WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Changements climatiques et production agricole dans les pays de la CEEAC


par Blaise Ondoua Beyene
Université de Yaoundé 2 - Master Degree 2019
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.2 Les effets mitigés des précipitations sur la productivité agricole

Les analyses empiriques menées par les auteurs mettent en évidence la relation négative d'une part et positive d'autre part entre les précipitations et le rendement agricole.

2.2.1 Influence négative des précipitations sur le rendement agricole

Ainsi, l'étude deOyekale (2012) analyse l'influence des changements climatiques notamment de la pluviosité sur le développement agricole au Nigeria. L'auteur utilise les données recueillies auprès des agriculteurs choisis de manière aléatoire dans trois États sélectionnés dans les zones de production. Il effectue des régressions simples et obtient le résultat selon lequel les précipitations observées affectent dans ce contexte l'activité de production. Malgré le fait queles agriculteurs soient techniquement équipés, l'augmentation de précipitations pose beaucoup de problèmes à la production.Entre autre,il inclue le fait d'être homme, le statut éducatif, la taille, le nombre d'exploitations agricole et l'âge, alors qu'il augmentait considérablement avec le taux de dépendance des enfants et la possession d'un téléphone portable. Il ressort ici que l'excès de pluies a un influence négative sur la productivité(Oyekale, 2012).

Dans le même sillage, l'étude menée par 'Lawal (2014) montre que la pluviosité affecte le rendement agricole. L'auteur dans son analysedétermine l'effet des précipitations sur le rendement en analysant la tendance sur trois décennies, de 1980 à 2011. L'auteur se base sur lalecture annuelle des précipitations en question et de la productionenregistrée au cours de ces périodes. Les données recueillis ont été soumises à une analyse de régression. Le résultatmontreque les précipitations moyennes sur les trois décennies allaient de 1148,84mm, 1245,25mm et de 1186,27mm pour la période comprise entre 1980-1990, 1991-2000 et 2001-2011. Le rendement variait de 13,85 tonnes, 10,53 tonnes et 14,21 tonnes. La régression du rendement en fonction des précipitations montre une corrélation négative de 0,0067852. L'étude conclue que les précipitations excessives diminuent le rendement du coton'''(Lawal et Omonona, 2014; Raufu et al., 2015).

L'étude de Amos et Thompson (2015)analyse la relation d'équilibre à long terme entre le rendement agricole et les précipitations.Le résultat établit le fait que le rendement agricoleest très sensible à la sécheresse et que la productivité est liée à la distribution des précipitations.

Wiah et Twumasi-Ankrah (2017) examinent l'impact des indicateurs climatiques sur la production de cacao au Ghana, il indique que le nombre de jours de pluie ades effets négatifs sur le rendement du Cacao.

Les travaux de Gwimbi (2010)montrent que la variation des précipitations influence négativement la productivité agricole. Pour cela, la modification des niveaux des pluies affecte négativement les moyens de subsistance des agriculteurs. Sur la base d'une analyse des tendances chronologiques et d'une analyse statistique de corrélation de la relation entre les scénarios de variation du climat et le niveau de production agricole sur une période de 25 ans; les résultats montrent que les agriculteurs sont vulnérables aux variations des précipitations.

précédent sommaire suivant