WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

De la veille stratégique à  la capitalisation des savoirs. Le cas des grands moulins de Strasbourg.

( Télécharger le fichier original )
par Séverine Balaska
EM Strasbourg - Master 2 Marketing et écoute des marchés 2016
  

sommaire suivant

MASTER 2 Marketing et écoute des marchés 2015 / 2016

De la veille stratégique à la capitalisation des savoirs :
le cas des Grands Moulins de Strasbourg

Encadrement :

Agnès Walser-Luchesi
Agnès Ehret

Mémoire soutenu par :
Séverine Balaska

Remerciements

Ce mémoire marque l'achèvement d'une formation mais aussi d'une année riche en expériences. Je tiens à adresser mes remerciements aux personnes m'ayant soutenu et accompagné dans cette dernière ligne droite.

Je commencerais par remercier l'équipe pédagogique de l'EM Strasbourg pour l'ensemble des enseignements qui m'ont été apportés. J'aimerais plus particulièrement adresser ma reconnaissance à Agnès Walser-Luchesi pour m'avoir suivi et conseillé dans la réalisation de ce mémoire.

J'aimerais également remercier les Grands Moulins de Strasbourg pour leur accueil durant cette année d'alternance. J'adresserais des remerciements particuliers à Anne Frech directrice commerciale et marketing pour m'avoir intégré dans son équipe et m'avoir fait confiance dans la réalisation de mon projet.

Je tiens à remercier ma tutrice Agnès Ehret ainsi que Cécile Garde pour leur écoute, leurs conseils et leur soutien dans l'exécution de mes missions professionnelles.

Enfin, j'aimerais adresser ma reconnaissance à Gil Semet pour avoir suivi mon travail avec intérêt et pour ses précieux conseils.

SOMMAIRE

INTRODUCTION 1

1) Mise en place d'un système de veille : un enjeu stratégique 2

1.1) Univers contextuel et concurrentiel 2

1.1.1) Contexte de l'étude : analyse de l'existant 2

1.1.2) Etat de l'environnement : analyse PESTEL 4

1.1.3) Analyse de la structure concurrentielle selon Porter 8

1.1.4) Définition des besoins de l'entreprise 11

1.2) Le concept de veille 11

1.2.1) Veille stratégique : définition 11

1.2.2) Les différents types de veille 12

1.2.3) Champs d'attitude de la veille 14

1.2.4) Veille ou Intelligence économique 16

1.3) Organisation d'une veille en entreprise 17

1.3.1) Connaitre les objectifs et avantages de la veille 17

1.3.2) Identifier et sélectionner l'information 17

1.3.2.1) Détecter les « signaux faibles » 17

1.3.2.2) Définir le degré de légalité de l'information 18

1.3.3) Structurer son système de veille 19

1.4) Veille stratégique : comment créer un avantage concurrentiel ? 20

2) Développer un système de veille avec succès 20

2.1) Démarche systémique et mise en place d'une veille stratégique 20

2.1.1) Cycle de veille : identifier les besoins et axes de recherche 21

2.1.2) Cycle de veille : choisir ses sources 22

2.1.2.1) Sources formelles ou informelles 22

2.1.2.2) Sources internes ou externes 22

2.1.2.3) Sources ouvertes ou fermées 23

2.1.3) Cycle de veille : collecter l'information 23

2.1.4) Cycle de veille : analyse de l'information 25

2.1.5) Cycle de veille : diffusion des résultats 26

2.1.6) Cycle de veille : stockage et archivage 27

2.1.7) Une étape supplémentaire : l'animation du système de veille 27

2.2) Risques et limites d'une veille : comment éviter les pièges ? 28

2.2.1) Limite entre veille et espionnage 28

2.2.2) La sécurité des systèmes 28

2.2.3) La surinformation 29

2.2.4) Culture collective et coopération des salariés 29

2.3) La création de données : enquête qualitative 30

2.3.1) Choix du type d'entretien 31

2.3.2) Constitution de l'échantillon 32

2.3.3) Préparation du guide d'entretien 32

2.3.4) Entretiens individuels 33

2.3.5) Analyse des résultats de l'enquête 33

3) Le défi du Knowledge Management, ou comment capitaliser les savoirs 34

3.1.) De l'information au savoir : approche théorique du Knowledge Management 34

3.1.1) Définition du Knowledge 34

3.1.2) Origines et formes de la connaissance 35

3.1.3) Dimension tacite et explicite de la connaissance 36

3.1.4) Vers une définition du Knowledge Management 28

3.1.5) Les défis du Knowledge Management 39

3.2) De la veille stratégique au Knowledge Management : le développement d'un avantage concurrentiel 39

3.2.1) La veille comme un outil du Knowledge Management 39

3.2.2) Le Knowledge Management comme valeur ajoutée pour l'entreprise 40

3.2.3) La connaissance, un nouvel indicateur de performance 40

3.3) Les outils du Knowledge Management 41

3.3.1) Les outils de collecte 41

3.3.2) Les outils de stockage 42

3.3.3) Les outils de diffusion 42

3.4) Les processus clés du Knowledge Management 43

3.4.1) Le processus de capitalisation et de partage (interne) 43

3.4.2) Le processus d'interaction avec l'environnement (externe) 44

3.4.3) Le processus d'apprentissage et de création 44

3.4.4) Le processus de sélection par l'environnement 45

3.4.5) Le processus d'évaluation 46

3.5) Les facteurs clés de succès du Knowledge Management 46

3.5.1) Des bénéfices personnels et organisationnels 46

3.5.2) La facilité d'usage 46

3.5.3) La culture de partage 47

3.5.4) L'influence sociale 47

3.5.5) Les communautés de pratique 47

3.6) Les risques et limites du Knowledge Management 47

3.6.1) La peur et refus de l'outil informatique et des nouveaux outils 48

3.6.2) La résistance à la nouveauté et au changement 48

3.6.3) Le manque de temps 49

3.6.4) Le syndrome du NIH (Not Invented Here) 49

3.7) Le Knowledge Management aux Grands Moulins de Strasbourg : recommandations 49

CONCLUSION 50

sommaire suivant