WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Enjeux énergétiques et insécurité dans le golfe de guinée: contribution à l'étude des menaces liées à la ruée vers le pétrole au nigéria.


par Fabrice NOAH NOAH
Universiré de Yaoundé II- Soa - DEA en géostratégie 2013
  

précédent sommaire suivant

A- La place du pétrole dans le bilan énergétique :

Les énergies renouvelables (éolien, solaire, biomasse, biocarburants, hydraulique, etc.) constituent des points essentiels de la logique de développement durable. En effet, le modèle de développement capitaliste, qui a favorisé les « trente glo-

565 - Cf. supra

566 - C'est précisément l'objet de l'intensification de la coopération pétrolière entre le Nigéria et de gros consommateurs comme les Etats-Unis et la Chine. Le premier s'est engagé à augmenter ses importations de pétrole en provenance du Nigéria, tandis que le second s'y est offert récemment d'importants blocs pétroliers. Les autorités politiques nigérianes se sont alors engagées, depuis le retour à la démocratie, d'augmenter le taux des revenus reversés aux régions pétrolières et à créer des organismes en charge d'y initier des projets de développement.

567 - Cf. supra

Noah Noah Fabrice, Science po 5, Université de Yaoundé II-Soa. Page 133

Enjeux énergétiques et insécurité dans le golfe de Guinée : contribution à l'étude des menaces liées a la ruée vers le pétrole au Nigéria.

rieuses » et permis l'émergence de la société de consommation actuelle,568 utilise abondamment des énergies fossiles. Le pétrole, qui est la plus utilisée d'entre elles, sert à la fois dans l'industrie, les transports et la défense. Il est à la base du développement et de la puissance de plusieurs nations occidentales et asiatiques. Cependant, les conséquences de la consommation des énergies fossiles sur l'environnement et la résilience de la couche d'ozone569 ont poussé de nombreux scientifiques et hommes d'Etat à s'interroger sur la pérennité d'un modèle de développement très peu respectueux de la nature. L'Organisation des Nations Unies, par l'entremise de la Commission mondiale sur l'environnement et le développement (plus connue sous le nom de « commission Brundtland »570) s'est alors penchée sur la question et, au terme de trois années de travail, a publié un rapport intitulé « Notre avenir à tous » encore appelé « Rapport Brundtland ». Il s'agit dans celui-ci d'une somme de constats sur les effets du développement capitaliste sur l'environnement et de quelques propositions pour éviter que les progrès économiques et sociaux se fassent au détriment de notre planète.

Au Nigéria, comme dans de nombreux autres pays du Golfe de Guinée, l'industrie pétrolière connait aujourd'hui un véritable essor. Les compagnies pétrolières continuent d'effectuer un travail de prospection intense, qui concerne de plus en plus les fonds marins. La place du pétrole dans le bilan énergétique du pays s'en trouve alors renforcée. En effet, il constitue, avec le gaz naturel et la biomasse traditionnelle, les sources d'énergie primaires les plus consommées au Nigéria.571Le pétrole est la principale énergie dans les transports et occupe une place tout aussi importante dans l'approvisionnement en électricité de nombreuses localités. Cependant, malgré la nette domination des énergies fossiles dans la consommation énergétique au Nigéria et l'importance des réserves gazières et pétrolières du pays,572 celui-ci demeure profondément dépendant de l'extérieur.573De plus, les conséquences négatives de l'industrie pétrolière, et même de la consommation des énergies fossiles, sur la nature remettent en question le droit des populations nigérianes à un environnement sain. Le pays est alors exposé au risque de perdre à la fois sa résilience écologique et énergétique. Pourtant, les potentialités du pays en matière d'énergies renouvelables sont importantes.

568 - Cf. supra

569 -

570 - Il s'agit d'une commission mise sur pied par l'ONU et présidée par Gro Harlem Brundtland qui fut chargée de réfléchir, à partir de 1983, à une solution à la destruction de l'environnement causée par les progrès de l'industrialisation et la modernisation de la société. Le travail, qui dura trois ans, abouti à la conclusion qu'il était important, pour sauver notre planète, de mettre sur pied un partenariat mondial pour l'adoption d'un modèle de développement écologique et équitable dénommé « développement durable » en anglais « sustainable development ».

571 - Voir Ewah Otu Eleri, Renforcer la résilience écologique et énergétique au Nigéria, Hélio international/ Nigéria, 2007, p. 5

572 - Le Nigéria possède les sixièmes réserves de pétrole brut au monde et près de 5000 milliards de mètres cubes de réserves prouvées de gaz. Cf. Ewah Otu Eleri, Renforcer la résilience écologique et énergétique au Nigéria, Hélio international/ Nigéria, 2007, p. 15

573 - Cf. supra

Noah Noah Fabrice, Science po 5, Université de Yaoundé II-Soa. Page 134

Enjeux énergétiques et insécurité dans le golfe de Guinée : contribution à l'étude des menaces liées a la ruée vers le pétrole au Nigéria.

B- Etat des lieux des potentialités du Nigéria en matière d'énergies renouvelables :

Le premier producteur de pétrole d'Afrique possède d'importantes capacités en énergies propres. Les sites hydroélectriques recensés dans le pays ont une capacité de production de 11000 mégawatts.574 Leur mise en marche effective viendrait augmenter la production électrique du Nigéria, qui tourne aujourd'hui autour de 6 000 mégawatts, et réduire considérablement la pauvreté énergétique dont il souffre.575En plus, elle viendrait améliorer la compétitivité du pays, mis à mal par le coût élevé de l'approvisionnement en électricité de nombreuses entreprises. L'Etat ayant mis sur pied un plan d'extension du réseau électrique,576 il lui reste à en favoriser l'accès à une grande partie des nigérians à travers une réduction des prix à la consommation. De même, les réserves en biomasse du pays, encore grandement utilisées dans la production traditionnelle d'énergie, sont des atouts pour une plus grande production d'électricité. Elles peuvent, en effet, suppléer le réseau hydroélectrique en cas de difficulté suite à une baisse du niveau des cours d'eau. Le pays peut ainsi lutter efficacement contre les coupures intempestives d'électricité que connaissent certaines localités en période d'étiage.

L'énergie solaire peut également servir à une production et une consommation durables d'électricité. En effet, avec son niveau de radiation solaire élevé de 3,5 à 7,0 kWh/ m2 / jour,577 le Nigéria regorge de potentialités exploitables pour la consommation domestique ou industrielle d'électricité. Une extension du réseau photovoltaïque peut venir à bout du problème d'électrification des zones rurales et de certaines villes du pays. Les entreprises, dont un grand nombre pallient à l'approvisionnement électrique irrégulier par l'utilisation de groupes électrogènes, ont également en l'énergie solaire une solution durable à leur problème. Le domaine des transports peut également profiter de la production de cette énergie renouvelable à travers les véhicules dits « hybrides ». Le Nigéria mettrait ainsi à profit les largesses dues à sa situation dans une région à mi-chemin entre le sahel et la forêt équatoriale.

Les ressources éoliennes du pays sont, quant à elles, jugées modestes.578 La vitesse du vent y est évaluée entre 4 et 7 m/ s (mètres par seconde).579 Les coûts de réalisation et d'installation des éoliennes étant généralement élevés, il est nécessaire qu'une étude de la viabilité commerciale de ce type de production électrique soit réalisée. D'autres énergies renouvelables comme les biocarburants, dont la production de certaines est très coûteuse, peut aussi réduire la dépendance du Nigéria à ses seules ressources pétrolières dans le domaine des transports. Il faut pour cela que

574 - Voir Ewah Otu Eleri, Renforcer la résilience écologique et énergétique au Nigéria, Hélio international/ Nigé-ria, 2007, p.15

575 - 60% des Nigérians ne sont pas desservis par le réseau électrique, soit près de 85 millions de personnes.

576 - Cf. supra

577 - Voir Ewah Otu Eleri, Renforcer la résilience écologique et énergétique au Nigéria, Hélio international/ Nigéria, 2007, p.15

578 - Idem

579 - Ibid.

Noah Noah Fabrice, Science po 5, Université de Yaoundé II-Soa. Page 135

Enjeux énergétiques et insécurité dans le golfe de Guinée : contribution à l'étude des menaces liées a la ruée vers le pétrole au Nigéria.

les autorités politiques donnent un coup de main à la recherche et financent davantage l'agriculture.

Le Nigéria possède incontestablement d'importantes ressources en énergies renouvelables. Celles-ci ont l'avantage d'être plus respectueuses de l'environnement et de favoriser une certaine indépendance énergétique du pays.580La production pétrolière ne pouvant être subitement ralentie, à cause notamment de l'importance qu'elle a dans l'économie du Nigéria, les fonds issus de la vente de pétrole peuvent alimenter les efforts de diversification énergétique du premier producteur de brut d'Afrique, au lieu d'être utilisés en majorité pour des questions d'administration ou de politique. L'industrie pétrolière deviendrait ainsi un facteur de promotion et de vulgarisation des énergies renouvelables. Elle permettrait aussi de mieux envisager « l'après-pétrole » dans le pays. Les énergies renouvelables constituent des solutions rentables au déficit énergétique et au sous-développement que connait le Nigé-ria aujourd'hui. Leur promotion permettrait d'assurer un développement harmonieux aux nigérians et fera que leur pays évite de fonder sa prospérité économique sur la destruction de son environnement.

Un des avantages les plus importants des énergies renouvelables pour le Nigé-ria est son émancipation stratégique. En effet, les grandes puissances, par ailleurs grandes consommatrices de pétrole, se sont servies de l'extraction pétrolière pour asseoir leur domination économique, politique et stratégique sur le Nigéria en particulier et le Golfe de Guinée en général. Elles ont pris le contrôle progressif du premier producteur de pétrole d'Afrique et se servent de lui comme terrain d'expérimentation de leurs projets géostratégiques pour le continent.581Cette situation, en plus de réduire les chances de développement du pays par le pétrole, le met dans une situation d'insécurité écologique, économique, politique, sociale et stratégique permanente.582Or, une plus grande promotion des énergies renouvelables dans le pays réduirait considérablement sa dépendance stratégique envers les majors originaires des pays grands consommateurs de pétrole. Le pays ne perdra rien de son importance stratégique, encore moins de la croissance économique qu'elle connait aujourd'hui, grâce à sa politique du « tout pétrole ».

Paragraphe 3 : Le développement durable pilier de la croissance économique et de l'affirmation géopolitique du Nigéria.

précédent sommaire suivant