WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les AVC au Maroc: etude des maladies à  risque et analyse des déterminants du degré d'handicap


par Rajae TOUZANI
CERDI / LASAARE - Master 2 économie de la santé et développement international  2013
  

précédent sommaire suivant

I.1.2. LE DIABETE

Le diabète est une maladie métabolique non transmissible et l'un des facteurs évitables de l'AVC. Dans le langage commun, le terme diabète se rapporte au diabète sucré, il représente un dysfonctionnement du système de régulation de la glycémie et peut avoir des causes diverses, exemples « sécrétion d'insuline, réponse à l'insuline... ». L'insuline est une hormone qui régule la concentration de sucre dans le sang. L'hyperglycémie, ou concentration sanguine élevée de sucre, est un effet fréquent du diabète non contrôlé qui conduit avec le temps à des atteintes graves de nombreux systèmes organiques, plus particulièrement des nerfs et des vaisseaux sanguins. Le diabète se présente sous plusieurs formes : le diabète de type 1 ou de type 2 et le diabète gestationnel. Le statut de diabétique est défini par une glycémie capillaire à jeun supérieure à 1,26 g/l dans le plasma.

Cette maladie dite de « civilisation » est l'exemple de la maladie chronique du monde moderne mais touche aussi les populations défavorisées. Toutes les études mettent en évidence la forte progression de la prévalence du diabète dans le monde, et en particulier dans les pays nouvellement industrialisés et les pays en voie de développement. Les facteurs de risque principaux de développement d'un diabète sont relativement connus et comprennent : l'âge, l'excès pondéral, une histoire familiale de diabète et l'inactivité physique (Wild, 2004). Il est important de mentionner que l'histoire familiale constitue un facteur particulièrement important et que la glycémie à jeun sera d'autant plus élevée qu'il y aura de parents affectés. Ainsi que dans certains groupes sociaux, la tendance va vers la hausse de la prévalence du diabète (Barceló A. et al, 2001).

Jeandel C 9 .dans son étude a démontré qu'un contrôle glycémique authentifié par une hémoglobine glyquée inférieure à 7% permet de retarder la survenue des complications vasculaires, cardiaques, rénales, oculaire et améliore l'espérance de vie des diabétiques.

L'occidentalisation des pays en transition épidémiologique (le cas du Maroc) est comprise comme un changement brutal des modes de vie qui sont sensibles dans les domaines de la production, de l'alimentation et d'habitat. Il s'agit d'un passage d'une mutation socio-économique qui « occidentalise » les modes de vie, qui peut être interprétée comme une

9 Support « Prévention et vieillissement disponible sur http://www.lc-maillard.org/geriatrie_jeandel.htm

15

acculturation (Imbert, 2008). Une étude réalisée sur des travailleurs salariés des Antilles-Guyane a démontré le lien qui existe entre le diabète et l'obésité. La présence d'obésité accroît le risque de contracter le diabète, sexe confondu10. Le risque d'être diabétique est multiplié par 2,4 lors de la présence d'une surcharge pondérale. Donc la mauvaise alimentation et le mauvais comportement individuel, du au mode de vie « occidental » impactent fortement sur l'apparition du diabète. Aussi le niveau socio-économique. Papoz L. et al. (2002) a écrit sur ce sujet, en expliquant que la prévalence du diabète est très élevée chez les personnes de niveau socio-économiques moins favorisé. Ainsi que les personnes diabétiques habitent plus dans les régions économiquement moins favorables que d'autres.

précédent sommaire suivant