WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les AVC au Maroc: etude des maladies à  risque et analyse des déterminants du degré d'handicap


par Rajae TOUZANI
CERDI / LASAARE - Master 2 économie de la santé et développement international  2013
  

précédent sommaire suivant

I.1.1. L'HYPERTENSION ARTERIELLE « HTA »

Une personne est considérée comme hypertendue si sa pression artérielle systolique (qui correspond à la pression du sang au moment où le coeur se contracte (systole) et propulse le sang dans les artères et vers les poumons à partir de l'aorte et de l'artère pulmonaire) atteignait 140 mm Hg et/ou si sa pression artérielle diastolique (qui correspond à la pression du sang au moment où les cavités ventriculaires se dilatent (diastole) pour recevoir le sang arrivant dans les oreillettes par les veines caves et les veines pulmonaires) atteignait 90 mm Hg6.

L'HTA est une pathologie à part entière qui affecte principalement le cerveau, le coeur et les reins. Selon l'OMS, elle vient en deuxième position, après le tabagisme et avant

6 Selon les critères de la classification de l'OMS de 1999.

13

l'alcoolisme, sur la liste des facteurs diminuant le nombre d'années de vie en bonne santé. L'hypertension artérielle est un des facteurs de risque majeurs d'événement vasculaire (AVC en particulier) car ils sont linéairement corrélés au niveau de pression artérielle. Certains éléments comme le stress, le tabagisme, la consommation de café, des apports faibles en calcium et magnésium peuvent favoriser l'hypertension. Cette affection cardio-vasculaire augmente la morbidité et la mortalité et elle la diminue avec un bon suivi du traitement (Marmot M. et al. ,1993).

La lutte contre l'HTA diminuerait de façon significative le risque de survenue d'évènements cardio-vasculaires (Arveux I. et al. ,2002). Et d'après Collins R. et al. (1990), une baisse de la pression artérielle systolique de 6 mm Hg entraînerait une diminution parallèle de 40 % du risque d'AVC et de 15 % celui des attaques cardiaques. Donc pour prévenir les AVC et lutter contre les maladies cardio-vasculaires, au niveau de la population, il faut réagir sur l'exposition au risque et enregistrer une baisse dans l'incidence des maladies à risques dont l'HTA.

L'étude MONICA (MONItoring of trends and determinants of CArdiovascular diseases) coordonnée par l'OMS a été réalisée dans 21 pays (38 populations) en 1985. En France, la première enquête de population, en lien avec cette grande étude, a été effectuée entre 1985 et 1987 pour mesurer les facteurs de risques cardio-vasculaires en Haute-Garonne, dans le Bas-Rhin et dans la région de Lille. Un peu plus tard (2005 à 2007), une seconde enquête de population a été réalisée pour effectuer les mêmes évaluations. Cette étude porte le nom de « Mona Lisa » dont les participants étaient âgés entre 35 et 74 ans (4 825 personnes). Il a été conclu que la prévalence de l'HTA, en France, est plus élevée chez les hommes que chez les femmes (47% contre 35 %). Elle augmente avec l'âge. Cette étude a aussi démontré, que la prévalence de l'HTA est plus importante dans la classe d'âge la plus élevée (65-74 ans) que chez les plus jeunes (80% contre 24%).

Selon une étude réalisée au Congo par le ministère de la santé en collaboration avec l'OMS (2004)7, la fréquence de l'HTA augmente avec l'âge sans différence de sexe. Ce résultat a été confirmé par Tazi M. et al. (2009)8 dans son étude réalisée sur la population marocaine. Il a démontré que le risque d'hypertension est plus élevé chez les personnes diabétiques et ceux vivant en milieu rural. Soulignant, à partir des données de l'enquête nationale marocaine de 2000, que la consommation de fruits frais et de poisson par semaine associée à une marche hebdomadaire de quelques minutes (30 à 60 minutes) diminuent le risque d'hypertension.

7 Suite à une étude préliminaire réalisée en 1980 en milieu rural Congolais où la prévalence de l'HTA était de 14,96%.

8 D'après «Risk factors for hypertension among the adult Moroccan population», étude publiée dans l'Eastern Mediterranean Health Journal, Vol. 15, No. 4, 2009

14

précédent sommaire suivant