WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Enjeux énergétiques et insécurité dans le golfe de guinée: contribution à l'étude des menaces liées à la ruée vers le pétrole au nigéria.


par Fabrice NOAH NOAH
Universiré de Yaoundé II- Soa - DEA en géostratégie 2013
  

précédent sommaire suivant

B- Principales limites de l'action des ONG et nécessité d'un aggiornamento de

leurs stratégies :

La contribution des organisations non gouvernementales à l'amélioration des conditions de vie des nigérians est indéniable. Qu'elles s'engagent dans la lutte contre la pollution ou contre les crimes financiers, elles marquent par leur capacité à susciter le débat sur la gestion de l'industrie pétrolière et à mettre les différents acteurs de celle-ci face à leurs responsabilités. C'est alors à juste titre que les relations entre les ONG et les autorités politiques nigérianes ne sont pas toujours au beau fixe. Ces dernières, comme les compagnies pétrolières d'ailleurs, hésitent à reconnaitre leur responsabilité dans la situation économique et écologique désastreuse du pays. Les acteurs de l'industrie pétrolière au Nigéria refusent de collaborer de manière régulière avec les organisations non gouvernementales et ne tiennent compte que très insuffisamment des propositions qui leur sont faites.

L'insuffisante collaboration entre les organisations non gouvernementales et les différents acteurs de l'industrie pétrolière au Nigéria réduit les résultats de l'action de celles-ci. Leurs initiatives sont alors des plaidoyers d'une cause qui semble perdue d'avance. Les efforts d'Amnesty International pour susciter plus de responsabilité de la part des compagnies pétrolières internationales n'ont, par exemple, pas encore permis une réduction considérable de la pollution pétrolière dans le delta du Niger. Les déversements accidentels de pétrole dans la nature sont toujours d'actualité et les causes sont généralement à rechercher dans le manque d'entretien des installations pétrolières. Les droits des populations des régions pétrolières à ces occasions sont toujours très peu pris en compte. Celles-ci ne bénéficient pas des indemnisations dont elles ont droit et sont toujours expropriées au profit des projets de prospection pétrolière. L'action des organisations non gouvernementales doit alors se faire plus incisive. Elles doivent par exemple exercer un lobbying auprès des institutions financières internationales pour que leurs financements ne bénéficient dorénavant qu'aux projets pétroliers « propres ». Le poids qu'ont les investissements de certaines d'entre elles dans l'industrie pétrolière déciderait les acteurs de la filière nigériane à faire des efforts dans le sens d'améliorer l'impact de leurs activités sur les populations.

Les ONG doivent également exercer des pressions auprès des bailleurs de fonds pour que soient pris en compte, dans l'attribution de prêts pétroliers, la volonté des acteurs de se servir de l'argent reçu pour permettre un réel développement de la région du delta du Niger et du Nigéria en général. Les organisations non gouvernementales peuvent utiliser des mesures plus radicales comme le boycott des stations services ; l'organisation de campagnes internationales de lutte contre l'incurie ; la signature de pétitions à l'endroit des autorités politiques fédérales ou des compagnies pétrolières ; etc. pour inciter les acteurs du secteur pétrolier, les compagnies

553 - Cf. supra

Noah Noah Fabrice, Science po 5, Université de Yaoundé II-Soa. Page 129

Enjeux énergétiques et insécurité dans le golfe de Guinée : contribution à l'étude des menaces liées a la ruée vers le pétrole au Nigéria.

pétrolières en particulier, à adopter une stratégie plus « humaine » dans leur gestion du secteur pétrolier. Il est en outre important que les ONG renforcent leur partenariat avec des organisations locales pour une action plus efficace.

Les organisations non gouvernementales sont des partenaires importants du secteur pétrolier nigérian. Si leur action ne rencontre pas toujours l'assentiment des acteurs de l'industrie, elle n'en demeure pas moins essentielle à l'amélioration de la gestion du secteur pétrolier nigérian. Il leur faut toutefois revoir leurs stratégies afin de leur action ne s'apparente pas au mythe de Sisyphe.

SECTION III : DE LA NECESSAIRE INSCRIPTION DU NIGERIA DANS UNE LOGIQUE DE DEVELOPPEMENT DURABLE :

Le pétrole reste un facteur majeur de puissance politique et de stabilité économique et sociale au Nigéria, cinquante ans après le début de son exploitation. L'industrie pétrolière est le premier pourvoyeur de fonds de l'Etat, le principal facteur de la croissance de son PIB, le moteur du dynamisme de son commerce extérieur et un élément majeur de sa coopération internationale.554L'importance du pétrole au Nigéria a favorisé la naissance de nombreuses convoitises qui, en plus de limiter les résultats sociaux de son exploitation, mettent le pays dans une situation d'insécurité multiforme et préjudiciable à sa stabilité. Un des plus grands risques auxquels est exposé le premier producteur de pétrole d'Afrique subsaharienne est, sans doute, l'incapacité de réussir sa transition énergétique. En effet, si le pétrole reste une énergie prisée, à cause de sa facilité de stockage et la variété de ses usages,555 son caractère non renouvelable demeure une épée de Damoclès sur les perspectives de développement. Il est impossible pour un pays essentiellement pétrolier d'envisager sereinement l'avenir sans une réelle volonté d'adopter des politiques de diversification énergétique voire de développement durable. Car, malgré le succès que connait aujourd'hui l'industrie pétrolière, il est évident qu'elle connaitra, même s'il n'existe pas encore de consensus quant à l'atteinte ou non du pic pétrolier, un certain ralentissement dans les années à venir.556 Le Nigéria, qui souhaite confirmer et stabiliser son statut de puissance régionale et mondiale, se doit alors d'orienter son industrie pétrolière vers la prise en considération des générations futures (Paragraphe 1). Il est nécessaire pour cela que les autorités politiques du pays réduisent la place du pétrole dans l'approvisionnement énergétique et l'économie en lui substituant progressivement des énergies renouvelables (Paragraphe 2). L'adoption de politiques de développement durable par tous les acteurs secteur pétrolier nigérian ne réduirait

554 - Cf. supra

555 - Cf. supra

556 - De nombreuses raisons comme le manque de rentabilité du pétrole à cause d'une hausse soutenue des prix du baril ; la raréfaction des gisements ; la faillite des compagnies pétrolières ; l'adoption par plusieurs pays de politiques de développement durable ou la découverte d'une énergie plus moins cher et facilement accessible pourraient venir brusquement stopper l'attrait dont bénéficie actuellement le pétrole.

Noah Noah Fabrice, Science po 5, Université de Yaoundé II-Soa. Page 130

Enjeux énergétiques et insécurité dans le golfe de Guinée : contribution à l'étude des menaces liées a la ruée vers le pétrole au Nigéria.

pas la croissance économique du pays, mais favoriserait plutôt son émergence en tant qu'acteur géostratégique majeur (Paragraphe 3).

Paragraphe 1 : Extraction pétrolière et prise en considération des générations futures.

précédent sommaire suivant