WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les AVC au Maroc: etude des maladies à  risque et analyse des déterminants du degré d'handicap

( Télécharger le fichier original )
par Rajae TOUZANI
CERDI / LASAARE - Master 2 économie de la santé et développement international  2013
  

précédent sommaire suivant

II.1.3. L'EFFET DE L'HYGIENE DE VIE SUR LA SURVENANCE DES MALADIES A RISQUE D'AVC

TABLEAU 7: PREVALENCE DES MAR SELON LE COMPORTEMENT

Maladies à risque

Fumer

Sport

Total

H > 40 ans

H > 40 ans

F > 40 ans

HTA

Oui

4.56%

Oui

8.93%

19.13%

4.73%

Non

10.39%

Non

8.91%

18.96%

Diabète

Oui

4.56%

Oui

11.31%

14.44%

2.95%

Non

8.77%

Non

7.38%

10.43%

Maladies Cardiaques

Oui

2.07%

Oui

3.42%

4.69%

1.91%

Non

4.06%

Non

3.56%

6.86%

Le tabagisme est associé à une augmentation de la morbidité et de la mortalité globales. Il accroît le risque d'avoir l'AVC en formant des plaques dans les artères, en augmentant le risque de caillots sanguins, en réduisant l'oxygène dans le sang et en faisant monter la pression artérielle. Or, si nous analysons nos résultats, nous remarquons que la probabilité d'avoir une maladie à risque d'AVC chez les hommes19 fumeurs âgés de plus de 40 ans est moins importante que chez les non fumeurs. Des études ont démontré qu'il faut au moins 5 ans d'arrêt du tabagisme pour diminuer le risque AVC et les maladies à risque. Ce qui peut expliquer en partie, que les personnes qui ont arrêtées de fumer20 ont encore une probabilité d'avoir l'HTA, diabète et les MC supérieure aux fumeurs.

La même remarque est valable pour la pratique du sport (hommes et femmes âgés de plus de 40 ans). Les individus qui pratiquent le sport ont une prévalence des maladies à risque supérieure à ceux qui ne le pratiquent pas.

II.1.4. L'EFFET DE LA PRESENCE D'UNE MALADIE A RISQUE SUR LA SURVENANCE D'AVC

? L'effet des maladies à risque prises isolément

Nous avons choisis trois maladies à risque d'AVC dans notre étude : HTA, diabète et les maladies cardiaques. Ce choix a été basé sur la littérature, mais aussi suite à la consultation des spécialistes du domaine médicale. Le tableau qui suit nous permet de voir, si statistiquement, la présence d'une de ces maladies à risque agit effectivement sur la prévalence de l'AVC.

19 Nous avons pris que les hommes âgés de plus de 40 ans car les réponses des femmes à la question du tabagisme ne reflètent pas la réalité.

20 Avec les données dont on dispose, nous ne pouvons pas savoir si les personnes qui ont répondues à la question du tabagisme sont des individus qui ont arrêté de fumer ou n'ont jamais fumé ni quelle est la durée d'arrêt du tabac.

25

D'après le test de Pearson, pour un risque de première espèce de 5% nous concluons qu'il y'a une dépendance significative entre les maladies à risque et l'AVC.

TABLEAU 8: PREVALENCE DE L'AVC SELON LES MAR

Maladies à risque

AVC

HTA

Oui

1.94%

Odds ratio

15.68

Non

0.13%

IC (95%)

10.81565 ; 22.64028

P-value

0.00

Diabète

Oui

1.30%

Odds ratio

7.35

Non

0.18%

IC (95%)

4.45226 ; 11.66278

P-value

0.00

Maladies cardiaques

Oui

2.35%

Odds ratio

14.15

Non

0.17%

IC (95%)

8.856972 ; 21.94048

P-value

0.00

Total

0.21%

La probabilité d'avoir l'AVC varie selon la maladie à risque dont souffre l'individu.

- Elle augmente si la personne a une maladie à risque. 2.35% des personnes qui ont les maladies cardiaques ont l'AVC, contre 1.94% de ceux qui ont l'HTA et seulement 1.30% des individus diabétiques.

- Elle diminue si l'individu n'a pas une des maladies à risque : 0.13% qui ont l'HTA ont l'AVC contre 0.18% des personnes qui ont le diabète et 0.17% des individus souffrant des maladies cardiaques.

D'après les différents écrits, le premier risque modifiable qui agit significativement sur la survenance de l'AVC est l'hypertension artérielle. Nous pouvons le démontrer suite au calcul de l'Odds-ratio.

L'Odds ratio « OR » s'interprète d'une façon similaire au risque relatif «RR». OR permet de nous donner la force, le sens et le degré de signification de l'association. Plus il est éloigné de 1, plus l'effet est important.

- OR=1 Absence d'association entre le facteur de risque et la maladie

- OR>1 L'association est positive - OR<1 L'association est inverse

D'après cette brève présentation de l'OR, nous pouvons dire que le risque d'avoir l'AVC est : 15.68 fois plus important chez les personnes qui ont l'HTA que chez les sujets non exposés à l'HTA.

26

14.15 fois plus important chez les individus qui ont les maladies cardiaques que chez les personnes non exposés à ces maladies.

Et seulement 7.35 fois plus important chez les exposés au diabète que chez les non exposés.

Ces résultats nous permettent de dire que ces maladies sont statistiquement considérées comme des facteurs de risque, et ils sont très significatifs (p=0.000).

? L'effet de la présence conjointe des maladies à risque

Le tableau ci-dessous nous met en évidence la prévalence de l'AVC suite à la combinaison de deux maladies à risque ou trois, que nous avons choisi de traiter. Nous avons donc essayés de voir si la présence, par exemple, de deux maladies à risque (HTA+diabète, diabète+maladies cardiaques..) augmentent la prévalence de l'AVC.

TABLEAU 9: PREVALENCE DE L'AVC SELON LA PRESENCE DE DEUX MAR

Maladies à risque

AVC

HTA + Diabète

Oui

2.19%

Odds ratio

11.47

Non

0.19%

IC (95%)

5.54 ; 21.47

P-value

0.00

HTA + Maladies cardiaques

Oui

3.88%

Odds ratio

21.26

Non

0.19%

IC (95%)

11.14936 ; 37.62825

P-value

0.00

Maladies cardiaques +
Diabète

Oui

3.33%

Odds ratio

17.02

Non

0.20%

IC (95%)

6.04352 ; 38.85652

P-value

0.00

HTA + Diabète + Maladies
cardiaques

Oui

2.20%

Odds ratio

10.75

Non

0.21%

IC (95%)

1.268428 ; 40.80445

P-value

0.01

Total

0.21%

Il est tout à fait normal que l'accumulation de deux maladies à risque augmentera la probabilité d'avoir l'AVC, sachant que la présence d'une seule maladie accroît le risque.

Le risque d'avoir l'AVC est très important si la personne souffre de l'HTA et des maladies cardiaques en même temps ; 3.88% des personnes souffrant de ces maladies ont l'AVC contre 0.19% des non malades. Cette combinaison de maladies augmente significativement de 21.26 fois (IC 95% 11.14936 ; 37.62825) le risque d'avoir l'AVC chez les personnes malades de l'HTA et les maladies cardiaques de ceux qui ne sont pas exposés à ces deux maladies.

27

précédent sommaire suivant