix ou à truquer le résultat des élections. En outre, de grands barons locaux et des employés du secteur pétrolier entretiennent, grâce à l'argent du pétrole, des milices souvent responsables de nombreux actes criminels et même de meurtres.340 Selon Alexandra GEISER, « les fonds publics ne sont pas seulement détournés et volés, ils financent directement l'armement des groupes armés liés aux acteurs politiques ».341 Dans ces conditions, l'argent du pétrole devient une condition préalable à la réalisation d'ambitions criminelles. L'importance des sommes détournées alimente la violence dans le pays dont des villes comme Lagos sont parmi les plus violentes au monde.342

L'industrie pétrolière, par sa relative inorganisation, constitue un facteur favorable au développement de l'insécurité dans le pays. L'environnement social et politique, déjà fragile, subit alors les contrecoups d'un manque réel de leadership pétrolier. La rente est utilisée pour des objectifs criminels qui empêchent le développement. Il est alors compréhensible que, pour de nombreux nigérians, le pétrole est porteur d'une véritable « malédiction ».

337 - voir La brève du Golfe de Guinée n° 002, oct.nov.déc. 2010, p.16, mais aussi Alexandra Gillies, « Réformer la corruption de l'or noir nigérian? Première partie : cartographie des risques de corruption dans la gouvernance de la filière pétrole », in U4 brief, n° 23, septembre 2009. Site web : http//www.u4.no/

338 - voir La brève du Golfe de Guinée n° 002, oct.nov.déc. 2010, p22

339 - Cf. Judith Burdin Asuni, « blood oil in the Niger Delta», in Special Report, n°229, United states institute of peace, aout 2009.

340 -Voir EFAI, Nigéria, pétrole, pauvreté et violence, Les éditions francophones d'Amnesty international -Efai, aout 2006.

341 - Voir Alexandra Geiser, Nigéria, organisation suisse d'aide aux réfugiés OSAR, 2010, site Web : www.osar.ch

342 - Voir Stéphane Quéré, Les clans criminels Nigérians, mémoire soutenu à l'université de Paris II (Panthéon-Assas) en octobre 2001, en vue de l'obtention du diplôme universitaire « analyse des menaces criminelles contemporaines », session 1999-2000, mais aussi Alexandra Geiser, Nigéria, organisation suisse d'aide aux réfugiés OSAR, 2010, site Web : www.osar.ch

Noah Noah Fabrice, Science po 5, Université de Yaoundé II-Soa. Page 77

Enjeux énergétiques et insécurité dans le golfe de Guinée : contribution à l'étude des menaces liées a la ruée vers le pétrole au Nigéria.

précédent sommaire suivant