WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Réflexion sur la prise en compte du changement climatique à  Rennes : eau, végétation & àŪlot de chaleur urbain


par Thibaut FILLIOL
Université de Strasbourg - Master 2 Géographie Environnementale 2016
  

précédent sommaire suivant

1.2 L'émergence du PCAET nouvelle génération de 2016

La Loi de Transition Énergétique pour la Croissance Verte (LTECV) du 17 Août 2015 impose à tous les EPCI9 de plus de 50 000 habitants d'adopter un PCAET, au plus tard le 31 Décembre 2016, pour une approbation début 2017 (Figure 3). Ce document fait suite à l'ancien Plan Climat Énergie Territorial de 2010 (PCET). Le document final sera rendu public et mis à jour tous les six ans.

Figure 3 : Calendrier prévisionnel du PCAET (Archives Rennes Métropole, 2016)

Le PCAET définit les objectifs stratégiques et opérationnels par secteur en cohérence avec les engagements internationaux de la France, le programme d'action à mettre en oeuvre et le dispositif de suivi et d'évaluation des résultats. Il participe également à l'atteinte des objectifs du SRCAE et du Plan de Protection de l'Atmosphère (PPA).

9 Établissement Public de Coopération Intercommunale

16

La loi définit des objectifs stratégiques et opérationnels sur plusieurs secteurs, à savoir :

> Les émissions de GES : baisse de 20% d'ici 2020, de 40% d'ici 2030 et de 75% d'ici 2050.

> La consommation d'énergie finale : baisse de 20% en 2030.

> La consommation d'énergie fossile : baisse de 30% en 2030.

> La part de consommation d'énergies renouvelables : augmentation de 23% en 2020 et de

30% en 2030.

Le PCAET est élaboré en trois étapes :

La première étape consiste en un diagnostic territorial accompagné d'un bilan à l'échelle de chaque commune. Ce bilan se décline sous la forme d'une analyse quantitative, comprenant les émissions de GES, la part des énergies renouvelables et la qualité de l'air et d'une analyse qualitative, qui porte davantage sur l'état des lieux des actions mises en oeuvre par RM et les communes. Il en résulte une idée des consommations énergétiques et des émissions de polluants à l'échelle de la métropole, avec l'élaboration en parallèle des portraits climat-énergie à l'échelle de chaque commune (étape réalisée en Janvier 2016).

La deuxième étape détaille les objectifs stratégiques et opérationnels cohérents avec la loi.

Enfin, la troisième étape détermine le plan d'action, élaboré pour six ans et structuré autour des enjeux majeurs issus du diagnostic territorial de la première étape.

Ce PCAET favorise le partenariat avec les communes et permet l'information et la mobilisation des habitants. À noter qu'une conférence locale de la transition énergétique sera mise en place à l'initiative de RM. Celle-ci rassemblera les représentants des secteurs publics, privés et associatifs et aboutira à des concertations entre les différents représentants (Archives Rennes Métropole, 2015).

Les grands chantiers du PCAET 2016 sont principalement (COTECH10, 2015) :

> Consolider l'état des lieux quantitatif (émissions de GES).

> Diagnostiquer le degré d'intégration de l'énergie dans les politiques publiques de RM (au

travers du label Cit'ergie).

> Rassembler les acteurs et mettre en place une dynamique collective et politique.

> Engager le travail sur une vision 2050.

> Établir des objectifs par secteurs (mobilité (PDU11), habitat (PLH12), tertiaire, agriculture,

industrie) et par vecteur (électricité, réseaux de chaleur, gaz/biogaz).

> Travailler sur le plan d'action (via la démarche Cit'ergie et les démarches PDU, PLH).

Ce PCAET nouvelle génération a pour but de cerner des objectifs sectoriels et opérationnels, chose qui manquait au plan climat de 2010, avec trois volets distincts prioritaires : l'atténuation du changement climatique, l'adaptation à ce dernier et la qualité de l'air.

10 COmité TECHnique

11 Plan de Déplacements Urbains

12 Programme Local de l'Habitat

17

Pour cela, il s'appuie sur un diagnostic à la fois quantitatif et qualitatif, comme évoqué précédemment. Cette évaluation qualitative s'exprime principalement au travers du label Cit'ergie.

précédent sommaire suivant