WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Revue de la littérature relative au nonprofit marketing et au fundraising. Etude exploratoire du marché belge du don

( Télécharger le fichier original )
par Denis Mercier
ICHEC Brussels Management Sch. - Master en Mangement International 2012
  

précédent sommaire suivant

1.4.1.2 COMPARAISON ENTRE L'ÉVOLUTION DU DON MOYEN ANNUEL ET DU REVENU MOYEN ANNUEL DES MÉNAGES

FIGURE III-13

DON MOYEN ANNUEL PAR MÉNAGE BELGE AUX ORGANISATIONS PHILANTHROPIQUES (AXE GAUCHE, EN € - AUX PRIX DE 2012)

REVENU MOYEN ANNUEL DES MÉNAGES BELGES HORS FICTIF

(AXE DROIT, EN € - AUX PRIX DE 2012)

90 80 70 60 50 40 30 20 10

 

42.000 41.000 40.000 39.000 38.000 37.000 36.000 35.000 34.000

1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010

Don moyen annuel par ménage aux organisations philanthropiques (en € - aux prix de 2012) Revenu moyen annuel des ménages belges hors fictif (en € - aux prix de 2012)

Données brutes: Bureau fédéral du Plan, Direction générale Statistique et Information économique ; Calculs: D. Mercier.

TABLEAU III-4

COEFFICIENT DE CORRÉLATION DE PEARSON, N = 12

 

DON MOYEN ANNUEL PAR MÉNAGE AUX ORGANISATIONS
PHILANTHROPIQUES (EN €, AUX PRIX DE 2012)

REVENU MOYEN ANNUEL DES MÉNAGES BELGES HORS
FICTIF (EN €, AUX PRIX DE 2012)

0.19507

P-VALEUR

0,5435

35 | P age

Comparons maintenant - à travers l'étude de la Figure III-13 - l'évolution du don moyen annuel par ménage belge (non-donateurs compris), au profit d'organisations philanthropiques, à l'évolution du revenu moyen annuel de ces ménages - hors revenu fictif.

On entend ici par revenu fictif, le revenu qui serait produit sur une année par un bien immobilier détenu par un ménage si ce dernier décidait de mettre son bien sur le marché de la location.

La Figure III-13 dépeint l'absence de lien linéaire significatif entre les deux variables précitées ; l'évolution du don moyen annuel par ménage n'est pas proportionnelle à l'évolution du revenu moyen annuel de ces derniers. Le calcul du coefficient de corrélation de Pearson, relaté dans le Tableau III-4, confirme cette assomption.

Il existe donc un lien linéaire significatif entre l'évolution du montant moyen des libéralités déclarées par habitant et l'évolution du revenu disponible par habitant mais ce lien linéaire n'apparaît pas entre le don moyen annuel par ménage aux organisations philanthropiques et le revenu moyen annuel hors fictif de ces mêmes ménages. La forte différence entre les coefficients de corrélation observés provient du fait qu'on compare des variables très dissemblables.

Tout d'abord, le montant moyen des libéralités déclarées par habitant ne représente - comme nous l'avons vu plus tôt dans notre analyse - qu'une partie de l'ensemble des dons réalisés sur le territoire alors que le don moyen par ménage prend en compte le montant total des dons réalisés.

Ensuite, le revenu disponible par habitant n'est pas directement comparable au revenu moyen par ménage. En effet, le nombre d'individus par ménage évolue constamment ; l'accroissement des divorces et le phénomène des familles recomposées influencent directement le revenu moyen des ménages sans que cela n'ait d'impact sur le revenu disponible par habitant.

Enfin, nous n'avons pas pu comparer l'évolution des deux paires de variables sur une même période. Le revenu disponible par habitant et le montant moyen des libéralités déclarées par habitant évoluent de manière très semblable entre 1985 et 1999. A partir de 1999 le lien entre ces deux variables semble plus volatile ; or, c'est précisément à partir de cette année qu'on a étudié le coefficient de corrélation entre le don moyen annuel par ménage et leur revenu moyen annuel.

36 | P a g e

précédent sommaire suivant